4/10

Box (The)

Le fantastique côtoie la sobriété des années 70, l'angoisse côtoie l'ennui. Appuierez-vous sur le bouton de la machine, pour prendre un ticket ?

Faites bien attention avec la bande-annonce, surtout si vous ne connaissez pas Richard Kelly (le réalisateur), car The Box n'est pas un thriller. Plutôt un film de science-fiction métaphysique, un peu déroutant, un peu horrifiant, et surtout un peu lent.

Le postulat de départ est pour le moins intéressant : un inconnu sévèrement défiguré se pointe chez un couple sans histoire avec une boîte, en leur expliquant que le bouton contenu à l'intérieur provoquera deux évènements : d'abord, le couple se verra remettre un million de dollars ; et ensuite, quelqu'un qu'ils ne connaissent pas décèdera dans la seconde. 24 heures pour réfléchir, sinon la boîte ira à quelqu'un d'autres.

La publicité dans les films est de plus en plus subtile.
La publicité dans les films
est de plus en plus subtile.
Il est évident alors qu'une partie du film sera entièrement vouée au dilemme que provoquera cette intrusion dans la vie du jeune couple. Appuyer signifie être riche, et devenir des assassins, en admettant que tout cela soit vrai. Ce segment du film, accessible, enclenche la vitesse de croisière en s'assommant avec les nombreuses scènes d'introspection des protagonistes, discutant encore et encore du pour et du contre, de la véracité ou non des propos de l'homme défiguré, etc. A ce stade, on jurerait que le film va nous bassiner avec ces réflexions pendant deux heures, mais non. Car une fois le problème de la boîte réglée, commencent les problèmes de l'après-boîte. Richard Kelly a une vision, souhaite faire réfléchir sur les actes de chacun et sur ses conséquences, et utilise au-delà des mots le potentiel fantastique de la nouvelle de Richard Matheson (car oui, il y a bien une origine littéraire à tout ça) pour arriver à ses fins. Le résultat est confus, très brouillon, parfois même incompréhensible. Il suffit de ne pas rentrer dans le film pour que l'on soit laissé sur le bas côté, consterné entre l'ennui et l'incrédulité face à cette série d'évènements, certes angoissants, mais qui ne semble pas arriver à se former un tout. On en sort sans réelle explication, ce qui n'est pas plus mal, en fin de compte. Il est plus intéressant de s'intéresser à la réalisation de Kelly, assez inspirée même si la plupart des effets de style qu'il utilise sont plus ou moins repris de ses précédents films (Donnie Darko et Southland Tales), et à la reconstitution des années 70, très crédible. Quant aux acteurs, James Marsden et Cameron Diaz savent jouer à la perfection le couple de famille moyen pour inviter le spectateur à s'identifier.

Comme tout film un peu alambiqué, les avis seront amenés à être divisés. Pour ma part, l'aspect puzzle de l'intrigue ne m'a guère emballé, et si les moments angoissants restent du plus bel effet, la lenteur du rythme m'a directement rangé sur le bas-côté. A vous donc, de vous forger votre avis, et de venir l'exprimer.

Partager cet article

A propos de l'auteur

11 commentaires

  • Ange40ch203

    06/11/2009 à 18h17

    Répondre

    The Box, ce film deboîte... pardon de boîte, il est boîteux et pousse le bouton un peu loin. Un peu comme un episode de X-files, il est mystique et plein de complot, mais on perd le fil et le bouton au bout qui est sensé être la fin. The Box! A choisir, j'aurai peut-être du préferer une sortie en boîte ou les boutons d'une Xbox.

  • Anonyme

    08/11/2009 à 16h04

    Répondre

    Effectivement, ce film n'est pas un thriller, ce qui nous a absolument surpris puisque nous voulions voir ce type de film ce soir-là.


    Chacun a pensé quitter la séance avant la fin sans ose le dire à l'autre, ce qui fait que l'on est resté jusqu'où bout...


    Je rejoins à 100% tout ce qui est dit dans le premier avis et ajoute que dans ce film, on saute du coq à l'âne d'une scène à l'autre et passé les vingt premières minutes, il devient très ennuyeux et on reste sur sa fin en permanence.


    Je ne le conseillerai pas.

  • Anonyme

    08/11/2009 à 18h08

    Répondre

    En lisant les commentaires en peu partout, je reste malheureusement persuadé que ce genre de film ne peut atteindre des cerveaux mis en boullie, comme il est ainsi dit dans le film.


    Au delà de l'intrigue et de l'histoire, il faut avant tout chercher les messages. L'histoire n'est qu'un support, une métaphore, comme "Huit Clos" ou "La peste", ou pus proche "2001 l'Odyssée de l'Espace". Mais après "Clones", "Twilight" et autres films stéréotypés et qui ramollissent le cerveau, il ne reste plus beaucoup de monde pour décoder et aller chercher derrière l'histoire. Alors, moi je le conseille vivement pour ceux qui ont encore l'esprit libre et pour les autres, je suis désolé. Une vraie critique de la société, au delà du complot ...

  • Anonyme

    09/11/2009 à 07h07

    Répondre

    Le film est basé sur une nouvelle de Richard Matheson "Le Jeu du Bouton" qui est excellente ! A lire donc, plutôt que d'aller voir le film !

  • Anonyme

    14/11/2009 à 00h41

    Répondre

    bonsoir


    je reviens de la séance ce soir vendredi ; je suis profondément déçue par ce film dont je trouve l'histoire complètement stupide ! Je regrette d'avoir dépensé 3 billets de cinéma pour ce film. Les acteurs principaux semblent dénués de raisonnement alors que l'un est chercherur et l'autre est professeur !!! c'est dire on a l'impression qu'ils ont le cerveau d'un moineau ! je déconseille ce film qui pour moi est un échec ! une histoire sans queue ni tête ! Nous étions 3 d'âge différents et les 3 nous avons regretté sincèrement d'être allé voir ce film. Ils nous ont vraiment menés en "boîte" du début jusqu'à la fin

  • Anonyme

    14/11/2009 à 10h54

    Répondre

    une histoire sans queue ni tête


     Ok, vous n'avez pas aimez le film ok, mais ce genre de propos inepte, franchement, on a passé l'age non ?


     En fait, à bien y regarder, vu que le final se reboucle sur l'intro, il n'y a pas de queue et de tête, c'est même l'objectif du film. Mais bon, au lieu de discuter au début du film ou vous gavez de Pop corn à ne plus entendre les dialogues, vous étiez attentifs, vous n'en seriez pas la !


     

  • Anonyme

    14/11/2009 à 12h48

    Répondre

    Un navet! Malgré l'accroche d'une intrigue de départ
    alléchante, on subit ensuite une succession  de scènes sans intérêt, de retournements de situation qui n'en sont pas, une science fiction à 2
    francs, un discours moralisateur primaire...  Même si ça n'est pas pire qu'un (mauvais) Shyamalan, ça reste nul, nul, nul!!! 

  • knackimax

    14/11/2009 à 13h50

    Répondre

    On peut chercher des messages et et intellectualiser le film autant qu'on veut, le problème n'est vraiment pas là. Le problème de ce film et la raison pour laquelle il décoit est principalement parce qu'il est ennuyeux à regarder, mal équilibré dans sa conception et parfois filmé de manière alléatoirement amatrice. Si les effets speciaux ne sont pas mon dada je pense quand même que quand on en met trois dans un film on devrait être capable de les réussir un minimum. Après les acteurs ne sont franchement pas mauvais, ils pourraient être convaincants mais l'intrigue ne creuse pas grand chose au bout du compte et on se retrouve souvent à subir une musique bien mal dosée et parfois même hors propos. A trop vouloir mélanger un tas de choses le réal nous perd dans un scénario qui finit par nous ennuyer et qui a pourtant un concept très interessant à la base.


    Quand on sait que c'est le même garcon qui a fait Donnie Darko on est doublement déçu car une formule similaire avec une histoire bien mieux travaillée nous retournait à l'époque le cerveau de manière efficace. Mon conseil, ne pas aller voir The box, mais revoir Donnie Darko qui doit revenir au même prix si ce n'est moins cher en s'offrant le DVD.

  • Anonyme

    16/11/2009 à 09h24

    Répondre

    Le problème de ce genre de film est que le scénario ne répond pas aux critères qui permettraient au réalisateur d'obtenir suffisamment de fond pour faire appel à une bonne société de réalisation d'effets spéciaux et même de s'entourer d'acteurs "renommés". Il a surement casqué en prenant Diaz, jolie fille mais pas convainquante  !


    Il faut prendre ce film comme un objet d'art moderne. Comme Picasso en son temps, il choqua en peignant des toiles "sans queue ni tête", s'affranchissant des techniques et des contours traditionnels de son art. Aujourd'hui, plus mures que nous sommes, nous comprenons et on lui trouve du génie. Après on aime ou on n'aime pas.


    Je rejoins Kil M dans ses commentaires ! Enfin quelqu'un qui a compris ! Sur, que le pop corne et le coka ne permettent pas d'appréhender le film avec toutes ses facultés ... Et comme le dit le film ça met le cerveau en bouillie !

  • Anonyme

    16/11/2009 à 22h35

    Répondre

    Hé bien quel daube ce film... Pour que je quitte la salle après 1h10... Ca en était trop!!! Lenteur par excellence, manque de budget flagrant, histoire décousue, "perspicacité"  lamentable des acteurs... J'ajouterai que le prix des places (plus de 8euros par personne) au kinepolis est vrmt devenu dingue.. Surtout pr une merde pareil! TV, Cinéma,.. Ou est passé la qualité??? :-/ Bien déçu de cette soirée!

  • Anonyme

    13/03/2010 à 13h36

    Répondre

    Southland Tales était tellement "Richard Kelly" qu'il l'était beaucoup trop. Trop alambiqué, trop tordu, trop immature, trop brouillon, trop confus, trop prétentieux et au final, complètement raté. The Box, à l'inverse, film rédemptif censé racheter la réputation de son auteur, n'est pas assez :"Richard  Kelly" : trop clair, trop linéaire, trop lisse, trop sage et trop impersonnel. Donnie Darko restera donc inégalé, et de loin, mais il n'en demeure pas moins qu'àdéfaut d'être le meilleur Richard Kelly (comme le pire, de tout aussi loin), The Box est un excellent film, auquel il manque peu pour prétendre au titre de Grand Film : plus d'embrouillaminis, plus d'outrance dans les développements métaphysico-SF, plus d'émitettement du puzzle narratif, et surtout une dénouement plus marquant, plus surprenant et moins prévisible. Reste une magnifique montée en tension, une savante distillation de l'angoisse, un portrait de l'amérique (et du genre humain) ni trop cynique, ni trop naïf (comme ce pouvait être le cas, simultanément, dans Southland Tales)... Certes, côté rythme, il ne faut pas attendre de blockbuster : ça met du temps à s'installer et à s'insinuer... Mais avec un peu de bonne volonté et une inclination naturelle pour la Quatrième Dimension, cet épisode de luxe de presque deux heures fait honneur à cette dernière !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques