9/10

Breakfast Club (The)

Cinq étudiants sont enfermés un samedi dans la bibliothèque de leur lycée pour faire des heures de retenue. Il y a Claire (Molly Ringwald), la fille populaire, Andrew (Emilio Estevez), le sportif, John (Judd Nelson), le criminel, Brian (Anthony Michael Hall), le paumé et Allison (Ally Sheedy), la fille bizarre. Le principal (Paul Gleason) leur demande d'écrire un essai pour décrire ce qu'ils sont réellement...

Voici un film culte qui mérite amplement son statut. The Breakfast Club nous prouve que film d'adolescent ne veut pas forcément dire film stupide et sans réflexion. En effet, ce film, aujourd'hui référence incontournable, est un huis-clos intelligent, surprenant, touchant et parfois hilarant.

Alors que les cinq étudiants commencent la journée avec des stéréotypes sur les autres, avec des personnalités différentes et avec des places bien définies dans la hiérarchie scolaire, ils vont découvrir qu'ils ont plus de points communs qu'ils ne pouvaient penser.
Face à l'autorité du principal, ils vont se mettre ensemble. Et, après de nombreux conflits, majoritairement verbaux et virulents, ils vont faire tomber les masques et se révéler leurs problèmes et la raison de leur présence en heures de colle. Plus encore, ils vont apprendre à se connaître tels qu'ils sont réellement, c'est-à-dire derrière toutes les images données par les autres et vont faire naître des amitiés et même des amours qui marqueront l'acceptation de chacun pour ce qu'il est.

The Breakfast Club évoque un nombre de thèmes impressionnant comme l'adolescence, le conflit entre les générations, le poids et les erreurs des parents, l'influence du groupe, l'image que l'on se donne, le sexe, la drogue, le suicide, la solitude, la cruauté, la rebellion, l'autorité, les tensions, la solidarité, l'amitié, l'amour et la découverte de soi.
Le film est magistralement interprété par ces cinq adolescents qui sonnent terriblement justes et dans lesquels beaucoup se retrouveront. De plus, le film est très bien filmé avec des mouvements de caméras qui suivent à la perfection les différents rythmes du film.

The Breakfast Club, grand classique du film d'adolescent, est instructif, réfléchi et représentatif des stéréotypes existants dans les lycées américains. John Hughes écrivait et réalisait en 1985 une oeuvre majeure du XXe siècle qui allait pour longtemps représenter les jeunes et les problèmes qu'ils rencontrent.
Ce film est 1 h 30 de plaisir où l'on passe du rire aux larmes et qui se termine sur une note très positive. Une vraie leçon de cinéma... et de vie.

A découvrir

Philadelphia

Partager cet article

A propos de l'auteur

8 commentaires

  • Anonyme

    17/07/2007 à 16h36

    Répondre

    se film m'a beaucoup plu...la critique est parfaitement juste à mon sens...


    il est vrai que les themes abordé son exactement des sujets que nous traversons durant notre période "no futur"...la réputation plus particulièrement m'a fait pensé à se que moi je traverse...de nos jour si tu suis pas un mouvement que tous le monde sui on est automatiquement rejeté et montré du doigt...c stupide mais logique à la fois...l'homme à toujours eu peur de la différence pour preuve "la fille bizare" et bien personne ne l'aproché puis soudain elle se confie,se fait relooké et vla elle sort avec le sportif du lycée...


    bon et bien je croi que c'est à peu près tous se que j'avais à dire...


     


     

  • Anonyme

    08/05/2008 à 01h30

    Répondre

    cest koi leur peur ?

  • Anonyme

    23/07/2008 à 20h18

    Répondre

    franchement j'ai vu ce film en Angleterre et c'etais super i love it !!!!

  • Anonyme

    23/07/2008 à 20h20

    Répondre

    moi la fille bizare je l'adore passeke elle est gothique !!!

  • Anonyme

    15/08/2009 à 23h36

    Répondre

    Excellent le breakfast club !

  • el viking

    16/08/2009 à 13h38

    Répondre

    on a tous en nous un génie, et un sportif, et une princesse! et une détraquée! et un criminel... celà répond-t-il a votre question? signé... Breakfast Club.


     Don't you, forget about me... lalala, lalala...

  • Anonyme

    17/09/2009 à 16h30

    Répondre

    J'aime pas !

  • el viking

    17/09/2009 à 22h42

    Répondre

    moi j'aime bien...surtout la fin! (qui est, à vrai dire, la seule chose que j'ai vu du film...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques