2/10

Brigades du Tigre (Les)

Le tigre n'est-il pas censé être un animal vif, féroce et gracieux dont la beauté n'a d'égal que son sens de la prédation ? Quoiqu'il en soit, le réalisateur n'en a probablement jamais vu et ses seules connaissances zoologiques doivent se limiter aux limaces et autres escargots qui mangent les plantes de son balcon. Pour sa défense, les deux animaux sont difficilement différenciables l'un de l'autre. N'avez-vous donc jamais vu l'oeil carnassier d'un escargot prêt à attaquer une feuille de géranium ? Non ? Alors regardez les brigades du tigre et vous verrez.

Au vu de l'introduction et de la petite phrase de la note, ce n'est pas bien compliqué de voir la direction de la critique. Arrêtons les bavardages et mettons fin au suspense : qu'est ce que ce film est leeeeeeeeeeeeeeeeeent (rajoutez encore des e). Mais pas lent dans le genre qui ne passe pas vite, là c'est du lent qui donne envie de ronger sa propre épaule afin de s'arracher le bras pour le balancer à l'écran sur des personnages tellement statiques qu'une statue de cire serait vivante face à eux. A moins de prendre 10 tasses de café, 3 bouteilles de Coca, une boîte d'amphétamine et la triple dose nécéssaire à un cycliste pour faire Annecy - Alpe d'Huez, je défie quiconque de ne pas s'endormir, s'assoupir, bailler, roupiller ou somnoler devant un tel film. Sinon, on peut toujours s'occuper au jeu du « combien de fois peut-on regarder une montre en deux heures ». Si vous voulez battre le record, il vous faudra dépasser la centaine.

Mis à part ce rythme moins vivant qu'un encéphalogramme plat, que peut-on trouver dans les brigades du tigre ? Facile : un scénario aussi passionnant que la coupe de cheveux de Fabien Barthez, des acteurs moyens (bien que Clovis Cornillac ait tendance à tourner vers le mauvais), des dialogues nullards (sauf une réplique bien trouvée) et une musique horripilante. Il ne reste que la reconstitution historique et la maîtrise de deux pauvres petites explosions pour sauver le film de la ressemblance avec un téléfilm de première partie de soirée. Quoique le téléfilm est meilleur : plus court, mieux rythmé et au moins on n'a pas à se déplacer pour le voir. Un canapé est bien plus confortable qu'une salle de cinéma pour s'allonger.

Comment peut-on faire un film à ce point interminable, comme s'il était diffusé dans une dimension où le temps n'existait plus. Les brigades du tigre ne comporte ni tigre dans le moteur, ni oeil de tigre et pas même de Frosties qui auraient pu être une source énergisante bienvenue. Insomniaques, vous savez ce qu'il vous reste à regarder.

Partager cet article
A voir

Wild (The)

A propos de l'auteur

17 commentaires

  • Anonyme

    15/04/2006 à 21h00

    Répondre

    Je ne veut pas remettre en cause tes qualtiés de critiques, mais les deux tiers de ta critique parle de lenteur, t'avais rien à dire sur ce film ??? j'aurai bien aimé un comparatif avec la série d'origine, ça aurait été sympa.

    Enfin malgré ça pour le film je te crois quand même un peu

  • weirdkorn

    15/04/2006 à 21h18

    Répondre

    J'avoue avoir fait une critique complètement subjective à la limite de la provoc'. Je ne connais pas la série dont le film est tiré, de ce côté là, je ne peux rien dire. Sinon, pour essayer d'aller plus loin, ça ne vaut pas plus qu'un téléfilm dont chaque scène aurait rallongée de moitié. L'intrigue est mauvaise, l'action inexistante, bref il ne se passe rien et on s'ennuie tout du long... Donc mis à part la lenteur, le problème c'est qu'il n'y avait pas grand-chose d'autre à retenir.

    Enfin, j'aimerai bien lire la critique ou avoir l'avis de quelqu'un qui a apprécié, que je vois aussi ce qu'il pouvait y avoir de bien.

  • Anonyme

    16/04/2006 à 00h30

    Répondre

    critique positive de télérama

    [url=http://cinema.telerama.fr/edito.asp?art_airs=M0604101419592%20&vrub=2&vpage=a_la_une&vsrub=1">http://cinema.telerama.fr/edito.asp?art ... ne&vsrub=1


    et une critique négative parce que je suis fairplay

  • alenia7

    16/04/2006 à 22h05

    Répondre

    Quelle critique en effet ! Je dois aller voir le film prochainement, à savoir demain ! Je n'ai vu que la bande-annonce, j'espère simplement que les dialoqgues sont un peu plus soft et élagués dans l'inutilité, je crois que le passage "De M.Guillotin, et de la personne "coupé en deux" n'était pas un amusement typique qui suivra le long du film. J'ai tendance à être déçue des films à casting promue, j'espère que le film ne sera pas aussi ennuyant que ne l'affirme weidkorn ! Pour ce qui suit, cet url mène au site entièrement dédié au film avec les goodies, extraits videos et autres bonus qui font la notoriété du film...

    http://lesbrigadesdutigre-lefilm.comurl/

  • roger-le-routier

    20/04/2006 à 14h43

    Répondre

    Que répondre à une telle critique ?

    Tout d'abord que c'est la première fois que je suis profondemment déçu par l'un des critiques de ce site, qui manifestent d'ordinaire plus d'esprit ou, en tout cas, de culture télévisuelle. Je vais donc me permettre quelques petits rappels que vous avez oublié, M. Weirdkorn.

    Ces brigades du Tigres sont le remake d'une série culte apparue à la TV en 1974. Les épisodes nous comptaient les investigation de la première brigade policière motorisée, qui fût également la première à utiliser la science pour résoudre des énigmes (les "experts" de l'époque en fait), et qui fut fondée par M. Clémenceau, Ministre de l'Intérieur puis Président du Conseil de l'époque surnommé "Le Tigre", d'où le nom du film et de la série.

    Le film est en cela très fidèle à la série, en s'appuyant sur des faits historiques avérés et en brodant autour une énigme plus ou moins crédible. Ici, Bonnot (premier truand à utiliser la voiture pour ses braquages) est utilisé par des anarchistes russe pour faire éclater le scandale des emprunts russes. On peut en effet s'interroger sur la vraissemblance des liens entre un voleur et une impératrice, mais l'hypothèse n'est pas plus extravaguante que celle de nombre de polards. De même, elle "explique et lie" certains faits historiques, tel l'assassinat de Jaurès. La rivalité historique entre la préfecture de Paris et la police nationale y est abordée frontalement et constitue même l'un des principaux ressorts de l'oeuvre.

    Les acteurs jouent dans l'ensemble juste : Clovis fait du clovis - ni plus ni moins - , avec peut être moins de prestence que JC BOUILLON mais plus de "physique". Baer est impeccable, de même que "Terrasson", personnage le plus fidèle à l'original, et le jeune premier italien, inexistant dans la série mais l'on comprendra mieux pourquoi à la fin. Diane Kruger est à mes yeux LA satisfaction du film, en trouvant ici, et de loin, son meilleur rôle jusqu'alors. Frémont et Gamblin sont impeccables, comme d'habitude. On appréciera la participation de Jugnot, toujours prompt à se placer dans une production nationale d'envergure...

    La musique, qui n'a pas trouvé grâce à vos yeux, est la même que l'originale (la complainte des apaches). Ne pas la reprendre aurait constitué un sacrilège aux yeux, et plus encore aux oreilles, de tous les inconditionnels. Seules les paroles de la ritournelle, jugée trop kitch, ont été supprimées. Elle est à l'image de l'ensemble du film : modernisée pour capter un nouveau public.

    Le tout nous donne une oeuvre originale, bien rythmée, bien filmée et peut être un peu plus sombre que la série d'époque. De nombreux clin d'oeils au feuilleton parsèment le long métrage et ravieront les amateurs. Le film a donc réussit à réactualiser la série sans la trahir, ce qui n'est pas si courant que cela, les exemples d'aptations ratées ne manquant malheureusement pas.

    En bref, les fans seront ravis, les nouveaux spectateurs surement conquis, tandis que les amateurs d'action pure et dure se maudiront de ne pas avoir loué le dernier vandame...

  • weirdkorn

    20/04/2006 à 17h50

    Répondre

    Ah, voilà une vraie critique.

  • Anonyme

    20/04/2006 à 20h20

    Répondre

    disons qu'elle contre la tienne mais bon ça veut pas dire que le film est bien d'autant que le film ne fait pas l'unanimité...

  • hiddenplace

    06/05/2006 à 17h13

    Répondre

    Personnellement je ne comprends pas non plus la sévérité de la critique de Weird, j'avoue avoir passé un agréable moment...quelques petites longueurs, certes, mais rien d'alarmant si on se fie à l'intrigue globale et à l'installation du contexte et tout...

    Je connaissais très vaguement la série originale, car j'étais vraiment petite lors de sa (re?)diffusion, mais j'avais quelques flash quant à l'atmosphère qui s'en dégageait: un petit côté désuet et même un peu étrange qui me troublait quelque peu (mais bon j'étais vraiment jeune, hein)... la musique contribue également à intriguer (c'est le souvenir le plus net que j'avais de la série): elle a ce quelquechose de nostalgique et mystérieux qui la rend un peu singulière; et le charme et le côté légèrement stéréotypé des personnages, pour une fois rend justice à l'ensemble, ça m'a paru pertinent.

    Clovis Cornillac a beaucoup de classe, je trouve, il détrônerait presque Edouard Bear
    Diane Kruger fait moins pot de fleur (pardon ) que dans les autres films que j'ai vus d'elle, et elle a un jeu assez juste également, comme l'a dit Roger.

    Enfin, tout ça pour dire que je n'ai pas eu l'impression de perdre mon temps... bon je conçois quand même qu'une quinzaine de minute en moins aurait pû être envisageable, mais bon...

  • Anonyme

    06/05/2006 à 17h27

    Répondre

    ben en fait ce film n'est rien comparé au dernier film du réal, pour ça qu'il s'attendait à mieux et pour ça qu'il est véner

  • hiddenplace

    06/05/2006 à 17h56

    Répondre

    Et euh.. je sais je suis paresseuse, mais qu'est-ce-qu'il a réalisé d'autre, ce cher monsieur? (que je me fasse une idée )

  • Anonyme

    06/05/2006 à 18h23

    Répondre

    une magnifique comédie musicale sur le star system, ça s'appelle bouge et c'est giga top avec une vraie star inside Ophélaiiieee.

    On peut dire que show girl à côtés c'est du disney.

  • Bzhnono

    06/05/2006 à 18h43

    Répondre

    Il a quand même réalisé Dissonances, avec Jacques Gamblin, qui dans mes souvenirs n'est pas mauvais du tout (le film...mais aussi Gamblin ).

  • Anonyme

    06/05/2006 à 18h56

    Répondre

    Brigades du Tigre, Les (2006)

    Jumeaux oubliés, Les (2004) (TV)

    Dissonances (2003)

    Koan (2002) (TV)

    Chant de l'homme mort, Le (199 (TV)

    Folle d'elle (199

    Bouge! (1997)

    Temps d'une nuit, Le (1992)

    Voila sa filmo complète.... no comment

  • tyler

    07/05/2006 à 01h28

    Répondre

    Mes parents ont ete voir ce film donc je restitue ce qu'ils m'ont dit du film. A savoir que ma chere maman regarde beaucoup TMC donc elle connait bien la serie....

    Alors, ils ont trouve ca bien au niveau du scenario... mais ils ont trouve qu'il etait tres violent. Ils ont trouve (surtout ma mere), que le film etait un peu eloigne de la serie.. un peu trop serieuse....

    donc voila leur avis...

    vous n'aurez pas le mien car j'ai pas ete voir le film

  • Anonyme

    01/07/2008 à 00h04

    Répondre

    Bonjour


    Force est de reconnaître que votre critique est parfaitement justifiée, dès les premières minutes, la sauce ne prend pas, acteurs disons le franchement mauvais, scénario plat sur fond historique, la série et les acteurs de l'époque sonnaient bien plus vrai que ces faux durs.

  • Lestat

    24/11/2008 à 17h57

    Répondre

    Jusqu'à la mort de Bonnot, le film se tiens pas trop mal. Cornillac, malgré son subtil de jeun de froncement de sourcil, a les épaules du rôle et la reconstitution de l'époque est sympathique. Après ce passage clé, c'est effectivement poussif et assez confus.


    A voir pour la composition assez bluffante d'un Edouard Baer à contre-emploi.

  • Anonyme

    17/05/2010 à 02h19

    Répondre

    Entièrement d'accord avec l'auteur de la critique ci-dessus.  Comme j'avais adoré la série, par curiosité, j'ai voulu comparer.  Quelle erreur!  J'ai eu l'impression de perdre mon temps.  Dieu merci, c'était à la télé et non au cinéma.  Sinon, je n'aurais jamais pu tenir jusqu'au bout dans la salle à contempler d'un oeil morne et atteré cette production.


    Les acteurs sont aussi vivants que des statues de sel.  Sans parler de la diction tout bonnement abominable.  L'intrigue est aussi passionnante qu'une soirée dans un centre pour personnes âgées et était-ce bien nécessaire de mettre du sang partout pour suggérer la violence?  Merci à l'auteur de cette critique qui m'a bien fait rire par ses descriptions colorées et c'est rare de préférer la critique au film (c'est mon cas)...


     


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques