Box-office du 7 au 13 octobre 2009

Pour sa deuxième semaine d'exploitation, le Petit Nicolas reste au top et engrange à nouveau près d'un million d'entrées. Derrière lui, le remake de Fame est la sortie qui s'en tire le mieux, tandis que les autres se partagent les miettes. La palme du bide revient à Funny People, avec à peine 35 000 entrées malgré la présence d'Adam Sandler.

  1. Le Petit Nicolas : 998 758 entrées (fiche - critique)
  2. Fame : 284 464 entrées (fichecritique)
  3. La proposition : 131 627 (fiche - critique)
  4. L'affaire Farewell : 128 367 entrées (fiche)
  5. Le syndrome du Titanic : 125 018 entrées (fiche)
  6. District 9 : 112 702 entrées (fiche - critique)
  7. Victor : 99 045 entrées (fiche - critique)
  8. Mères et filles : 94 075 entrées (fiche)
  9. Neuilly sa mère : 88 305 entrées (fiche - critique)
  10. The Informant : 78 369 entrées (fiche - critique)
  11. Le dernier pour la route : 68 320 entrées (fiche - critique)
  12. 500 jours ensemble : 51 229 entrées (fiche - critique)
  13. Inglourious Basterds : 50 050 entrées (fiche - critique)
  14. Là-haut : 48 261 entrées (fiche - critique)
  15. Un prophète : 45 605 entrées (fiche - critique)
  16. Mary et Max : 40 713 entrées (fiche)
  17. L'armée du crime : 35 627 entrées (fiche)
  18. Funny People : 34 650 entrées (fiche)
  19. Démineurs : 34 368 entrées (fiche)
  20. Hôtel Woodstock : 25 134 entrées (fiche)


Box-office du 30 septembre au 6 octobre 2009

A propos de l'auteur

20 commentaires

  • Kei

    04/03/2008 à 10h59

    Répondre

    Le plus dur ça va être de faire un truc intéressant. Le petit nicolas est génial de par son mode de narration, pas par les histoires qui font sourire, mais sans plus. Si on enlève la plume de goscinny, que reste-t-il ?

  • Fen-X

    04/03/2008 à 11h27

    Répondre

    Rah mais non, pas touche au petit Nicolas. Merde quoi.

  • Dat'

    08/03/2008 à 14h26

    Répondre

     


     


     


     


     


     


     


     


     


     


     


     


     


     


     


     


    Il vont pas oser faire ça  quand même !?!?!?


     

  • hiddenplace

    04/04/2009 à 00h21

    Répondre

    Quand je pense que j'apprends tous les jours à mes petits élèves (3 ans) qu'il faut dire "s'il te plaît"


    (sinon y a des chapitres dans Le petit Nicolas (le film) ?^^)

  • Guillaume

    16/09/2009 à 15h34

    Répondre

    L'ayant vu cette semaine, je peux te répondre : il n'y a pas de chapitres au film.

  • hiddenplace

    16/09/2009 à 22h08

    Répondre

    En lisant ta critique, je me demande quelque chose : à quel époque se déroule le film (et les livres bien sûr) ? il me semble que Le petit Nicolas, ça date, même si moi je l'ai toujours lu de manière universelle... 


    Et je me souviens m'être fait la même réflexion sur les Boule et Bill que je lisais, petite : la maman n'avait jamais rien d'autre à faire que le ménage et vérifier le cartable de Boule, puis la gamelle de Bill (avec de temps en temps une séance de shopping avec ses copines). Tandis que le Papa rentrait, sa serviette sous le bras, en demandant ce qu'on mangeait au dîner. Ce ne serait pas représentatif d'une certaine époque ?

  • Nicole ni clou

    17/09/2009 à 10h22

    Répondre

    D'une certaine époque et d'une certaine classe sociale...

  • Anonyme

    17/09/2009 à 21h09

    Répondre

    C'était le bon temps,les femmes s'occupaient des gosses et du ménage


    Puis vint le féminisme!Et on s'étonne que tt aille mal après!

  • Wax

    17/09/2009 à 22h07

    Répondre

    "Ah ça ma bonne dame! Ce qu'il nous faudrait c'est une bonne guerre!"

  • Guillaume

    17/09/2009 à 22h13

    Répondre

    Oui, ça se passe à l'époque où les gamins vont à l'école sapés comme pour aller à la messe ^^


    Dans le dossier de presse il est justement question de la mère, et de la volonté des scénaristes de changer la donne. Mais en réalité ça tombe un peu à plat...

  • Anonyme

    18/09/2009 à 08h32

    Répondre

    Nicole ni clou dit que ça "date d'une cerataine époqiue et d'une ceraine classe sociale" ? Alors là,  dire que les femmes au foyer passaient leurs vies à faire le ménage et à s'ocuper des gosses,..... ça me fait bien rigoler ! 


    Beaucoup avaient  une "bonne à tout faire", pour le ménage et la cuisine, et les enfants passaient des vacances de rêves  entre des  baby-sitters ,(anglaises de préférence), et des maisons de vacances loin de la môman (qui avait autres choses à faire....)..


    Quant aux gamins "qui allaient à l'école en vêtements du dimanche", oualou ! C'était l'uniforme imposé, et seul le week-end permettait la tenue décontractée pour faire tout et n'importe quoi !


    Donc il faut que j'aille voir le film et que je zieute des dossiers de presse. .......déjà ce qui va passer à la télévision s'annonce un peu tartignolle: c'est dommage parce que la BD j'aimais bien.

  • pastis-mirabelle

    18/09/2009 à 11h08

    Répondre

    Encore faut-il avoir les moyens de payer la « bonne à tout faire » (et a fortiori les vacances de rêve), ours blanc. Je ne suis pas certain que Nicole ni clou ait désigné la bourgeoisie par l'expression « une certaine classe sociale ».

  • Nicole ni clou

    18/09/2009 à 11h57

    Répondre

    Je rends grâce à votre sagacité, Pastis -- tout me porte à croire que vous saurez louer également celle de Mirabelle.


    Le microcosme bouleetbillesque, puisque c'est sur lui que le débat semble avoir bifurqué, n'offre à mon sens que peu d'accointances avec ce qu'il est convenu d'appeler "bourgeoisie", celle-ci [s']étant en effet préservée des effets "Trente glorieuses" et des promesses "d'american way of life" dont semble peu ou prou issu le schéma régentant la famille de Boule.


    Méfions-nous toujours de ne pas dénoncer les clichés en leur en substituant d'autres.


    C'était Mamie Nicole, à vous les studios.

  • pastis-mirabelle

    18/09/2009 à 14h20

    Répondre

    À vous lire, chère Nicole ni clou, on pourrait imaginer que je sois un être prétentieux et narcissique (ou bien atteint d'un dédoublement de personnalité agrémenté d'une once d'autosatisfaction). C'est donc à mon tour de rendre grâce à votre sagacité herculéenne* et par la même occasion de dévoiler au monde entier mon plus précieux secret : je m'aime.


     *Cet adjectif se rapporte bien entendu à un fameux détective belge... 

  • Nicole ni clou

    18/09/2009 à 14h49

    Répondre

    Du tout, Pastis-Mirabelle, je m'ebaudissais au contraire que vous fussiez un des rares à avoir saisi toute l'étendue de mon désarroi.


    La seule preuve de mon herculéenne sagacité demeurera de m'être convertie au poireau plutôt que d'avoir continué à taper dans le pif.


     

  • el viking

    19/09/2009 à 12h42

    Répondre

    moi aussi je t'aime, pastis-mirabelle...

  • pastis-mirabelle

    19/09/2009 à 14h48

    Répondre

    El viking : Non, je ne céderai pas à tes avances ! Mais c'est toujours bon pour le moral. 


    Nicole ni clou : Seriez-vous donc en réalité le célèbre Hercule Poivrot ? 

  • Nicole ni clou

    19/09/2009 à 15h16

    Répondre

    Hum... Plutôt Miss Marple, son haltère réglo.

  • Anonyme

    09/10/2009 à 18h36

    Répondre

    20sur20

  • Anonyme

    11/10/2009 à 17h14

    Répondre

    c'était super !!! J'adore le petit Nicolas.[img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/love.gif"%20border="0[/img]

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques