Box-office du 18 au 24 mars 2009

Du 18 au 24 mars, c'est Gad Elmaleh qui raflait la mise avec son Coco surmédiatisé. Une seule autre nouvelle sortie venait s'insérer dans le top 20 (La fille du RER), et Gran Torino continuait son beau succès en quatrième semaine.

  1. Coco : 1 806 623 entrées (fiche)
  2. Gran Torino : 490 196 entrées (fiche - critique)
  3. Welcome : 319 084 entrées (fiche)
  4. Slumdog Millionaire : 232 506 entrées (fiche - critique)
  5. LOL : 207 439 entrées (fiche)
  6. Marley & moi : 159 741 entrées (fiche)
  7. Watchmen - Les gardiens : 138 164 entrées (fiche - critique)
  8. Harvey Milk : 123 387 entrées (fiche)
  9. L'enquête - The international : 108 007 entrées (fiche)
  10. La fille du RER : 108 000 entrées (fiche)
  11. Le code a changé : 93 362 entrées (fiche - critique)
  12. L'étrange histoire de Benjamin Button : 69 784 entrées (fiche - critique)
  13. Last Chance for Love : 69 102 entrées (fiche - critique)
  14. Banlieue 13 Ultimatum : 51 597 entrées (fiche)
  15. Unborn : 51 032 entrées (fiche)
  16. Volt, star malgré lui : 50 504 entrées (fiche - critique)
  17. Cyprien : 48 866 entrées (fiche)
  18. La Vague : 45 634 entrées (fiche - critique)
  19. Séraphine : 42 441 entrées (fiche)
  20. Le premier cercle : 41 963 entrées (fiche)


Box-office du 11 au 17 mars 2009

Partager cet article

A propos de l'auteur

7 commentaires

  • Anonyme

    24/03/2009 à 19h22

    Répondre

    marrant certe mais pas si imaginatif que sa... dommage on croyait que Gad n'avait pas tout mis dans la bande anonce...

  • Anonyme

    05/04/2009 à 20h45

    Répondre

    Il manque dans les réponses proposées au sondage: "je regrette d'avoir mis le pied dans cette grosse bouse".

  • Anonyme

    06/04/2009 à 21h43

    Répondre

     1 = "Coco" en première ligne ? ça m'étonne beaucoup, les extraits que j'en ai vus m'otent toute envie d'aller voir ce film.


    20 = "Séraphine" encore sur la liste ? ça m'étonne aussi, parce que je l'ai vu celui-là : eh oui, pendant les 3 jours à 3€50 , il pleuvait quand je suis passée devant le cinéma alors je me suis rappelé la pluie d'oscars qui lui  était tombée dessus ........ j'ai voulu voir pourquoi.


    Eh bien je n'ai pas compris : au début on trouve ça joli, avec de beaux paysages vert-doux-aillants, un beau camaïeu de bleus dans la cuisine, une jolie musique. Et puis on attend la suite. Et puis on observe  le jeu de Yolande Moreau : pourquoi cet oscar ? elle ne joue pas, elle est, c'est tout (un peu figée,  toujours pareille à elle-même). Et puis le décor a eu un oscar aussi ? aucune originalité pourtant, j'ai trouvé ça très carte postale .


    Bon enfin j'ai regardé ma montre plusieurs fois, preuve que je me désintéresssais de ce triste scénario. En plus ça finit mal , je le savais mais j'aime pas ça . Bon enfin en sortant il faisait grand soleil sur Paris, ouf !

  • nazonfly

    07/04/2009 à 09h26

    Répondre

    N'ayant vu ni l'un, ni l'autre, je peux néanmoins certifier que Séraphine a forcément bénéficié du projecteur Oscars, et que Coco bénéficie de l'effet Gad Elmaleh. Pas besoin que le film soit bon pour que le public aille le voir. Suffit juste d'assez de pub.

  • riffhifi

    07/04/2009 à 09h54

    Répondre

    Eh, psst, nazgul, tu as dit "Oscars" au lieu de "Césars"


    Mais à part ça, tu as raison ^^

  • Anonyme

    07/04/2009 à 12h54

    Répondre

    oh c'est moi qui ai parlé d'"oscars" ! me rappelais plus..... c'était des "césars" ? désolée,   


    Alors moi je vote pour une distribution des "prix", voili . Et le prix d'excellence à Séraphine, je ne le donne pas, voilà.

  • nazonfly

    07/04/2009 à 13h37

    Répondre

    Il dit Oscars et moi je répète sans même réfléchir. Ya du mal, ya du mal!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques