2/10

Blue Crush

A Hawaï, Anne-Marie (Kate Bosworth) est une jeune femme qui fait du surf depuis son plus jeune âge et qui se prépare pour le « Pipe Master », une prestigieuse compétition de surf. Elle vit avec sa petite soeur Penny (Mika Boorem) et ses deux amies Lena (Sanoe Lake) et Eden (Michelle Rodriguez). Dans l'hôtel de luxe dans lequel elle travaille, Anne-Marie va croiser un quaterback, Matt Tollman (Matthew Davis), dont elle va tomber amoureuse. A quelques jours de la compétition, elle commence à négliger son entraînement...

Snif Snif, Kate, qu'es-tu partie faire dans ce navet sportif ? Je t'aimais bien avant : de beaux cheveux blonds, des yeux spéciaux (un vert et un bleu), un physique de rêve et de bons choix de carrière avec par exemple la série TV Young Americans et le Rules Of Attraction (Les Lois De L'Attraction) de Roger Avary. Mais là, tu aurais dû faire gaffe, les producteurs t'avaient prévenue quand ils t'avaient dit qu'il y aurait Michelle Rodriguez (Resident Evil...), c'était un gage de mauvaise qualité.
Je ne sais pas, tu t'es peut-être dit qu'en montrant ton superbe visage et les divines formes de ton corps, tu deviendrais enfin célèbre ? Et bien non, même si t'as appris à surfer et que tu ne joues pas trop mal, ce film ne va rien t'apporter de positif, bien au contraire... Désolé de te dire que ta performance dans ce film disparaît en même temps que lui dans une grosse vague de nullité cinématographique.

Bon, commençons par le peu de points positifs de ce film : après l'agréable présence de Kate Bosworth, on peut admettre qu'il y a le soleil, la mer et que les scènes de surf sont bien filmées.
Mais, car c'est là que les problèmes commencent, il n'y a que très très peu de scènes de surf qui, en plus de cela, sont très répétitives à cause des échecs successifs d'Anne-Marie. En effet, elle est anxieuse et traumatisée car trois ans auparavant, lors d'une compétition de « Pipeline », elle avait failli mourir à cause d'une énorme vague qui, comme elle ne l'avait pas prise correctement, l'avait violemment projetée contre les coraux.
Autre point : je préviens le sexe féminin que ce film nous montre encore l'image d'une jeune femme cruche comme dans la plupart des Teen-Movie comme les American Pie, She's All That (Elle Est Trop Bien), Boys And Girls, 40 jours et 40 nuits... Et vas-y qu'Anne-Marie est le petit chien du quaterback, qu'elle se fait acheter avec de l'argent et des fringues, qu'elle tombe amoureuse de lui sans avoir vu autre chose que son corps bien musclé et sa tête de « beau gosse » et vas-y qu'elle lâche tout pour lui !
« Heureusement », Eden va pousser Anne-Marie à reprendre l'entraînement pour ne pas faire comme sa mère qui les avait quittées, elle et sa petite soeur Penny, pour partir avec un homme. Ce qui nous amène à l'évocation des problèmes familiaux de notre héroïne, qui servent de remplissage au film : sa mère étant partie depuis longtemps, Anne-Marie a dû éduquer seule sa soeur Penny et doit l'empêcher de faire des bêtises d'adolescentes (y a de longues scènes pour nous montrer la puissance de ce fait).
Plouf plouf plouf, on revient à la compétition : Anne-Marie est super chaude pour surfer car son petit copain lui a dit que ça serait grand ; elle voit que c'est dur car si on prend mal la vague, on risque de mourir contre le corail ; elle est terrifiée car en plus y a une grande championne qui la regarde et qu'en plus, c'est le PIPE MASTER ! Au moment où elle passe, elle surfe comme une grosse nulle car elle n'arrive pas bien à entrer dans la vague à cause de sa peur de l'accident ; accident qui arrive lorsque enfin elle arrive à prendre une vague ; malgré cela, elle repart alors qu'elle est sérieusement blessée ; et là, grâce aux conseils d'une pro qui elle, sait surfer, Anne-Marie arrive à surfer correctement UNE vague ; et là, tout le public qui avait retenu son souffle (alors qu'il s'en foutait lorsque c'était une autre concurrente qui échouait) explose de joie et applaudit comme si c'était une championne ; pour finir, on la voit en PREMIERE page d'un grand magazine de surf alors qu'elle a PERDU la compétition !!!

Bref, Kate, j'espère que ce n'est qu'un petit incident de parcours et que tu vas repartir sur de nouvelles bases, parce que là, tu as manqué ton passage au statut de vraie star. Malgré ta présence et les quelques belles images de ton ami réalisateur, vous n'avez réussi qu'à me noyer dans l'ennui et le ridicule.

A découvrir

Cradle of fear

Partager cet article

A propos de l'auteur

9 commentaires

  • Anofreze

    07/07/2003 à 00h00

    Répondre

    Je m'insurge non pas contre le film mais contre la critique qui par son envolée pseudo lyrique du début nous fait plonger dans un univers bien trop subjectif et dont on ressort en connaissant toute l'histoire :/
    C'est un peu facile...
    De plus, la plupart des filles notamment dans les milieux des sports extremes (surf, skate) craquent sur les gars parce que "wow il est trop beau", "quel canon" (patati patata) c'est pas une légende.
    Bref, ma note va à la critique...

  • Koudu

    10/08/2003 à 00h01

    Répondre

    Je suis tout à fait d'accord avec le commentaire précédent, la critique est très subjective et beaucoup trop cassante et ma note est aussi pour la critique. Car toutes les critiques des journaux et d'autres sites sont d'accord pour dire que ce film n'est pas grandiose, mais n'est pas mal et que les images sont magnifiques. Je suis aussi aller voir le film. Il est vrai que le scénario est très faible et moralisateur à souhait, cependant, le film n'est pas si mauvais. C'est le premier film à rendre aussi bien la puissance de la vague et la beauté des paysages. De plus, je trouve que le jeu des acteurs n'est pas trop mauvais. Et en tant qu'amateur de surf et de ce genre de sports extrèmes, je trouve que l'univers et l'ambiance sont bien retransmis bien qu'un peu exagéré. Mais laissons à ce film la grande qualité d'image, le jeu des acteurs (pas tous) et l'ambiance qu'il génère.
    Bref, ce film n'est pas un joyau cinématographique, loin de là, mais ce n'est PAS un NAVET, surement pas.

  • camite

    11/08/2003 à 00h02

    Répondre

    Blue Crush n'atteint pas les abysses de la nullité filmique mais ne casse pas non plus des briques de château de sable. Classique, déjà vu, le film trouve pourtant une raison d'être en cet été de canicule : quoi de plus rafraîchissant qu'une heure et demi de surf, de vagues et de filles en maillot de bain ? Et la vie est définitivement trop courte pour manquer une occasion de voir Michelle Rodriguez.

  • beachdream

    17/02/2004 à 00h03

    Répondre

    moi même qui suis surfer, je ne vous contredirais pas par "loyauté" mais par franchise:ce film essaye avant tout de montrer au public a quel point le surf n'est pas un hobbie mais bien une façon de vivre!Malgré son script peu originale il est tout de même magique,et ce film ne permet pas de critiquer la board-culture (surf,skate,snow)du fait qu'il montre une infime partie de cette "famille",alors pour la critique précédente je serais tenté de dire que les filles cruches et banales se trouvent dans la rue et non pas a la plage.Sur ce.......à bon entendeur!!!

  • Aston Villa Football Club

    10/03/2004 à 00h04

    Répondre

    Faisant du surf moi même j'ai plutôt apprécié ce film surtout pour les images et la BO. Au niveau du scénario c'est clair que c'est bidon, une histoire d'amour, quelques bagarres à cause des mechants locaux et le tour est joué.
    Conclusion, film à voir pour les inconditionnels de la glisse, pour les autres, je reste perplexe.

  • Anonyme

    07/08/2004 à 00h05

    Répondre

    Rien que pour montrer que je ne suis pas du tout daccord avec la critique de ce film je lui donne une note de 10. Il est vrai que les dialogues et l'histoire ne sont pas fabuleux mais j'ai tout de même passé un très bon moment en regardant ce film. Ce film mérite un peu plus de respect je donne une note de "0" à la critique.
    Je ne suis pas un surfer je fais de la planche à voile mais là en ayant vu ce film j'ai découvert le mode de vie des surfer et ce qu'était vraiment ce sport que je trouve à présent intéressant. D'ailleur j'ai commencé à pratiquer le surf.
    En lisant la critique j'ai l'impression de voir ce qu'écrivent les journalistes de presse, les critiques idiotes qui ne savant que flamber un film. L'important ce ne sont pas que les dialogues et le jeux des acteurs, il ne faut pas ce fier qu'à ça. On juge un film sur le tout sans ce poser de questions si en le regardant on passe un bon moment alors c'est que le film nous plait et si on s'ennui c'est qu'il n'est pas à notre goût, ça veut pas dire qu'il est pourri.
    Chacun ses goût, on ne peut pas dire ce film est bon ou mauvais mais seulement il me plait ou il ne me plait pas.
    Alors la prochaine fois donnez votre avis mais ne tuer pas un film parcequ'il ne vous plait pas à vous.

  • freddy

    12/04/2005 à 12h56

    Répondre

    Je trouve que c'est un bon film, même si ce n'est pas un chef-d'oeuvre il permet de passer un bon moment de détente et de rêve. Honnêtement il faut reconnaître qu'après l'avoir vu on a envie de se mettre au surf!!! Les images sont magnifique et la B.O. est aussi de bonne qualité. Le jeu de Kate et les scènes dans lesquelles elle n'ose pas prendre de vague nous montrent bien qu'elle est terrorisée et on peut facilement se mettre à sa place!!
    Enfin je voudrez dire à la critique qu'il n'est pas nécéssaire de chercher des bonnes vanes bien naz. Il faut lui rappeler aussi qu'il en faut pour tous les goûts!!

  • Anonyme

    14/04/2005 à 06h32

    Répondre

    Le forum mets la note qu'il veut, le personne qui n'a pas aimé le film a le droit de ne pas aimer le film.

    MEttre 10 pour remonter la moyenne est une preuve d'immaturité incroyable.

    Je pense pas que ce film a été fait pour les fans du surf, mais plutot pour attirer les ados et à ce que je vois, le réal a bien fait son travail à ce niveau.

  • Anonyme

    29/12/2007 à 19h13

    Répondre

    je ne trouve pas le scénario tres attirant cependant je ne suis pas
    d'accord sur certains points de la critique comme "nullité
    cinématographique" car les images sont excellentes ou encore "l'image
    d'une jeune femme cruche" c'est plutot l'image d'une jeune femme forte
    et belle qui ne demanderait jamais ce qu'elle doit faire a un mec donc
    les machos... (les cruches dans ce film sont plutot les femmes de footballeurs qui ont pour role dans ce film d'etre hypocrites superficielles ou meme,excusez mon expression, des prostituées "pour moi c'est comme si comme ça; on s'envoit en l'air et..." "... et tu en profites pour augmenter ta valeur." paroles dites 01h06 minutes dans le film)

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques