Box-office du 11 au 17 novembre 2009

Les Français, pressés d'assister à la fin du monde, se sont rués sur le 2012 de Roland Emmerich ; plus de deux millions d'entrées en une semaine : c'est un score d'autant plus vertigineux que Le jour d'après n'avait fait "que" 2.6 millions sur l'ensemble de son exploitation. La déception de la semaine s'appelle A l'origine, tandis que le Petit Nicolas passe la barre des 5 millions d'entrées. Cinéman, vilain petit canard, quitte le top 20 en troisième semaine seulement.

  1. 2012 : 2 212 000 entrées (fiche - critique)
  2. Trésor : 348 000 entrées (fiche - critique)
  3. Le concert : 334 000 entrées (fiche)
  4. Le petit Nicolas : 284 000 entrées (fiche - critique)
  5. L'imaginarium du docteur Parnassus : 240 000 entrées (fiche - critique)
  6. Michael's Jackson's this is it : 187 000 entrées (fiche - critique)
  7. Micmacs à tire-larigot : 187 000 entrées (fiche - critique)
  8. A l'origine : 179 000 entrées (fiche)
  9. Clones : 138 000 entrées (fiche - critique)
  10. Saw VI : 127 000 entrées (fiche - critique)
  11. Les herbes folles : 111 000 entrées (fiche)
  12. Lucky Luke : 107 000 entrées (fiche - critique - critique de la version 1991)
  13. The Box : 94 000 entrées (fiche - critique)
  14. Mission G : 84 000 entrées (fiche)
  15. Away we go : 75 000 entrées (fiche)
  16. Le ruban blanc : 68 000 entrées (fiche - critique)
  17. Les vies privées de Pippa Lee : 59 000 entrées (fiche)
  18. Tempête de boulettes géantes : 44 000 entrées (fiche)
  19. Mademoiselle Chambon : 28 000 entrées (fiche)
  20. L'Enfer de Henri-Georges Clouzot : 18 000 entrées (fiche)


Box-office du 4 au 10 novembre 2009

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques