5/10

Blade : Trinity

Guillermo Del Toro préférant l'enfer en demi-chaleur de HellBoy, David Goyer en profite pour prendre du galon. Scénariste sur Blade 1, Scénariste sur Blade 2, réalisateur sur Blade 3. Pas mal, pour un type qui n'affiche à son actif qu'une série de films complètement méconnus de 99% de la surface du globe. Wesley Snipes, conscient de détenir sa franchise, ne pouvait que récupérer avec sa délicatesse légendaire les lunettes fumées de Blade, et reprendre l'entraînement spartiate du tueur de vampires le plus stylé de tous les temps. Enfin jusqu'à ce qu'une certaine nana aux cheveux ondulés rentrent dans l'affaire...

Suite à une chaotique course poursuite à travers la ville, Blade (Wesley Snipes) abat par mégarde un être humain devant la caméra malveillante d'un de ses ennemis. Un piège, pour retourner l'opinion publique contre le traqueur, qui attire le FBI sur les traces de la planque de Whistler, tuant le vieil homme et neutralisant par la même occasion le nouvel ennemi public N°1...

L'astuce pour redonner un peu d'intérêt à une série qui n'en avait que trop peu à partir du moment où le numéro deux fut envisagé, ils ne sont pas allé la chercher ben loin : rajouter du monde autour de Blade. Papy Whistler se faisant vieux et dénué de sex appeal, le sexogénaire boiteux se voit remplacé par un mec bodybuildé très porté sur les blagues graveleuses, et par un pantalon taille basse à faire hurler ceux qui n'ont pas la chance d'en avoir un aussi beau dans leur lit. Ryan Reynolds, après avoir incarné un Van Wilder pas encore totalement dissipé dans la couche d'ozone, prend de la barbe pour mieux assumer cette tête à baffes d'Hannibal King, l'ex-vampire qui ne peut s'empêcher d'attirer les embrouilles les plus violentes ; Et Jessica Biel n'avait plus qu'à se faire la queue de cheval pour devenir la fille de Whistler (!). Pas à tortiller de l'arrière train pour s'asseoir correctement, miss Abigail Whistler montre nettement plus de classe et de charisme que son homologue masculin, et serait parvenu à supplanter le Wesley Snipes de récurrence avec un peu plus de jugeote à l'écran. Un personnage qui se la tape et qui le vaut bien. Mais d'un point de vue scénario, pourquoi avoir réuni autant de chasseurs de vampire autour d'un seul mi-homme ? Dominic Purcell, échappé de la série à succès John Doe, montre les crocs inamicaux de Drake, le super-vilain du film aussi pathétique que tous ceux qu'il y a eu auparavant. Une belle opportunité à peine développée pour se farcir un lot de scènes d'action peu originales mais diablement efficaces, ponctuée de catch et d'autres clash variablement amusants.

Les rares bonnes idées scénaristiques des premiers volets sont laissées de côté au bénéfice d'un scénario classiquement ennuyeux, qui ne laisse transparaître que trop peu d'intérêt malgré les grands élans dramatiques que tout le casting répète sans arriver à nous faire y croire. Demeure tout de même un bon colis de scènes d'actions enflammantes et enflammées, et la présence d'une Jessica Biel au mieux de ses formes. Divertissant, à un certain niveau.

A découvrir

Dalton (Les)

Partager cet article

A propos de l'auteur

8 commentaires

  • Mouroult

    09/12/2004 à 15h56

    Répondre

    ATTENTION, SPOILERS ( légers )
    ATTENTION, 100 % MAUVAISE FOI et TOTAL MANQUE D'OBJECTIVITE ( ^^ )

    Défauts :

    - un mauvais scénario : ça part dans tous les sens, et on en developpe aucun. Rien à rajouter
    - des idées en pagaille, mais mal utilisées ( Dracula/Drake ... oh my god, this character suxx ) ou à peine esquissées ( des vaches humaines, marrant, mais la sequence dure pas 15,658 secondes )
    - une Whistler fille qui m'exaspere, avec son ipod gréffé au cerveau, et un des bouffons de la nouvelle team de rajouter : "Oué, ça la booste, elle met du trip hop ou du rap, les jeunes ........." OMG ...
    - King, le rigolo de service, la tête à claques, totalement denué de charisme
    - Jessica Biel qui se farcit 154 vampires les ecouteurs dans les oreilles, une main dans la poche, un pied à l'étrier, un doigt dans le nez et l'autre ... hum hum, enfin bon, totalement surréaliste ... les genre veut ça, mais avec cette potiche ( quoi d'autre ? ), on y croit pas une seconde.
    - Jessica Biel hors douche ( "Comment ça je fais du remplissage ?!" )
    - les combats, aucun n'est veritablement marquant ( d'autant plus quand Blade est accompagné des deux djeun's/bouffons, ça gache tout le plaisir :'( )

    Qualités :
    - J'aime bien la nympho vamp
    - Jessica Biel sous la douche :


    Bon d'accord, on pourrait sans doute rédiger une critique similaire pour les 2 premiers volets, mais reste que ... ceux là m'ont plu, donc je me tais!lol

  • zombiefromhell

    11/12/2004 à 10h08

    Répondre

    Euh je suis pas du tout d'accord sur les méchants de précédents volets.
    Stephen Dorff était très bien en vampire décadent, Ron Perlman fidèle à lui même et Luke Goss tout à fait crédible en fils maudit ....

    Rien à voir avec le nullissime Dracula du troisième volet.

  • Protos

    14/12/2004 à 01h39

    Répondre

    Je le préfère tout de même au 2ème.
    Premièrement, il n'y a pas de vampires-zombie.
    Deuxiemement, il y a Dracula en personne.
    Par contre, je pensais qu'il était plus de Transylvanie que du Moyen Orient.lol!
    Et dire que le conte Drakule a réellement existé, il doit être mort de rire de cette histoire... enfin j'imagine... enfin si il existe encore... enfin... les vampires ça n'existent pas, tout le monde le sait...

  • lunia

    15/12/2004 à 12h55

    Répondre

    alors comme ca le premier vampire c dracula???oui tout a fait c'est cela...



    bon y a du spoil dans ce qui suit...

    bon le scénario est vraiment encore moins creusé que le second (on y croyait pas mais ils ont relevé le défi)
    en plus a en croire le scénariste, blade n aurait rien fait s'il n'avait pas rencontré une bande de tits jeunes qui pètent plus haut que leur cul :

    - jessica biel qui remue le sien un peu trop pour qqun qui est sensé tuer des vampires (à croire qu on peut garder son look barbara gould meme en temps de guerre)

    - king : 'bonjour g 18 ans je suis puceau jai rien dans le citron mais g quand meme eu la volonté de quitter les vampires et de les combattre'

    - drake : ' blade je suis comme toi j'ai beaucoup de valeur morale mais qd je croise uen femme aveugle dans le noir je la bute'

    en plus faire passer le premier des vampires pour une bete avide de sang... non la c'est trop je peux plus !

  • Lledelwin

    21/07/2005 à 14h12

    Répondre

    J'aime :

    * le chiuhaha vampire(qu'importe le vrai nom de la race : la chose minuscule qui trotine quoi) du gros débile de la Evil Time. Attention, grenouille d'attaque !

    * le truc inratable pour ne pas louper la bande de vampires : ils ont invariablement un air de méchant, ils marchent en bande et ont l'air d'avoir répété des heures l'art et la manière de tourner le coin d'une rue en restant groupé, et si l'un ou l'autre porte des tatouages et a l'air dingue, c'est encore mieux. A part cela : une belle bande de bouffons (les tueurs de Blades dans le 2, la A-team du 3)

    * Blade, toujours en finesse et diplomatie, crachant son fiel sur ses sauveurs, tout pas content de se faire voler la vedette par trois p'tit comiques.

    * Le petit comique en question, l'élément fun du groupe... à coté de la bonasse sérieuse, de l'handicapée maman, de la gamine... Ca devient très bien pensant, Blade. Il manque juste deux trois minorités ethnique et ce sera parfait. Et en plus, le Noir de service il tient depuis trois épisodes !

    * Le grand méchant vieux vampire que l'on va repécher dans une zigourat perdue en plein milieu de l'Irak... par là quoi (Bush, t'aurais bombardé plus vite, il y aurait jamais eut de Drake réveillé...). Scène qui nous a bien fait marrer, bande de rolistes amateurs de navets, tant cela rappelle une ressucées (haha) de Vampire et de Alien vs predator (les costumes, l'architecture improbable au milieu du désert...)

    * le grand méchant encore, extremmement conciliant et qui est tout de suite d'accord pour tenir le role du baygon anti chieur pour une bande de bras cassé de Xième zone...

    * le grand méchant toujours qui, après s'être un peu dérouillé en dérouillant l'aveugle et quelques autres (ah tient, finalement ya qd même de la perte du coté des minorités politiquements corrects... en même temps, laisser une aveugle survivre devant le premier de tout les vampires...) se consolle en faisant pleurer une mome de 5 ans. "Dieu, il existe pas ! Et tes amis, ils viendront pas te sauver !" Sans le moindre résultat... Reste l'option tentatrice "tu voudrais devenir un vampire ?"
    On est tombé bien bas, bien bas...

    * l'option "grand méchant de fin de niveau, plus puissant de tout les vampires et plus ancien de la famille" qui ressort à chaque film. Le vampire façon Blade a un étonnant pouvoir de regénération de ses ancètres, c'est assez extraordinaires. Et à chaque fois, ils sont plus anciens, plus fort, et plus pitoyables les un que les autres.

    * la surenchère dans les armes. Le sabre du premier était bien classe, puis on a eut des bombes à UV (se déplaçant comme une vague de liquide dans les couloirs, court, forest, court) et enfin... un arc à rayon laser UV dont la digne fillotte de son papa se sert pour massacrer tout le monde en dépit de tout sens peu pratique et après avoir méditer une petite seconde pour l'aspect "pose"

    J'aime pas :

    * tout ce qui fut citer ci-dessus.
    Ca dépent de mon humeur.

    En fait, Blade c'est pas un film, c'est un gigantesque clip façon Gilette ou l'Oreal pour une marque d'armes qu'on a oublié de mentionner à la fin.

  • kenji

    30/08/2005 à 21h23

    Répondre

    C'est vraiment de la pure daube ce film y a vraiment rien d'autre à rajouter, c'est une honte à la saga.
    Mention spéciale quand meme parce que je peux pas m'empecher aux répliques completement PATHETIQUES.

  • xalfx

    01/09/2005 à 01h56

    Répondre

    Pardon pour le flood mais ta critique Mouroult est eXcellente, J'ADORE.
    A quand une autre du même style?

  • Castel

    01/09/2005 à 10h02

    Répondre

    J'avais trouvé le premier sympathique mais pas transcendant, et avais beaucoup apprécié le deuxième, très esthétique, avec une vraie trame, des personnages vampires intéressants, un bon film.

    Ce trois est véritablement pathétique. A croire que les scénaristes se sont arrêté à "Et si on faisait combattre Blade contre Dracula ?" De temps en temps on sent pointer une idée (comme les humains dans le comas servant de réserve, alternative à la chasse) mais zou, elle est vite chassée par ce qui constitue l'essence même du film : vulgarité, musique craignos et combats mous du genou. Les vampires n'ont aucune classe, Dracula/Drake apparaît pour faire la blague et n'a en soi aucune importance dans ce film dont les scénario ressemble plus à un mauvais assemblage d'idées éparses tenant avec un peu d'UHU (genre la cassette de la scientifique aveugle, j'en ris encore)


    Bref, à oublier.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques