3/10

Camping 2

Une suite à l'image du premier opus, sans grand intérêt scénaristique, si ce n'est de tourner en déconne le camping et ses petites joies. Dubosc est égal à lui-même.

Puisque Camping fut l'un des gros succès français de 2006, pourquoi ne pas en faire une suite ? Voici le genre de réflexion pour le moins typique qui pourrait s'appliquer à de nombreux films de plus ou moins bonne qualité, artistiquement sans grand intérêt mais pourvus d'un fort potentiel financier. « On ne change pas une recette qui marche », certes. Il est cependant dommage de voir Franck Dubosc continuer à exploiter un personnage, fort sympathique au demeurant, dont la place relève davantage du très court (les Pour toi public) ou du sketch (Romantique) que du long métrage.


La situation de base est similaire : un citadin un peu coincé de la caboche va se retrouver aux « Flots Bleus », dans les Landes, pour découvrir les joies du camping en compagnie d'une tripotée de joyeux lurons. Claude Brasseur, Mathilde Seigner, Antoine Duléry, et l'inénarrable Franck Dubosc, ils ont tous répondu présents pour accueillir Richard Anconina dans leur emplacement. Réfractaire au début, l'homme va évidemment se laisser gagner par la bonne humeur ambiante et devenir un vrai campeur, à travers un certain nombre de péripéties que l'on classera, au choix, dans les catégories « ineptes » ou « négligeables ». Tout est bon pour fournir à Dubosc de la matière à déconner, à rouler des yeux langoureusement devant des filles qui ne savent pas jouer, à sortir les blagues les plus lourdes qui puissent exister. On a beau l'apprécier en tant qu'humoriste, le voir faire la même chose de film en film est attristant - à moins que le spectre de Cinéman ne rôde encore au dessus de sa tête. Et s'il est pour le moment difficile de le voir autrement, le reste du casting semble s'asseoir sur leurs rôles habituels : Mathilde qui cherche l'aventure sexuelle en grinçant,  Claude qui bougonne, Antoine qui cherche la bagarre, etc etc.
A l'image de son prédécesseur, Camping 2 tourne en dérision le côté un peu ringard du camping traditionnel, en le contrebalançant néanmoins avec quelques valeurs familiales et conviviales. Un peu comme le premier, quoi ; sauf que décemment, il n'était pas possible de refourguer le même concept au poil près sans se faire taper sur les doigts. Une sous-intrigue se développe alors, d'une médiocrité assez consternante, mais qui permettra aux personnages de tous se retrouver sur la même voie. Une route qui mènera jusqu'au dénouement, évidemment faible, mais qui a le mérite de faire trouver à tout le monde son précieux statu quo - de quoi rempiler sur un éventuel troisième opus, où un autre citadin investira le camping des flots bleus, avec un Dubosc foufou, une Mathilde grinçante, et un Claude bougon.

Si vous n'avez pas apprécié le premier, le second ne vous fera pas les yeux doux non plus. Plutôt inepte, loin d'être hilarant, et assez ennuyeux de surcroît, cette nouvelle approche du camping n'a de nouveau que le titre,  et encore. Les fans de Franck Dubosc y trouveront leur compte, et ne manqueront pas d'essayer le numéro de téléphone affiché sur la voiture de Patrick Chirac (il fonctionne, oui oui).


Partager cet article
A voir

Iron Man 2

A propos de l'auteur

7 commentaires

  • Anonyme

    14/02/2010 à 13h31

    Répondre

    nous avons vendu notre caravane pour ce film il nous tarde la sortie du film car deja le premier film nous avait beaucoup plu ,suite a cette vente nous avons fait de la pub a astaffort et sa region pour votre film par voie de presse et internet.merçi de nous faire rire

  • Anonyme

    29/04/2010 à 02h34

    Répondre

    C'est de pire en pire les commentaires ^^

  • sven

    29/04/2010 à 13h29

    Répondre

    Celui-ci est assez magique!

  • Anonyme

    01/05/2010 à 08h29

    Répondre

    Hyper déçu ... La bande annonce suffit. Peu de nouveaux gags, des répliques lourdes, le scénario ne tient plus du tout la route, des longueurs. Il vaut mieux en rester là et garder une image relativement positive avec le premier .`

    En fait les meilleurs moments, les 5 premières minutes et les 3 dernières quand le générique défile en plus de la bande annonce ....



    Très déçu . Sauf pour mes enfants de 7 et 12 ans ...

  • nazonfly

    26/11/2012 à 11h49

    Répondre

    Magie de la télé et de la paternité, je me suis retrouvé devant ce film hier soir. Pas trop longtemps. Mais juste assez pour constater le vide intersidéral de celui-ci. Je crois que je n'ai pas ri une seule fois, ni même souri. Ah si il y avait un jeu de mot pas mal (« Christophe Colomb il a découvert l'Amérique, ben moi, j'ai des couverts en plastique! ») mais tellement mal joué par Dubosc que ça tombait à plat.
    Ce film, mal joué, vraiment pas drôle, a fait presque 4M d'entrées ??? C'est incroyable. Bon je ne l'ai pas vu en entier, ça doit être pour ça............................

  • Islara

    26/11/2012 à 14h47

    Répondre

    Ah ben pour ma part, je m'étais sacrément bien amusée. Faut avoir fait du camping par contre, sinon on ne peut pas savourer.

  • nazonfly

    26/11/2012 à 17h24

    Répondre

    Même pas. Faut dire que ma connaissance du camping, c'est pas la caravane au bord de la mer mais plutôt la tente en montagne.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques