7.5/10

Borat

Borat, un nom en deux syllabes qu'il va falloir s'entraîner à bien prononcer en roulant le "r" et en accentuant le "t". Pourquoi ? Parce que dans deux mois, Borat sera déjà culte, tout simplement. Film le plus délirant, irrévérencieux et choquant de l'année (on peut même remonter beaucoup plus loin), Borat en est par la même occasion le plus drôle et surprenant. Tellement hors norme et énorme, il sera impossible de passer à côté de ce phénomène qui sera autant adulé que décrié. Les amateurs de la provocation et du mauvais goût le dresseront comme un chef d'oeuvre ultime alors que les membres des commissions de censure feront tout pour annuler sa sortie. Oui, le 15 novembre 2006, jour de sa sortie en salle, Borat fera l'effet d'une petite bombe.

Pour saisir la substance du film, il faut comprendre son personnage principal : Borat, un individu fictif créé par le comique britannique Sacha Baron Cohen, plus connu pour son rôle d'Ali G. Borat est un journaliste kazakh raciste, misogyne, rustique, extraverti et malgré tout attachant. Sorte de croisement improbable entre Michael Moore, pour son intelligence caustique et son sens de la répartie et Mickael Youn pour son audace et sa propension à l'exhibition, Sacha Baron Cohen est tout bonnement hallucinant dans cette représentation outrancière du pèquenaud étranger. Créé dans l'émission satirique de HBO Da Ali G show, ce personnage a ainsi eu le droit à son adaptation cinématographique. Attention, ça déménage.

Borat est envoyé par son gouvernement aux Etats-Unis afin d'étudier la culture américaine puis la relayer auprès de son pays. Seulement, ce travail va vite changer de direction et prendre la forme d'un "road-trip" de New York vers la Californie pour retrouver Pamela Anderson et l'épouser. Ce voyage sera l'occasion de faire de nombreuses connaissances. Accompagné d'un producteur et d'un caméraman, Borat va tester ses bonnes manières auprès d'un public américain qui n'était ni prêt ni au courant de ce qui allait lui tomber dessus.

Que de culot et d'insolence ! Jamais le cinéma n'avait osé aller aussi loin dans la provocation. Borat décape tout ce qu'il voit et le fait tellement fort qu'il risque de blesser de nombreuses personnes : les Kazakhs ou les peuples d'Asie Centrale en général, les Juifs (heureusement que l'acteur est juif lui-même, ça devrait lui éviter un bon nombre de procès), les féministes (voire toutes les femmes), les handicapés, les chrétiens ou les patriotes. Les plus touchés restent tout de même les Kazakhs, tellement l'humour est insultant sur leur mode de vie et leurs coutumes, fausses évidemment. D'ailleurs, Washington est déjà en crise diplomatique avec cet Etat à cause du film. Mais dans l'ensemble, les attaques de Borat sont tellement disproportionnées et décalées qu'elles ne peuvent être qu'irréelles et prises au moins au troisième degré. Cela dit, les discussions avec certaines personnes montrent que ce que lui appelle humour destructif est une idée partagée voire répandue par son ou ses interlocuteurs. De quoi faire froid dans le dos.

Copyright FOXToutefois, toutes les interventions ne sont pas toutes aussi drôles et versent très rapidement dans le mauvais goût. Pourquoi tous les types à l'audace folle doivent faire dans le trash et le graveleux en racontant des blagues sous la ceinture et en se retrouvant rapidement à poil. La lutte entre Borat et son producteur, tous deux complètement nus, illustre à merveille ce propos. Aussi osée que provocante, elle deviendra culte pour tous les fans d'humour obscène mais risque de choquer ceux qui étaient venus voir un brûlot sur la culture américaine. Ce n'était peut-être pas la peine d'aller si loin dans le vulgaire pour être marrant tant certains passages sont purement désopilants. Un bémol peut également être posé sur ce genre d'humour qui utilise des personnes à leur insu. C'est drôle tant que cela reste raisonnable mais il y a des bornes qui ne devraient pas être dépassées et que Borat franchit trop souvent. On peut lâcher une poule dans le métro, parler librement avec un américain ultra conservateur ou voyager avec des étudiants complètement bourrés mais c'est déjà moins facétieux quand il choque ou met en embarras quelqu'un gentil avec lui. Soit, c'est pour un film mais ce qu'il entreprend peut être dangereux voire traumatisant. En fait, il faudrait savoir si les personnes sont informées de la scène mais au vu des réactions si justes et spontanées, on doute que ce soit le cas.

Jamais on n'avait vu ça au cinéma, Borat est unique. Les gags les plus impertinents s'enchaînent sur un rythme effréné qui ne laisse aucun répit à un spectateur qui en sort épuisé mais heureux. Les bonnes idées pleuvent, tout le monde en prend pour son grade et le personnage de Borat est en passe d'être élevé comme un monument de l'humour trash et décalé. Malgré des excès de vulgarité déplacés, un must to see !

A découvrir

Super Nacho

Partager cet article

A propos de l'auteur

80 commentaires

  • Kei

    06/11/2006 à 13h28

    Répondre

    La bande annonce donne envie en tout cas, j'ai rarement autant ris devant une bande annonce.


    Au passage, vous pouvez jeter un oeil la dessus :
    http://www.wired.com/wired/archive/14.11/play.html?pg=4

  • iscarioth

    08/11/2006 à 22h08

    Répondre

    On m'a raconté des bouts du film. Ca a l'air tout bonnement inratable !

  • raidenjeff

    10/11/2006 à 04h21

    Répondre

    Quelques scènes coupées vraiment excellentes:

    http://www.dailymotion.com/group/14816

    (Le film est absolument à voir en VO. La VF est nullisime...)

  • Vincent.L

    15/11/2006 à 00h52

    Répondre

    Très très drôle. Dommage que le dernier quart d'heure tombe à plat après plus d'une heure de gags enchaînés à un rythme effrené.

    Pour ce qui est du côté vulgaire, je dirais que Sacha Baron Cohen a réussi à le rendre parfaitement acceptable en en faisant de l'ignorance plutôt que de l'intention crade.

    Sinon, c'est drôlement politiquement incorrect et bien moins bête que certains gags crétins le laissent entendre. Avec surtout une belle critique de certains aspects de l'Amérique du Nord.

    Le 7.5/10 est on ne peut mieux trouvé car on ne rit que rarement autant dans un même film.

    Une question demeure cependant. Dans le Ali G show, les séquences de Borat ressemblaient beaucoup à des images documentaires tournées avec des vrais gens pris sur le fait. Dans le film, c'est pareil. Quelqu'un sait si les séquences en public (c'est-à-dire 80% du film) sont réelles?

  • weirdkorn

    15/11/2006 à 01h02

    Répondre

    Aucune idée, c'est la vraie question du film.

    En tout cas, demain je le revoie

  • Cineman

    15/11/2006 à 11h02

    Répondre

    j'ai vu dans un reportage sur le film ( dans grand écran il me semble ) que les personnes interrogées par Borat ne sont pas des acteurs mais bien de vrais gens piégés par le reporter loufoque
    En ce qui me concerne je ne l'ai pas encore vu mais ca ne serait tarder , avec toutes les bonnes critiques qu'on m'en fait ce serait dommage de m'en priver

  • Anonyme

    15/11/2006 à 19h36

    Répondre

    Je n'ai absolument pas apprécié ce film, j'irai même jusqu'à dire que je l'ai détesté. Ce n'est pas de la provocation ni pour marquer "ma différence", alors je crois que je vais devoir détailler un peu mon point de vue si je ne veux pas subir un assaut de fans surexcités

    Soyons honnêtes : j'ai ri. Au moins les 10 premières minutes. Le reste du temps, j'ai surtout été consternée et j'ai passé mon temps à regarder ma montre. Dieu, que ça peut être long 1h30. Surtout lorsqu'on a en plus l'impression d'être d'une autre galaxie. C'est vrai, comment vous réagiriez vous, si le film encensé par tous les critiques et par le public n'arrivait qu'à grand peine à vous arracher un sourire, dans une salle où résonnent en quasi-continue des rires ?
    Franchement, j'ai eu l'impression de passer à côté de quelque chose, de ne pas voir le même film que les autres, de ne pas arriver à comprendre la blague.
    Mais je crois, avec le recul, qu'il n'y a rien à comprendre.
    Borat est tout simplement l'un des films les moins drôles que j'ai vu ces derniers temps. Plein d'humour scato et très vulgaire, Borat est en plus particulièrement méprisant, et c'est un défaut difficile à pardonner lorsque l'on se revendique film satirique et dénonciateur.
    Parlons en justement, du message du film. J'ai lu, çà et là, les critiques de Borat, et ce qu'il en ressort, c'est que c'est génial car ça dénonce tout ce qui ne tourne pas rond aux Etats Unis, à savoir, en vrac, le racisme, l'injustice, l'homophobie et autres. Personnellement, ce que j'ai vu, c'est un film où un type fait du Michael Youn (dans le désordre toujours, montre ses fesses, se masturbe, apporte ses déjections à table, casse de la vaisselle dans un magasin...) sous couvert de la satire, alors que systématiquement, le film vise complétement à côté de sa cible. Michael Moore, qui à coté de ça fait figure de comique et de poète, parvenait à faire passer un réel message, certes un peu orienté, mais au moins, on pouvait y réfléchir. Borat est très creu, très vulgaire (gratuitement, du coup), et, pour ne rien arranger, le scénario est sans intérêt voire même lamentable.
    Pour moi, c'est un film à éviter. Vous n'avez pas besoin de ça pour réfléchir, ou en tout cas je l'espère.

  • Vincent.L

    15/11/2006 à 20h39

    Répondre

    C'est marrant mais par moments, j'ai eu l'impression que le film était aussi efficace que du Michael Moore. Et même qu'à certains instants précis, les rires étaient particulièrement gênés, voir absents de la salle.

    Borat est à la fois con et très intelligent, ce qui, il faut bien le reconnaître, est très difficile à faire.

  • Kei

    15/11/2006 à 23h46

    Répondre

    Je sort juste de la salle, et je dois dire que je me suis bien fait chier. Le film possède de trop grosses longueur, sans compter les scènes qui sont à la limite de l'énervant.

    Mais le reste du temps
    Je trouve que les blagues font mouche, et que les gags (qui ne sont pas tous scato, loin s'en faut) font souvent mouche.

    Le message ? Je n'en ai pas vu. J'ai juste vu un film provoc', rien d'autre. Quand à le comparer avec Michael Youn, je trouve ça un peu dur. Les gags sont des gags, qui sont vraiment innatendus la plupart du temps, et si le thème du gag est souvent discutable, la surprise compense largement.

    Par contre, la salle était vide : une vingtaine de personnes à tout casser.

  • Guillaume

    16/11/2006 à 16h07

    Répondre

    Je sors moi aussi de la salle, et bon... bah voilà quoi.
    Quelques moments marrants, mais pas beaucoup à mon goût, et une réelle impression que le concept du film c'est avant tout de faire pauvre, en jeu d'acteur, scénar, qualité visuelle, etc.
    Des scènes très certainement documentaires, et plutôt intéressantes car montrant une face bien étrange de l'amérique (on montre, on ne dénonce pas, contrairement à ce qu'on fait chez moore qui montre et dénonce à la fois, et limite nous manipule ^^), se retrouvent accolées à des scènes de transitions complètement fausses.
    Au final, on se demande ce qui est quoi, et on perd quand même énormément en intérêt... (et on abaisse le niveau à coup de vannes un peu vulgaires).

    C'est donc plus le montage qui m'a dérangé que le reste...

    Je ne conseillerai que d'aller jetter un oeil aux scènes coupées disponibles un peu partout, et principalement sur Dailymotion, elles sont franchement plus intéressantes.

  • Kei

    16/11/2006 à 18h36

    Répondre

    et limite nous manipule


    Quel doux euphémisme

  • eldready

    16/11/2006 à 20h42

    Répondre

    Je n'ai vu que les scènes coupées...c'est un humour qui, au mieux, me fais légèrement sourire...

  • raidenjeff

    16/11/2006 à 23h01

    Répondre

    J'ai adoré, du début à la fin, j'me suis pas ennuyé. C'est tellement rare de voir des films comme ça, à l'humour satirique et bien pétillant. Chaque scène est un moment de pur bohneur. Au passage Michael Youn ne m'a jamais fait rire.

    Sinon c'est absolument à voir en VO. La VF est limite inaudible, j'comprends pas comment on peut apprécier le film ainsi un seul instant.

  • Prospero

    17/11/2006 à 16h10

    Répondre

    Je vais prendre le risque de me faire lyncher ou exposer à la honte publique sur un pilori par une horde de fans rigolards aux yeux injectés de sang, mais je ne suis pas ressortie emballée de ce film.

    Non que je je sois une tenante de l'humour glacé et aseptisé, ultrasophistiqué, accessible à quelques happy few, à quelques élites intellectuelles de notre belle France qui lâchent un sourire discret, voire même un léger couinement étouffé qu'ils appellent rire devant un scène jugée drôle.

    Mais trop, c'est vraiment trop.

    J'avoue, tous les gags ne sont pas forcément ratés, et une petite moitié est même carrément drôle. Mais au bout d'un moment, une telle avalanche d'humour quand même assez lourd devient complètement indigeste, au point de donner la nausée au pauvre visionneur. On ressort écuré alors que par beaucoup d'aspects on aurait pu en garder une bonne impression.

    Cela laisse un arrière-goût de gâchis par excès de zèle plutôt désagréable. Dautant plus que la critique sociale reste en surface sans vraie attaque ni approfondissement. En résumé, ce qui est bon pour un sketch ne peut pas forcément faire un bon long-métrage.

  • KaSuGayZ

    17/11/2006 à 23h41

    Répondre

    Ceux qui n'aiment pas Borat doivent voter Royal je dis.

  • Guillaume

    17/11/2006 à 23h57

    Répondre

    Moi j'aurai plutôt dit vendre dit.

  • KaSuGayZ

    18/11/2006 à 00h01

    Répondre

    Ca me dit.

  • Prospero

    18/11/2006 à 18h21

    Répondre

    Raté, je vote Arlette Laguiller.

  • Anonyme

    19/11/2006 à 01h40

    Répondre

    Moi j'ai pas compris le rapport

  • Prospero

    19/11/2006 à 10h45

    Répondre

    *chuchote* Moi non plus, mais je fais semblant pour ne pas achever de passer pour une conne.

  • kou4k

    21/11/2006 à 01h08

    Répondre

    J'ai enfin vu le film, et il y a deux humours bien distincts selon moi :
    le trash et la provocation à l'extrème...

    Le trash(pipi, caca, pamela anderson, ...) ne m'a pas emballé plus que ça.
    J'ai souri, parfois rit, mais ce qui m'a éclaté jusqu'à m'arracher les larmes c'est l'extrème effronterie du film.

    Entre le lacher de juifs, la peur des juifs, les évangelistes, le Kazakstan qui est montré comme un pays de tarés arriérés sans ménagement, certains exemples du peuple américain(l'étudiant de la caravane extremiste et macho, les bourgeois coincés, le raciste, ceux qui continuent d'acclamer Borat quand il pousse son speach sur l'irak un peu trop loin, les lascars, etc... ), et tous les aspects extrèmes de cette société, où s'oppose un peu tout le monde, Sacha Baron Cohen tranche dans le vif et défonce allègrement ce qui passe à la portée de sa main.

    Je ne pense pas qu'il y ait un pessage humaniste, social, une critique à faire passer dans ce film.
    Je pense que le seul message de Sacha Baron Cohen est "Il faut rire de tout, rire de ce que nous sommes, de ce qu'on n'aime pas, et ne pas avoir de limites dans l'amusement, car on ne va jamais trop loin avec l'humour."

    En poussant la satyre à l'extrème, on ne peut que s'indigner devant notre hilarité, en pensant "'naaan il a osé!".
    C'est ce qui m'a plu dans ce film : là où d'autres esquissaient un sourire gêné, je riais aux larmes, m'indignant de cette gêne.
    Il ose rire de tout.
    Il ne se limite pas aux "codes ethiques et moraux formatés par la censure de la masse"...

  • raidenjeff

    21/11/2006 à 23h32

    Répondre

    Je ne pense pas qu'il y ait un pessage humaniste, social, une critique à faire passer dans ce film.
    Je pense que le seul message de Sacha Baron Cohen est "Il faut rire de tout, rire de ce que nous sommes, de ce qu'on n'aime pas, et ne pas avoir de limites dans l'amusement, car on ne va jamais trop loin avec l'humour."

    Justement c'est un peu le sujet du film...
    Ali G ne s'est pas décarcasser à démonter tous les étages sociaux pour dire qu'"on ne va jamais trop loin dans l'humour"... Sinon il serait rester en bas de son immeuble à faire de la luge déguisé en pute comme Michael Youn.
    Il y a une vraie critique derrière tout ça.

  • kou4k

    22/11/2006 à 00h05

    Répondre

    Il est vrai qu'Ali G visitait les locaux du pouvoir, mais, je n'y ai pas trouvé de véritable attaque envers celui-ci.
    Sacha Baron Cohen dénonce probablement quelque chose, mais je pense que c'est plus subtil que de viser les cibles présentées à l'ecran... que d'attaquer brutalement et ouvertement les aspects d'une société comme le ferait Michael Moore.
    J'ai l'impression que Sacha Baron Cohen pense à autre chose et que son message n'est pas si explicite.
    Il provoque directement l'opinion publique.


    Alors pour moi cette critique serait celle de l'univers media(ciné, presse), aussi valable dans Ali G.

    Meuh après, je peux me planter complettement, et être à 100km de la plaque.
    mais plusieurs petites scènes de ces deux films et l'ensemble me font penser cela.

  • ukko

    23/11/2006 à 09h48

    Répondre

    quelle daube ! incroyable que l'on puisse encenser ce truc et lui trouver de la critique de l'amérique profonde et tout ce qu'on en a dit.Certes, il y a 1 ou 2 truc marrant, mais que c'est lourd, facile et indigeste....le pire, c'est que l'on a vendu le film comme provocant à souhait, et j'ai beau chercher, je ne vois pas quoi...c'est vraiment très mauvais, à mi-chemin entre Michel Leeb et Jackass.

    Il y avait 10 personne dans la salle, la moitié est partie voir un autre film après 5mn...

  • KaSuGayZ

    23/11/2006 à 16h10

    Répondre

    Je l'ai trouvé trop gentil envers les juifs, ils sont bien pires en vrai.

  • weirdkorn

    23/11/2006 à 16h29

    Répondre

    En voilà un qui a parfaitement compris l'humour du film

  • ukko

    23/11/2006 à 19h32

    Répondre

    weirdkorn a dit :
    En voilà un qui a parfaitement compris l'humour du film


    j'ai bien compris l'humour, et il ne m'a en rien choqué, au contraire, ça m'a semblé mou.Les trucs un peu drôle sont dans la BA.C'est juste que ça manque de talent.Courir les fesses à l'air dans un hotel, c'est facile...puis montrer les préjugés à l'écran, ça a déjà été fait, et en mieux( y a des homophobes et des racistes aux USA, quel scoop!).Faut dire aussi que la VF est bien pourrie, mais ça n'excuse rien..bah bon....

  • raidenjeff

    23/11/2006 à 20h47

    Répondre

    Oui, enfin pour apprécier pleinement un film, il faut regarder en VO...

  • ukko

    23/11/2006 à 21h41

    Répondre

    je ne pense certainement pas que ça serait génial en VO cependant.Jackass, en français ou en anglais, c'est toujours un truc de teenagers en mal de sensation, comme Borat...

  • raidenjeff

    23/11/2006 à 22h31

    Répondre

    J'ai vu Borat en VO et en VF, j'peux t'affirmer que ce n'est pas du tout la même chose.
    Borat et Jackass non plus d'ailleurs...

  • Anonyme

    23/11/2006 à 22h40

    Répondre

    Je suis la preuve vivante qu'on peut détester même en VO
    Ah, les goûts et les couleurs....

  • iscarioth

    24/11/2006 à 08h19

    Répondre

    ukko a dit :
    Il y avait 10 personne dans la salle, la moitié est partie voir un autre film après 5mn...


    C'est rigolo les différences. A Lille, la salle était blindée, et il y avait un éclat de rire général toutes les 30 secondes. Trois personnes seulement sont parties, sur plusieurs centaines.

    Contexte identique pour trois autres personnes de ma connaissance qui y sont allés dans des cinés différents.

  • KaSuGayZ

    25/11/2006 à 15h48

    Répondre

    Ukko t'es un juif homosexuel pour faire preuve d'autant de mauvaise foi ?

    Je ne pense pas qu'il soit facile de faire ce que montre ce film. Il n'y a rien de facile lorsqu'on transgresse la morale. Et l'esprit borné dont tu fais ici preuve en est la preuve.

    Evidemment que Borat n'est pas un film drôle en soi, c'est juste un film de situations drôles rien de plus, mais ce qu'il y a de drôle et de jouissif dans ce film c'est de penser aux réactions qu'il peut engendrer. Toi et tes compagnons défenseurs du bon goût vous êtes ce qui fait que ce film est drôle. Vous êtes ma raison d'avoir apprécier ce film (une fois, mais pas plus, il n'a rien d'un chef d'oeuvre), vous chez qui tout est froid, qu'ils s'agissent de vos larmes ou de votre urine.

    Oh mais non tu te présentes comme quelqu'un qui n'a rien trouvé de choquant (je te rassure moi non plus, mais j'ai néanmoins conscience de la transgression). Dis moi tu as été socialisé dans le fin fond des îles du Pacifique Sud pour ne pas saisir ce qui peut être choquant et déviant dans ce film ? Ou alors tu es juste guidé par des oeillères de mauvaise foi qui ferait passer les oreilles de Mickey pour des mal-loties ?

    Bref... See u.

  • Prospero

    01/12/2006 à 16h50

    Répondre

    Je n'aime pas le principe de porter un jugement de valeur exculsif sur ceux qui n'ont pas aimé. Depuis quand un site critique n'admet pas que l'on ne soit pas du même avis ? D'autant plus que même parmi les chroniqueurs du site cela ne fait pas l'unanimité.

    N'empêche que c'est vrai qu'Ukko fait preuve d'une mauvaise foi hallucinante.

  • KaSuGayZ

    01/12/2006 à 23h18

    Répondre

    Chroniqueurs du Site = L'Evangile ?

  • weirdkorn

    01/12/2006 à 23h48

    Répondre

    Au moins

  • Alim

    02/12/2006 à 00h08

    Répondre

    nan c'est mieux que l'évangile vu que y'a quand meme des jeux de mots et pis bon Borat franchement c'est drole ca serait meme un film sympa si une scène sur deux ne virait pas au vulgaire le plus bas. Oyez oyez gens de peu de foi Borat c'est pas un message, Borat c'est un gag, Borat c'est pas un put**n de messie venue pour pourfendre les outre-atlanticains c'est juste un rigolo qui va essayer de trouver la petite bete en se baladant chez les ricains. Alors, oui il a réussi parfois a provoquer des situations rocambolesques et parfaitement hilarantes mais merde ! qu'est ce qui lui a pris d'en faire un film ? Il aurait tres bien pu garder que les bonnes scènes et changer le format au lieu de nous imposer 10 minutes de mecs qui courrent a poil (borat le film qui reveille tes voisins ?).

  • Prospero

    02/12/2006 à 09h58

    Répondre

    Merci pour avoir répondu à côté, ça m'aide beaucoup. Ma remarque avait juste pour objet de montrer que ce film n'était pas suffisament considéré comme une merveille par l'ensemble de l'humanité pour qu'on puisse se permettre des fortes phrases d'un goût très modeste telles que :

    "Vous êtes ma raison d'avoir apprécier ce film (une fois, mais pas plus, il n'a rien d'un chef d'oeuvre), vous chez qui tout est froid, qu'ils s'agissent de vos larmes ou de votre urine."

    Et ne viens pas me dire qu'il s'agissait uniquement d'ironie, la critique est ici d'un autre niveau que le gentillet "juif homosexuel".

    D'ailleurs quand bien même Borat serait unanimement reconnu par l'ensemble du genre humain comme une merveille incriticable, j'aurais toujours le droit de dire le contraire.

  • Anonyme

    02/12/2006 à 10h19

    Répondre

    Prospero a dit :

    D'ailleurs quand bien même Borat serait unanimement reconnu par l'ensemble du genre humain comme une merveille incriticable, j'aurais toujours le droit de dire le contraire.


    Entièrement d'accord avec toi Prospero. KaSuGayZ a simplement dû oublier un peu ce principe.

    D'accord aussi avec Alim.

  • iscarioth

    02/12/2006 à 11h47

    Répondre

    Kasugayz, il faut si habituer... Une fois habitué, on ne relève tout simplement plus

  • KaSuGayZ

    02/12/2006 à 12h04

    Répondre

    Vous êtes mignonnes, comme si je considérais Borat comme une merveille, ou pire encore un bon film.

    Gallu tais toi donc, comment je vais faire pour éclairer ma misérable vie si plus personne ne relève mes phrases courtes de gigantesques pavés humanistes a.k.a "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Les gouts et les couleurs ils sont tous dans la nature. La nature c'est chouette, vive nicolas hulot"etc. ?

  • eldready

    02/12/2006 à 12h19

    Répondre

    Désolé pour ce message sans aucun rapport avec ce film (que je n'ai toujours pas vu mais dont "l'humour" ne me fait absolument pas rire pour le peu que j'ai vu...) mais c'est juste pour te dire KaSuGayZ que si Ukko fait preuve de mauvaise fois, toi tu est totalement intolérant ce qui reviens au même finalement
    Contredire les gens, d'accord, s'en prendre à eux directement c'est pas glorieux t'admettra.

  • KaSuGayZ

    02/12/2006 à 12h22

    Répondre

    La tolérance est le concept le plus intolérant qui n'ait jamais été créé...

    Sinon j'ai pas eu l'impression de m'en prendre directement à Ukko (qui d'ailleurs rappelons le pour les sensibles, est d'abord un avatar, un personnage d'internet) mais plutôt à ce qu'il voulait représenter, moi je dis il a voulu jouer au partouzeur de droite, ben il a eu ce qu'il méritait, ctout.

  • eldready

    02/12/2006 à 12h25

    Répondre

    D'un coté je suis d'accord avec toi sur ce coup^^, mais quand meme, c'est pas une raison pour "attaquer" comme tu le fait, un peu de retenue n'a jamais fait de mal...enfin surtout est-ce-que le pauvre Ukko méritait de s'en prendre plein la tronche ?
    Enfin bref...promis je poste plus de messages sur ce topic

  • Prospero

    02/12/2006 à 12h48

    Répondre

    Moi, honnêtement, Ukko, je m'en fous. Il a dit port'nawak, tu l'as rembarré, bien. Ce qui me gène est ton manque de scrupule complet à insulter en bloc ceux qui n'ont pas aimé Borat selon tes critères particuliers. Entre ne pas adhérer avec cette morale archi-rebattue du respect de l'opinion des autres et faire une remarque aussi généralisatrice et somme toute grossière que celle que j'ai cité dans mon dernier post, il y a un gouffre que tu ne sembles pas distinguer.

    Quant au "Vous êtes mignonnes", je crois que tu peux t'abstenir.

  • Kei

    02/12/2006 à 13h08

    Répondre

    il a voulu jouer au partouzeur de droite


    Je dirais même plus, a l'animal préshistorique partouzeur de droite

  • Wax

    02/12/2006 à 13h09

    Répondre

    KaSuGayZ a dit :
    La tolérance est le concept le plus intolérant qui n'ait jamais été créé...


    Tiens... une phrasalakon!

  • Anonyme

    02/12/2006 à 13h09

    Répondre

    Prospero a dit :


    Quant au "Vous êtes mignonnes", je crois que tu peux t'abstenir.


    Surtout si tu t'adresses aussi à Gallu

    Allez comprendre pourquoi, ça m'évoque une vidéo dont Weird a posté le lien et qui était intitulée "Le cerveau cet inconnu"

  • Guillaume

    02/12/2006 à 13h18

    Répondre

    De toute façon Borat c'est de la merde en boite.

  • Kei

    02/12/2006 à 13h24

    Répondre

    J'ai un copyright sur cette expression, merci de me reverser les droits.

  • Guillaume

    02/12/2006 à 13h31

    Répondre

    Kei a dit :
    J'ai un copyright sur cette expression, merci de me reverser les droits.

    Ahmincealors

  • Vincent.L

    02/12/2006 à 13h33

    Répondre

    De toute façon Borat c'est de la ***** en boite.


    Le débat s'élève

  • Guillaume

    02/12/2006 à 13h34

    Répondre

    C'est ça qui est beau, on a réussi à s'approprier le concept de culture développé par le film ^^

  • iscarioth

    02/12/2006 à 14h12

    Répondre

    Aurélie a dit :


    Quant au "Vous êtes mignonnes", je crois que tu peux t'abstenir.


    Surtout si tu t'adresses aussi à Gallu

    Ben quoi ! Je te permets pas, je suis mignonne.

  • KaSuGayZ

    02/12/2006 à 14h17

    Répondre

    Evidemment que j'englobais Gallu dans ma remarque, mignonne ça n'a rien de féminim, c'est un état d'esprit avant tout (les tits noiseaux les tits nécureils les nentils nêtres humains).

  • Prospero

    02/12/2006 à 14h25

    Répondre

    Ben justement. Je ne vois pas ce qui dans mes remarques successives a pu te faire penser que j'aimais Evelyne Thomas (:tzgrskz, les ours blancs et les pies qui chantent. Encore une fois, la seule chose qui me choquait était l'insulte en bloc lancée contre ceux qui n'ont pas apprécié Borat à ta façon. Je n'aime pas particulièrement être dévalorisée.

  • KaSuGayZ

    02/12/2006 à 14h33

    Répondre

    C'est le grand problème des femmes de nos jours, aucun respect pour les traditions millénaires.

  • Anonyme

    02/12/2006 à 15h35

    Répondre

    Gallu a dit :


    Quant au "Vous êtes mignonnes", je crois que tu peux t'abstenir.


    Surtout si tu t'adresses aussi à Gallu

    Ben quoi ! Je te permets pas, je suis mignonne.

    Je prends bonne note ma petite Gallunette

  • Wax

    02/12/2006 à 15h41

    Répondre

    Gallunette cendrée?

    Je dépose un brevet sur celle là et je sors en courant...

  • raidenjeff

    02/12/2006 à 16h28

    Répondre

    C'est une impression ou les filles ne supportent pas Borat? C'est ce que j'me dis en lisant ce topic et après avoir recueuilli l'avis de quelques amies.

    "c'est pas drôle, c'est vulgaire, blabla". Existe-il une fille ayant apprécié Borat?

  • Vincent.L

    02/12/2006 à 17h32

    Répondre

    Sa soeur.


  • kou4k

    02/12/2006 à 19h16

    Répondre

    Il est vrai que quand je recommande le film à ma soeur et ma mère, elles ne sont pas vraiment convaincues...


    Je prends bonne note ma petite Gallunette #evil


    dit-il...


    Rhaaa mais qui est qui?(surtout quoi...)

    y aurait-il un peuple hermaphrodite(oui, bon, le correcteur automatique de Word a ses avantages dans un forum culturel) dans les sphères de ce site de travestis?

    Et gallu est un homme(cela explique l'absence de réponses à mes Love-MPs ), et Guillaume une femme...
    Ca en fait seulement deux pour lesquels je suis fixé...


    Mais alors, Selena.............

  • iscarioth

    02/12/2006 à 21h04

    Répondre

    raidenjeff a dit :
    Existe-il une fille ayant apprécié Borat?


    Ouais, ma grosse a aimé, elle était morte de rire

  • olympe

    02/12/2006 à 22h16

    Répondre

    Alors mes soeurs, vous avez perdu le sens de l'humour?
    Comme le dit Gallu, j'ai aimé ce film drole et satirique....et le personnage de Borat est tellement sexy ...

  • KaSuGayZ

    03/12/2006 à 00h27

    Répondre

    Super sex de poster en couple sur krinein.

  • kou4k

    03/12/2006 à 00h45

    Répondre

    Avec un peu de chance ils bossent dans la meme boite...

    c'est ça l'osmose...

  • iscarioth

    09/12/2006 à 07h26

    Répondre

    http://www.lexpress.fr/info/quotidien/r ... asp?id=180

    Reportage photo de l'express sur les lieux du tournage en roumanie, qui révèle l'exploitation de la population locale par les réalisateurs de Borat.

  • olympe

    09/12/2006 à 10h01

    Répondre

    Je trouve cela honteux, je ne vois plus le film de la meme façon!

  • KaSuGayZ

    09/12/2006 à 10h34

    Répondre

    Ouai j'ai lu l'article aussi, mais le fait qu'il soit publié dans l'Express ne lui confère aucune crédibilité à mes yeux.

  • iscarioth

    09/12/2006 à 13h27

    Répondre

    C'est clair que c'est pas une référence ce magazine, plus du sensationnel qu'autre chose et en bonne voie vers la peopolisation...

    Faudrait avoir un reportage papier ou audiovisuel plus fouillé, avec les explications des deux parties, pour se faire une idée.

  • shwarztein

    10/12/2006 à 17h47

    Répondre

    S'ils s'attendaient à ce que les figurants soient payés autrement que comme des figurants (surtout qu'ils étaient en Roumanie, donc il ne fallait pas s'attendre à des merveilles).

    Je vais peut-être dire une connerie mais 30 euros en Roumanie (je ne sais pas ce que ça représente là-bas c'est pour ça) pour faire le figurant c'est pas énorme mais bon voilà quoi... ils peuvent s'acheter quelques trucs quand même...
    Et puis j'en sais rien à la fin, un des problèmes de Borat je pense c'est qu'on a du mal à s'en faire un avis équilibré tellement Sacha Baron Cohen est jusqu'auboutiste dans ses scènes.

    Et pis Voilà.

  • KaSuGayZ

    10/12/2006 à 18h42

    Répondre

    http://s149184175.onlinehome.fr/statut.html

    C'est quand même moins que chez nous, mais ça reste normal. Ce qui est genant selon l'article c'est que les figurants n'étaient pas du tout au courant de ce qui se tournait.

  • raidenjeff

    12/12/2006 à 02h56

    Répondre

    J'avais lu tout l'inverse avant la sortie du film, comme quoi l'équipe du film avait été particulièrement généreuse, en donnant des ordinateurs, des livres, des écrans plats neuf à tout le village (j'avais vu des photos sur le net), ce qui justifiait au final la faible rémunération de 30euros mais bizzarement, ce n'est pas mentioné dans l'article...

    Maintenant, que les gens se sentent trahis, c'est compréhensible... Mais l'autre qui se déguise en pute, qui embrasse consentement Borat (ils l'ont pas bailloné non plus) et qui dit après "j'croyais que c'était un documentaire sur les pauvres blabla" ça me fait bien rire. J'crois plutôt que c'est un moyen de tirer de la tune.

  • kou4k

    12/12/2006 à 23h20

    Répondre

    Entièrement d'accord!
    Et j'ai eu les mêmes echos.
    Sacha Baron Cohen aurait été très généreux envers les figurants roumains, selon de nombreuses sources...

  • Meow

    19/08/2007 à 14h40

    Répondre

    Eh bien eh bien, souvent je me dis que ma radinnerie en matière de cinéma est tout sauf un défaut. Je viens de voir Borat (un nom culte? c'est vite dit...) en DVD et je ne suis pas fier d'avoir cédé au pote qui m'a convaincu de le regarder.


    Mon avis ne diffère pas beaucoup de ce que j'ai pu lire précédemment : C'est effectivement totalement irrévérentieux, un bonne base qui tourne vite au gag gras, caricatural et la plupart du temps totalement prévisible.


    Quand au message...


    A moins de s'intéresser au background du film (ce qui le rend de facto moins subtil que certain le prétendent) je ne vois pas ce que l'on peut apprendre dans ce film que l'on ne sait pas déjà. Cet humour est parfaitement gratuit et sans style.


     


    On sourit à quelques subtilités disséminées ci et là, mais sans plus. 

  • Bzhnono

    19/08/2007 à 15h09

    Répondre

    Mouais, pareil, j'ai tenu 30 minutes et ça m'a rapidement saoûlé.


    On a la surprise pendant une petite dizaine de minutes, et après ça devient assez prévisible. J'ai pas énormément rit, quelques sourire, mais c'est un humour avec lequel j'ai du mal (le graveleux...) et qui me fait rarement rire.


     Bref pas trop mon truc Borat.

  • Anonyme

    12/09/2008 à 18h55

    Répondre

    Excellent. Drôle, vulgaire mais aussi une critique virulente de l'Amérique. J'adore. Un film qui vous ferra marrer. Aller encore une fois UNE VERITABLE BOMBE.

  • Anonyme

    10/10/2008 à 20h11

    Répondre

    Je viens de me l'acheter en DVD, un achat qui en vaut la peine. C'est pas de l'argent jeté par les fenêtres. Indispensable dans ma DVDthèque.

  • Anonyme

    04/02/2009 à 16h40

    Répondre

    [img]/cinema/../forum/images/smilies/yeah.gif"%20border="0[/img]

  • Anonyme

    17/08/2009 à 23h55

    Répondre

    Oh, Mais qui voila !


    Le Borat mdr..


    Celui la, Just en prononcant son nom, Ca me fais rire !


    Borat Sagdiyev est un personnage fictif mais


    il joue dans la realiter donc .. Beaucoup de problemes pour messieur ! Tout etait tres drole, mais il y a une scene


    qui m'a un peu degoutee;


    lorsque Borat surprend son Ami (Gros) tout nu , tenant le magasine preferer de Borat et sa Bien aimee Pamela Anderson , En train de se truquer et que ensuite (La ces degueu!) ils se jettent dessus tout nu, le cu.l (Desoler pour le mot xD) sur le visage de borat !


     


    Malgrer Sa, C'etait excellent. J'ai beaucoup ris

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques