Cannibal Holocaust 2 : le retour de Deodato !!

La news a tout d'une blague, mais elle pourrait bien être véridique. Le réalisateur italien Ruggero Deodato a confié récemment au magazine Fangoria (grosso modo, c'est le Mad Movies américain) qu'il planchait sur une suite de son cultissime Cannibal Holocaust !

Le réalisateur, absent des écrans depuis 1993, aurait écrit deux scénarios et son coeur balance toujours entre une variation en contexte urbain se déroulant à Rome et un film davantage dans la lignée du précédent, se déroulant dans la jungle. Reste à trouver le financement.

Quand aux barbaries envers les animaux, caractéristiques des films de cannibales italiens, l'intéressé est clair sur la question : "No, I am finished with that, no more. I was stupid to introduce animals."

Rappelons avec tendresse que Cannibal Holocaust a déjà eu une suite illégitime (un Cannibal Holocaust 2 donc), réalisé par Deodato lui même, dont le titre original est Amazonia la Jungle Blanche. C'était durant les années 80, décennie où l'Italie voit peu à peu son cinéma de genre péricliter...

Source (/!\ contenu pouvant heurter le jeune public)

A propos de l'auteur

74 commentaires

  • iscarioth

    16/06/2005 à 18h52

    Répondre

    Ca c'est de la bonne nouvelle ! En espérant que le projet aboutisse réellement !

    et son coeur balance toujours entre une variation en contexte urbain se déroulant à Rome et un film davantage dans la lignée du précédent, se déroulant dans la jungle.


    La jungle ! La jungle ! La jungle !!!!

  • citizen

    20/06/2005 à 13h06

    Répondre

    a rome ca peut etre marrant!

  • camite

    05/03/2006 à 11h30

    Répondre

    Une expérience assez extrême qui travaille l'esprit du spectateur longtemps après la vision du film.
    Néanmoins, je trouve le "message" contre les médias assez lourdaud, caricatural.
    Et surtout, le gros défaut du film selon moi, c'est que les personnages reporters n'ont aucune profondeur, ce qui empêche le spectateur de ressentir quoi que ce soit à leur égard et au moment de leurs morts. Au contraire, ils passent pour des gros blaireaux sans aucune morale, à tel point qu'on en vient à "apprécier" leurs châtiments.

    Franchement, Alan qui pleure toutes les larmes de son corps pour sauver sa petite amie alors que cinq minutes plus tôt, on le voit violer une indigène sous ses yeux. N'importe quoi.

    Au final, l'effet de ce film vient de sa singularité. On a pas l'habitude de voir ça. Et j'aurais tendance à dire : encore heureux.

  • Anonyme

    08/03/2006 à 06h25

    Répondre

    Moi cette historie d'animaux torturés, ça ma toujour dégouté, c'est vraiment un film qui ne plait qu'au gros fan de cinéma bis italiens bizarrement...

  • iscarioth

    08/03/2006 à 08h36

    Répondre

    camite a dit :
    Franchement, Alan qui pleure toutes les larmes de son corps pour sauver sa petite amie alors que cinq minutes plus tôt, on le voit violer une indigène sous ses yeux. N'importe quoi.


    Ils considèrent les indigènes comme des sous hommes. Je ne vois pas où est la contradiction dans ces deux passages.

    De Deodato, je préfère le dernier monde cannibale.

  • camite

    08/03/2006 à 10h40

    Répondre

    Gallu a dit :
    Ils considèrent les indigènes comme des sous hommes. Je ne vois pas où est la contradiction dans ces deux passages.

    D'après sa réaction, Faye n'est pas tout à fait du même avis semble-t-il (peut-être parce que c'est une femme, autre signe évident de la finesse psychologique de Deodato). Enfin, j'ai dû avoir du mal à rentrer dans la logique du "les indigènes sont des sous-hommes" ^^

  • Anonyme

    08/03/2006 à 17h05

    Répondre

    Personnellement, j'ai lu une récente interview de deodato et je trouve ce mec particulièrement vaniteux et douteux parfois. J'ai vraiment du mal à comprendre l'engouement des gens pour ce type...

  • AIR

    08/03/2006 à 17h42

    Répondre

    Ce film est un véritable monument des étagères de vidéo club .Combien de fois vous êtes vous demandés avec vos amis "allez! on le prend ? !" .Ces cinq petites minutes d'hésitation sont un vrai délice .Mais surtout ne craquez jamais ! La terreur ne pourra perdurer que si vous laissez ce fruit défendu là où il est .

  • daria

    09/03/2006 à 01h43

    Répondre

    KRISSS a dit :
    Moi cette historie d'animaux torturés, ça ma toujour dégouté, c'est vraiment un film qui ne plait qu'au gros fan de cinéma bis italiens bizarrement...


    Bon on a compris que tu n'aimes pas et ne comprend pas ce que ça peut apporter... mais dans ton dernier message tu deviens limite insultant. Dire d'un homme qu'il est vaniteux à travers les images ou les lignes d'une itv ce n'est pas une référence, et de toute façon qu'est-ce qu'on en a à foutre ! Beaucoup de gens extrèmement talentueux se la pètent, et bcp qui n'ont aucun talent également !

    sinon, pour moi ce film est une sacrée expérience, et je n'avais jamais vu 'de cinéma bis italiens" donc je ne pense pas en être une fan.
    J'aime quand le cinéma va plus loin qu'il ne le devrait, parce qu'il est bon de temps en temps de secouer les neurones des gens affalés devant les grosses prod de pures divertissement.

    Jolie critique de l'humanité, des médias. Mais c'est vraiment très dur à voir.

  • Anonyme

    09/03/2006 à 06h18

    Répondre

    daria a dit :

    Bon on a compris que tu n'aimes pas et ne comprend pas ce que ça peut apporter... mais dans ton dernier message tu deviens limite insultant. Dire d'un homme qu'il est vaniteux à travers les images ou les lignes d'une itv ce n'est pas une référence, et de toute façon qu'est-ce qu'on en a à foutre ! Beaucoup de gens extrèmement talentueux se la pètent, et bcp qui n'ont aucun talent également !


    ben disons que je dis un peu ce que j'ai envie dans la mesure ou lui s'est permis des choses pour son film qu'il n'aurait pas du, je te donnerai des morceraux de l'interview car tu ne sais pas de quoi je parles...

  • schiste

    09/03/2006 à 07h40

    Répondre

    ...

  • Megalomanu

    09/03/2006 à 17h59

    Répondre

    J'appelle ça un film abject.
    J'ai toujours du mal à entendre dire que ce film est un pamphlet contre les médias. Personnellement, je le considère comme un film nauséabond et fondamentalement idiot, qui se veut engagé alors qu'il ne dépasse pas le stade de la pure bétise. Quel est l'interêt de la scène de la tortue, par exemple? Si ce n'est pas de la violence gratuite, qu'est ce que c'est ? Je passe sur d'autres scènes. A première vue, Cannibal Holocaust est un film uniquement fait pour abreuver les amateurs d'hémoglobine.

    D'autres films, très violents aussi, dénoncent les médias avec une qualité largement supérieure. "Tueurs nés", très bon film d'Oliver Stone par exemple. Ou même le très dérangeant mais très intelligent "Videodrome" de David Cronenberg. Ou encore "C'est arrivé près de chez vous", avec Poelvoorde. Choquant, ultra-violent, de mauvais goût : pourtant, j'aime, car on remarque un certain second (voire plus) degré.
    Je n'ai rien contre la violence au cinéma, je dirais même qu'elle me fascine comme elle nous fascine tous, qu'elle soit chez Scorsese ou chez Kubrick avec "Orange Mécanique", qui sous sa forme ultra-violente dégage une remarquable réflexion sur l'homme.

    De plus, coté cinématographique, c'est zéro. "Oui, mais c'est fait à la manière d'un documentaire". Argument irrecevable votre honneur, étant donné que "Bloody Sunday", de Paul Greengrass, l'est aussi : remarquez la large différence. Dans C.H, Le cadrage est stupéfiant d'amateurisme, alors que dans B.S, la caméra, nerveuse, nous fait vivre toute l'action, et sous ses apparences simples se révèle très soignée.
    Enfin, le jeu d'acteurs est abyssal.

    Rien à sauver dans ce film.

  • Anonyme

    09/03/2006 à 22h34

    Répondre

    Megalomanu a dit :

    D'autres films, très violents aussi, dénoncent les médias avec une qualité largement supérieure. "Tueurs nés", très bon film d'Oliver Stone par exemple. Ou même le très dérangeant mais très intelligent "Videodrome" de David Cronenberg. Ou encore "C'est arrivé près de chez vous", avec Poelvoorde. Choquant, ultra-violent, de mauvais goût : pourtant, j'aime, car on remarque un certain second (voire plus) degré.
    Je n'ai rien contre la violence au cinéma, je dirais même qu'elle me fascine comme elle nous fascine tous, qu'elle soit chez Scorsese ou chez Kubrick avec "Orange Mécanique", qui sous sa forme ultra-violente dégage une remarquable réflexion sur l'homme.


    +1

    la critique de la société n'excuse pas tout...

  • camite

    10/03/2006 à 18h25

    Répondre

    Megalomanu a dit :
    Rien à sauver dans ce film.

    Faye est pas mal gaulée quand même.

  • mordanlam

    13/03/2006 à 21h27

    Répondre

    AIR a dit :
    Ce film est un véritable monument des étagères de vidéo club .Combien de fois vous êtes vous demandés avec vos amis "allez! on le prend ? !" .Ces cinq petites minutes d'hésitation sont un vrai délice .Mais surtout ne craquez jamais ! La terreur ne pourra perdurer que si vous laissez ce fruit défendu là où il est .


    c'est bien dit ça

  • keeve64

    29/03/2006 à 03h26

    Répondre

    Je viens de voir cette petite bombe, wahoouuu !

    On reste calme pour commencer, perplexe, horrifié, choqué même. Je partais déjà avec un préjugé : vue l'affiche, ce doit être un ennième film gore... Et bien non !

    Cela tient du film documentaire avec un voyeurisme qui n'est pas foncièrement malsain. C'est l'effet boomrang avec 26 ans d'écart (film sorti en 1970 !).

    Pour l'époque c'était choquant, mais aujourd'hui le spectateur en demande plus, il veut être scotché devant sont écran et croyez-moi il lui en faut beaucoup pour se sentir mal à l'aise devant une image gore.
    Il n'y a qu'à voir les séries policières du genre les experts, et autre scènes d'autopsie de la série culte X-Files : on ne bronche pas devant une trépanation façon Hannibal Lecter et on redemande... et ce à des heures d'audience accessible à tous.

    Et bien ce film est une réponse sans ménagement à notre quête du réalisme dans la violence portée à l'écran.

    Dans ce film tout est réaliste voire réel (mise à mort et dépeçage d'animaux tel qu'une tortue, animal bien choisi puisqu'innofensif et attendrissant !!). Alors ne crions pas au scandale....

    Ceux sont des scènes d'une cruauté sans concession (les rites et punitions des tribues cannibales sont à couper le souffle). Nous les regardons sans sourciller ou presque tout comme les personnages du film.

    La bêtise de l'homme blanc est aussi déconcertante de réalisme mais aussi de clichés.
    On en viendrait presque à ce dire qu'ils ont courru tout droit à leur perte par le recherche de supériorité, et que c'est bien fait pour eux.

    Avec ces 4 jeunes reporters je n'ai pas vu de civilisation qui part en croisade auprès de "sauvages, ou encore une prise de contact avec une tribue primitive pour la faire connaitre du monde médiatisé. Mais juste l'envie d'être l'animal dominant dans une jungle qui malheureusement pour eux, dicte ses lois les plus élémentaires : respect (indigènes/équipe du Dr Monroe, soumission(pratiquer soi-même le cannibalisme pour être reconnu et toléré), domination et appropriation d'un territoire entre les 2 tribues).

    Interdit au moins de 18 ans à sortie en salle et-ce qu'il en est de même aujourd'hui ou bien on-il baissé l'age minimum pour voir un tel film ??? J'espère que non, ou bien notre jeunesse c'est elle accoutumée des scènes chocs ??

    C'est un film à voir sûrement mais avec le coeur bien accroché !!!

  • Anonyme

    29/03/2006 à 09h12

    Répondre

    Je comprennds ton 26 ans d'écart, tu voulais pas plutôt dire 36 ????


    Bon, en ce qui concerne ton parrallèle avec la violence au cinéma, trouve que tu exagères un peu, comme si tout les films qui sortaient au ciné était bourés de violences, faut pas exagerer quand même, à la limite, parle moi des infos... Puis bon, dans beaucoup de film, l'histoire est une fiction (en général), donc on ne prend pas ce qui a à l'écran comme tel.

    Par contre le film est toujour interdit au moin de 18 ...

  • iscarioth

    29/03/2006 à 09h35

    Répondre

    Lestat a dit :
    Cannibal Holocaust, film craint et honnis, adulé par certains, montré du doigt par d'autres


    Quelle meilleure illustration que vos commentaires ?

  • Anonyme

    29/03/2006 à 09h36

    Répondre

    Gallu a dit :
    Cannibal Holocaust, film craint et honnis, adulé par certains, montré du doigt par d'autres


    Quelle meilleure illustration que vos commentaires ?

  • Lestat

    29/03/2006 à 11h20

    Répondre

    Je comprennds ton 26 ans d'écart, tu voulais pas plutôt dire 36 ????


    26. Le film est sorti en 79, et le cannibalisme italien n'a débuté vraiment que durant les années 70.

  • Anonyme

    29/03/2006 à 11h21

    Répondre

    il a écrit film sortit en 1970

  • Lestat

    29/03/2006 à 11h24

    Répondre

    Il aura fait une coquille.

  • Anonyme

    29/03/2006 à 11h26

    Répondre

    Par contre tu voulais dire que le cannibalisme italien a été officielement reconnu en italie qu'en 1970, car je pense que le cannibalisme existe depuis la nuit de temps

  • Lestat

    29/03/2006 à 11h28

    Répondre

    Non en fait je parlais des films, Au pays de l'Exorcisme de Lenzi, en 197qqchose, lançant plus ou moins la mode.

  • Anonyme

    29/03/2006 à 11h31

    Répondre

    oui tu parlais d'un point de vu artistique quoi !!!

  • Loic

    29/03/2006 à 17h50

    Répondre

    Oui, parce que j'ai un grand pere cannibal qui mangeait deja des gens en 1957

  • keeve64

    29/03/2006 à 20h29

    Répondre

    En réponse à KRISSS qui pense que les médias font encore du Walt Disney.

    OK Cannibal Holocaust n'est qu'une fiction, sauf que le réalisateur à suivi la mouvence de son temps. L'existence des peuplades primitives voire cannibales était source de nombreux documentaires à l'époque.
    Certains reporters ont d'ailleurs disparus durant leur périple et là ce n'est pas de la fiction.
    Il était courrant de traiter le sujet au cinéma en laissant libre court à son imagination quant aux pratiques de ces tribues et forcément elles ne pouvaient apparaître à l'écran que d'une manière barbare mais foncièrement réaliste.
    Alors oui ce film est horrible, dérangeant, choquant puisque crédible par son étalage de cruauté.

    Mais si les sorties ciné ne font pas toutes appel au gore à outrance (encore heureux !!) que dire des télés réalités?
    J'en veux pour preuve : kholanta : qui se souvient encore des poulets égorgés, ou aussi du cochon à la broche ??? Ont-ils péché des tortues ? Je crois me souvenir que oui mais qu'ils ont du relacher la pauvre bête puisqu'elle faisait partie des espèces protégées... Pensez-vous qu'on aurait eu droit aux mêmes images version light (because censure).

    Je me souviens aussi d'une autre émission qui faisait manger des insectes et autres larves vivants, et même des couilles de loup farcies à ses participants - je rigole... c'était des testicules de moutons crus ou à peine cuits. (là je rigole moins). Et tout ça sous couvert d'audimat.

    Biensûr vous me dirait c'est pour l'argent, comme quoi la cupidité mène à tout... c'est bien pire encore.

  • Lestat

    29/03/2006 à 20h50

    Répondre

    C'est l'occasion de rappeler ce qu'était le Mondo, ces docu-"réalités" très explicites qui comparait deux modes de vie -le dit civilisé et le dit sauvage-. Cannibal Holocaust et d'autres films de cannibales italiens en sont dirèctement dérivés.

  • Anonyme

    29/03/2006 à 21h03

    Répondre

    keeve64 a dit :
    En réponse à KRISSS qui pense que les médias font encore du Walt Disney.


    Déja, j'ai jamais parlé de télé, mais de cinéma....

    Ensuite, faut savoir que c'est surtout les média que critiquait le réal ( et une certaine mode appellé le mondo ou un truc comme ça).

    J'ai jamais pensé que la télé faisait du walt disney, bien au contraire, elle a toujour cultivé une idée du voyeurisme cela depuis fort longtemps (la télé réalité existe depuis un bout de temps en fait, le nom change mais le principe est le même) et je suis le premier à décrié ce genre de pratique même si le fait de regarder ces émissions me fait bien marrer, j'ai au moin du recul par à apport à ce que je vois contrairement à une partie des téléspectateurs. Je voulais juste dire qu'un film gore ou d'horreur n'entretient pas le même rapport avec la violence que la télévision.

    En cela, on ne peut pas faire le procès (cas des procès, y en a eu) du cinéma à cause de la violence qu'elle montre, je suis un anti violent et j'apprécie les films violents, mais il est prouvé que le cinéma, par sa manièe de réaliser, est plus un echappatoire qu'un déclencheur de la violense chez l'être humain et même la télévision que je ne cautionne pas à ce niveau, n'a jamais réellement incité à la violence sauf cas particuliers.

    Du coup, il faut chercher ce qui provoque le gout du voyeurisme et de la violence chez l'être humain et ce n'est pas compliqué, il suffit de nous regarder dans une glace,nous avons ça en chacun de nous et c'est à nous de l'harmoniser, mais souvent c'est ce qui nous entoure qui peut réveiller nos désirs les plus inavouables.

    Mais par contre, je n'arrive pas à comprendre qu'un mec qui tente à travers son films de dénoncer le voyeurisme et la violence, se permette de faire tuer des animaux, cela n'était pas nécessaire à mon humbe avis, pour moi le cinéma reste du jeu, de l'illusion, même dans le porno, beaucoup d'acteurs jouent la comédie, dans ce sens, je préfère regarder un faux documentaire (genre blair witch) plutôt qu'un snuff (par définition).

    Maintenant c'est un avis personnel, je ne demande pas d'être rejoint dans mon raisonement

  • keeve64

    29/03/2006 à 22h10

    Répondre

    J'adhére à ton avis et c'est vrai que les scènes animalières aurait pu sans conteste faire appel à des pseudos animatronics de l'époque...
    Comme quoi LESTAT avait raison : on n'a pas fini d'épiloguer sur les travers de film..

  • captain-k

    19/06/2006 à 22h37

    Répondre

    Je ne sais pas si je suis la seule à le penser, mais ce film prouve également que ds toute classe, tt pays et dc toute religion confondus, la considération de la femme est réduite au sexe et à la soumission..
    Je dis peut-être ça parce que dans chaque scène de violence, les victimes sont plus souvent des femmes, et c'est plus souvent à elles que l'on impose un rituel assez dégueu!

  • tyler

    19/06/2006 à 22h43

    Répondre

    Je n'ai pas vu le film mais je suis assez d'accord que l'image de la femme est assez reduite , dans certaines cultures et religions,a la femme soumise, ne servant qu'a la procreation et a la satisfaction de son mari

    Ne serait il pas temps d'evoluer ?

  • Anonyme

    20/06/2006 à 17h36

    Répondre

    captain-k a dit :
    Je ne sais pas si je suis la seule à le penser, mais ce film prouve également que ds toute classe, tt pays et dc toute religion confondus, la considération de la femme est réduite au sexe et à la soumission..
    Je dis peut-être ça parce que dans chaque scène de violence, les victimes sont plus souvent des femmes, et c'est plus souvent à elles que l'on impose un rituel assez dégueu!


    Oui bon, je sais pas quoi te dire, car d'une certaine manière, je trouve que le machisme est encore trop répandu et encore trop banalisé mais d'un autre côtés, je sais pas si c'est bon de tout le temps focaliser sur le statut de la femme dans les films de la façon dont tu le vois, l'as tu vu ce film ???

    (je l'ai pas vu mais j'aimerai savoir ton avis et des détails merci .. )

  • Cwytheilbed

    22/06/2006 à 12h23

    Répondre

    KRISSS a dit :

    Oui bon, je sais pas quoi te dire, car d'une certaine manière, je trouve que le machisme est encore trop répandu et encore trop banalisé mais d'un autre côtés, je sais pas si c'est bon de tout le temps focaliser sur le statut de la femme dans les films de la façon dont tu le vois, l'as tu vu ce film ???

    (je l'ai pas vu mais j'aimerai savoir ton avis et des détails merci .. )

    Regarde-le...tu auras tes détails.
    Il ne s'agit pas de machisme, il s'agit de viols (collectifs ou pas), de punition rituelle pour adultère (sans vouloir faire du sexisme, je serais quand même curieuse de voir comment un mec serait puni pour le même crime, parce que cette scène est...éprouvante je dirais, même si les hommes souffrent aussi dans le film ^^).
    Ce n'est pas une focalisation sur le statut de la femme, c'est une constatation à travers plusieurs scènes. Mais il serait plus simple que tu le regardes, malgré tout le dégoût que ça t'inspire. Ce serait plus pratique pour que tu en parles...

  • tyler

    22/06/2006 à 12h40

    Répondre

    En meme temps, je ne pense pas que ce soit le genre du film que tu trouves a la FNAC....

  • schiste

    22/06/2006 à 12h47

    Répondre

    ...

  • iscarioth

    22/06/2006 à 12h53

    Répondre

    tyler a dit :
    En meme temps, je ne pense pas que ce soit le genre du film que tu trouves a la FNAC....


    Bien sûr que si, c'est pas du uncut movies, non plus. C'est quand même le film de cannibales le plus cité et le plus connu que tu puisses trouver. C'est tout sauf underground, c'est pas du snuff, du rape and revenge ou autre horreur
    Si tu veux te le procurer à moindre cout, je te conseille cdiscount où il est régulièrement en promo à 5euros. Mad movies avait aussi sorti un numéro avec le dvd, si je me souviens bien.

  • tyler

    22/06/2006 à 12h57

    Répondre

    oui oui.... pourquoi pas apres tout, toute experience est bonne a prendre !!

  • schiste

    22/06/2006 à 13h02

    Répondre

    ...

  • tyler

    22/06/2006 à 13h06

    Répondre

    ah desole gallu, mais le film est bien dans sa version integrale

    et aussi interdit au moins de 18 ans

  • iscarioth

    22/06/2006 à 13h13

    Répondre

    schiste a dit :
    si tu entendds "flim non coupé" par uncut movies, je dois dire que tu te trompes puisqu'il fut censuré à sa sortie ciné et n'est dispo en version complete que sur certaine version dvd, à moins que ce terme technique connu de toi ne signifie en fait completement autre chose


    Désolé de ne pas avoir explicité le terme. Je faisais référence aux éditions http://www.uncutmovies.fr/ qui proposent des films réellement bannis du commerce. Cannibal holocaust, aussi sulfureux et interdit qu'il soit est largement diffusé.

    Je crois que ce DVD propose la version intégrale, et c'est celui que je vois en vente partout :

  • Cwytheilbed

    22/06/2006 à 13h16

    Répondre

    Gallu a dit :


    Je crois que ce DVD propose la version intégrale, et c'est celle que je vois en vente partout :


    Je confirme, c'est la version intégrale. En tout cas, c'est ce que clame le DVD. ^^

  • tyler

    22/06/2006 à 13h18

    Répondre

    Je confirme de ma part sur mon precedent post

  • Lestat

    22/06/2006 à 13h51

    Répondre

    Gallu a dit :
    En meme temps, je ne pense pas que ce soit le genre du film que tu trouves a la FNAC....


    . Mad movies avait aussi sorti un numéro avec le dvd, si je me souviens bien.

    Non, Mad avait sorti Ferox, paru chez cet éditeur providentiel qu'est Neo Publishing.

  • Anonyme

    22/06/2006 à 18h21

    Répondre

    ferox qui est en ce moment diffusé sur ciné fx d'ailleur...


    Ben disons que pour le film, c'est une sorte de snuff puisque les animaux sont réellent tués dedans, donc j'ai pas trop envie de cautionner ça, par contre je vais tenter ferox des que je peux, j'ai l'autre jour regarder un film de ce genre dont je sais plus le titre (des journalistes qui commentent la vie de cannibales), ça fait penser à cannibal holocaust mais je doute que ça soit pareil...

    C'était bien gerbant, mais surtout ridicule et minable, enfin c'est mon avis, moi le genre de film qui est la pour choquer par des scènes gores, c'est pas trop mon trip, sauf quand ça me parait utile.

    Surtout que le réal se prend pas pour une merde, et ça ça me restera toujours en travers ...

  • tyler

    22/06/2006 à 18h23

    Répondre



    Cependant, je serai assez curieux de connaitre l'interet de ces films ...

  • mateoguitare

    02/08/2006 à 14h28

    Répondre

    Sans rentrer dans le debat sur l interet du film rien que le fait d avoir tue des animaux dans ce film me met hors de moi.
    Il y a des comportements/des actes que je ne peux comprendre et encore moins cautionner.
    Celui la en est un.

  • raidenjeff

    12/08/2006 à 22h14

    Répondre

    moi je ne comprends pas l'intérêt du film tout simplement.
    Autant se filmer en train d'écraser une tortue et on peut se vanter de concurencer cannibal holocaust.

    Mise en scène, créativité, persos, histoire => 0

  • Anonyme

    14/08/2006 à 16h08

    Répondre

    raidenjeff a dit :
    moi je ne comprends pas l'intérêt du film tout simplement.
    Autant se filmer en train d'écraser une tortue et on peut se vanter de concurencer cannibal holocaust.

    Mise en scène, créativité, persos, histoire => 0


    +1

    Tu vois qu'on peut être daccord des fois

  • Anonyme

    30/12/2007 à 18h18

    Répondre

    Bonjour, je n'ai pas vu le film mais je voudrais savoir si sa vaut vraiment le coup de le louer, je suis aller sur beaucoup de forum, et les avis sont différents. Si vous avez des sites ou je pourrais voir des vidéos qui montre un peu le film sa serait simpa de me donner les liens parce que sur youtube et dailymotion, ya pas grand chose :$   ++

  • Dat'

    30/12/2007 à 18h55

    Répondre

     


    Oui ça vaut le coup de le louer, ne serait ce que pour se forger son propre avis sur un film qui fait, peut etre malgré lui, parti des films "d'horreur" cultes. (et pour la musique  aussi)


    Montrer des bouts de films (quelque soit ce dernier), c'est juste dommage.

  • Anonyme

    02/07/2008 à 19h19

    Répondre

    Je suis d'accord avec certain d'entre vous pour Alan qui fait le con, le pervers, le psycopathe dans le film. Mais c'est un sacré film d'horreur! La fin quand tous le monde se fait buter est relativement horrible mais c'est un film qui montre ce qu'il a dans les tripes. C'est une critique de la presse et de l'information. Forcèment, le film n'est pas fait pour être vu par tout le monde. P.S: Les morts d'animaux sont quand même dégueulasses... 

  • Anonyme

    04/09/2008 à 19h53

    Répondre

    C'est vraiment gore, dégueulasse mais tellement bien. Une bombe. Deodato forever !

  • Anonyme

    04/09/2008 à 19h58

    Répondre

    Euh... Disons que mon petit cousin de 12 ans est arrivé dans ma piaule quand je regardais le film pile sur des scènes gores alors forcèment pour un gamin de 12 ans c'est sur que c'est déconseillé de le regardé c'est fun quand même. 

  • Anonyme

    06/09/2008 à 12h07

    Répondre

    Trop bon film. J'ai adoré. Un film de plus dans ma DVDthèque.

  • Anonyme

    06/09/2008 à 12h12

    Répondre

    Mais c'est pas possible de dire que c'est un film de merde ! Tout le monde se focalise sur la scène de la tortue. Forcèment c'est destiné à un public averti. Mais cela dénonce le journalisme de manière virulante ! C'est à dire que Alan mais ses reportages en scène pour viser l'impact et choquer. Le film montre que les journalistes ne disent pas toujours la vérité. Alors les gars il faut prendre le film au second degrès et ne pas voir que l'horreur mais la critique du monde actuel qui fait exploser le film de Deodato.

  • Anonyme

    07/09/2008 à 19h21

    Répondre

    Je voulais rajouter quelquechose: c'est horrible d'accord mais la tension, l'atmosphère lourde grâce au talent de Deodato rend le film un pur moment d'horreur. Les plans, la musique entêtante... C'est un ensemble qui est fabuleux. Le film a deux vitesses: l'horreur, le cannibalisme, la barbarie enfin tous ce que vous voulez mais il y a une seconde vitesse, l'usage que fait Deodato des scènes barbares montrent la réalité et à la fois la mise en scène et la fiction du reportage de Alan qui veut créer un reportage choc pour attirer le public et faire scandale pour la gloire. Mais son obscession de réussite le rend fou et il en vient à filmer ses tueries ( mises en scène ) pour exagérer son documentaire. La femme qu'il viole et tue sauvagement ( il l'empale ) lui permet d'avoir une scène choquante pour marquer son public. Mais cependant la violence engendre la violence et son film va être son testament car il va subir ainsi que ses amis l'instin de bête sauvage des tribus cannibales qu'il réveille  par sa barbarie. Tout cela pour montrer ( en exagerant ) la non-objectivité des journalistes et qu'il ne faut pas tout croire sur parole ce qui est la conclusion du film, car le docteur responsable de l'expedition pour les retrouver va comprendre à son tour le cercle vicieux du journalisme. Deodato signe un film d'horreur ultra-violent et hyper-réaliste ( certain spectateurs on crut que les acteurs étaient réellement morts ! Ce qui n'était pas le cas car Deodato l' a prouvé en passant à la télé avec eux. ) mais une critique virulante de la société. Donc comme je disais dans ma dernière critque Deodato forever !Biensûr le film n'est pas fait pour être visionné par tout le monde mais par un public averti. Mais il a tué des animaux comme une tortue massacrée à la hache ou singes décapités mais les cotats de chasse selon les sources ont été respectés. Alors ne faites pas regarder le film a une personne sensible, elle sera dégoutée et n'appréçiera pas le film. Je l'ai regardé plusieurs fois et j'ai toujours autant adoré, c'est un excellent film.

  • Anonyme

    17/10/2008 à 19h20

    Répondre

    Oui c'est bien gerbant mais je me suis trop marré, parce que je l'ai regardé un soir avec des potes pour faire le fête. C'était un bon souvenir, on s'est bien marré. Nous ne sommes pas fous, mais se regarder un film entre amis un soir c'est sympa et la bonne humeur y est.Sur le plan cinématographique, j'ai trouvé ça pas mal.Comme je vous le disait, c'est à voir avec des copains le soir pour s'amuser. 

  • Anonyme

    31/10/2008 à 16h20

    Répondre

    Personnellement je n'étais pas friants de films d'horreur,et bien maintenant je les condamne encore plus;je suis tombé dessus par hasard et c'est vraiment dégueulasse,ce genre de films,même avec un pseudo message,n'est bon que pour un certain genre de pervers ou d'acteurs aux factures trop envahissantes,j'ai par ailleur la haine par rapport aux animaux morts pendant le tournage,c'est cruel et barbare de sa part et rien au monde ne peut justifier un tel acte,

  • Anonyme

    02/11/2008 à 18h07

    Répondre

    Tu es une filettepourr dire des betises pareils.

  • Anonyme

    14/07/2009 à 21h35

    Répondre

    Vomitif, gore, vulgaire, un film d'horreur inclassable et sujet à de nombreuses polèmiques. Ce que je dis là, tout le monde le sait, donc, pas besoin d'en savoir plus. Je trouve le film moyen et assez indigeste. 

  • Anonyme

    07/01/2010 à 19h31

    Répondre

    Hannibal, t'as pas encore traversé les Alpes ?  chausse tes skis dépêche-toi !

  • Anonyme

    15/01/2010 à 06h23

    Répondre

    je demande pardon sarcastiquement aux dramaturges et pseudo-expert etudiant et proffesseur de cinema et de acting et blablabla.je vien tout juste de terminer le visionnement du film que vous qualifier despece de chef-doeuvres qui fous une claque sur la bouche du spectateur pour rester polis,vous etes des ignorants pervers incultes  et incompris de la societe je suis certain que non seulement les annimaux y onts laisser leurs peaux mais les humains de se (je vomis)films ont egalement perie la bas dans cette foret infecte a la hauteurs de se pseudo-art donc vous vous evertuer a qualifier cette amalgame de mauvaise scene mal tourner et je pourrais continuer a vomir sur cette "production"mais je nai meme plus de bile a gaspiller.

  • gyzmo

    24/02/2010 à 18h58

    Répondre

    J'aime beaucoup les tortues.

  • Anonyme

    08/03/2010 à 22h08

    Répondre

    Bonsoir a vous , jai regardé ce film hier soir pour la premiere fois de ma vie , malgrés mon petit age ( 20 ans ) jai été traumatisé de voir des punitions sexuelles , des viols , des massacre ....etc. je ne comprend pas pk ce film circule librement. Jai regardé le film jusqu'au bout , jai vomi , et jai mal dormis.ensuite ma mere mavais dit que les dernieres scene , celle des quatres reporters été toutes vrai !! et c vrai que pour l'époque ces scene sont vraiment bien faite, je pense que leur reportages est véritable,sinon donné moi la preuve que les quatres acteurs sont encore en vie pliiize ^^ sa me fait flippé depuis hier , de me dire qu'ils sont mort comme sa... voila , en tout cas , ce film sa été 1 fois , pas deux

  • Subymona

    10/03/2010 à 12h28

    Répondre

    Consonne. 

  • Lestat

    10/03/2010 à 19h27

    Répondre

    Le film de cannibale est un genre extrème par nature et sont des films directement influencés par la vague Mondo des années 60 (des reportages-vérités plus ou moins bidonnés). Les scènes de snuff aniamlier viennent directement de là d'ailleurs. Et un film comme Mondo Cane (1962 si je dis pas de conneries) est là pour montrer que Deodato, Lenzi et co n'ont pas inventés grand chose. La plupart des cannibaleries ont en outre été réalisés dans une période où l'Italie jouait à  qui sera le plus gore. Etrange que Fulci n'ai jamaiss fait de film de cannibale, d'ailleurs.


     Tout ça pour dire que le côté choquant et volontairement ambigu quant à sa véracité fait partie du jeu. Faut juste savoir à quoi s'attendre.


    Quand au destin des acteurs...Internet ne permet maheureusement plus aux rumeurs les plus folles de s'étendre et un petit tour sur imdb devrait rassurer (ou decevoir) tout un chacun.


     

  • gyzmo

    10/03/2010 à 20h16

    Répondre

    J'ai faim.

  • Lestat

    10/03/2010 à 20h17

    Répondre

    Une petite soupe de tortue ?

  • Anonyme

    23/06/2010 à 00h58

    Répondre

    Rien ne tient dans ce film. Ni la vision des "sauvages", présentés comme des sous-hommes, et qui relève des pires préjugés du XIXème siècle ;  ni la critique de "l'homme blanc", présentée de manière excessive, fausse, peu convaincante ; ni dans le film dans le film qui ne tient pas : comment le dernier personnage aurait-il pu tenir la caméra pour montrer sa compagne violée et massacrée ??? Ni la technique "cliché" du documentaire, qui consiste à remuer sans raison la caméra peut-être surtout pour brouiller des effets qui sans cela seraient plus visibles ! Sans parler de la pensée primaire qui sous-tend le film, ce film "extrême" montre toutes les limites de l'hyperréalisme. On regarde le film en sachant très bien que c'est une fiction, et comme il n'y a rien d'autre de profond, cette idée ne nous quitte pas. Le réalisateur montre en sacrifiant des animaux que dans l'escalade de l'effet de réel le degré suivant ne peut être que le meurtre réel ! C'est peut-être la seule et unique leçon intéressante de ce film.

  • Anonyme

    04/10/2010 à 14h32

    Répondre

    Je ne prétends pas être critique cinéma ni y connaître un tant soit peu quelque chose pour me permettre d'analyser ou critiquer ce film. Car après tout, il y a des films que j'adore que d'autres trouvent complètement nuls.


    Je pense simplement que certains ont le coeur plus accroché que d'autres, ce qui n'est pas mon cas ! Je n'ai pas pu le regarder en entier car impossible de lutter contre mon envie de vomir... 


    Certes, ça choque, c'est le moins qu'on puisse dire, mais après tout c'est sûrement ce que voulait au départ le réalisateur (et d'ailleurs, tout le déchaînement de polémiques à sa sortie, et même dans ses commentaires, n'est-il pas la preuve qu'il a réussi ?).


    Si vous êtes trop sensible, ne regardez pas, et surtout ne critiquez pas ceux qui apprécient

  • nazonfly

    10/12/2011 à 08h39

    Répondre

    Belle critique de Lestat qui résume bien le film, même si franchement la critique de la société et des médias de Cannibal Holocaust est un peu lourdingue et très manichéenne.
    Je dois aussi être franchement blasé parce que, pour un film réputé comme très choquant, il ne l'est pas beaucoup (hormis une scène ou deux).http://cinema.krinein.com/cannibal-holocaust-1381/critique-1384.html

  • naweug

    10/12/2011 à 10h08

    Répondre

    Ca fait des années que j'ai le DVD (j'avais reçu en échange scolaire la fille du réalisateur ou du producteur) mais je ne l'ai jamais regardé. Il faudrait que je le fasse..

  • kou4k

    18/01/2012 à 22h38

    Répondre

    Tiens je l'ai rematé après un loooong moment.

    Etrange, à l'époque ça m'avait transcendé en pleine sortie d’adolescence : "Ouah p'tain, ils avaient des couilles pour sortir un truc comme ça !".

    Bon, c'est toujours une référence au niveau sévices malsains, faut dire que ça a inspiré tout un concept, mais c’est vrai que parfois c'est long quand-même...
    Par contre, j'aime toujours autant les personnages.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques