Biographie de Woody Allen

Jeune et déjà blasé
Jeune et déjà blasé
Allen Konigsberg est né le 1er décembre 1935 à Brooklyn. Après avoir pratiqué la stand-up comédie, celui qu'on connaît désormais sous le nom de 'Woody' Allen devient acteur et scénariste dans des films tels que Quoi de neuf Pussycat ? (1965) et Casino Royale (1967). En 1969, il passe à la réalisation avec Prends l'oseille et tire-toi, l'histoire burlesque d'un truand pathétique qui rate tout ce qu'il entreprend.

Depuis, il réalise environ un film par an : il y est souvent acteur, et affectionne les comédies mettant en scène des juifs new-yorkais névrosés parlant de sexe, de mort et de religion. Certains titres de ses films parlent d'eux-mêmes : Manhattan, Guerre et amour, Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe... Mais il serait bien imprudent de le réduire à un stéréotype, comme l'a montré par exemple Match point (2005), un drame saisissant situé à Londres. Nominé plus de trente fois aux Oscars, il en a remporté trois : deux pour Annie Hall en 1978 (meilleur réalisateur, meilleur scénariste) et un pour Hannah et ses soeurs en 1987 (meilleur scénariste). Malgré cette reconnaissance, les films de Woody Allen font généralement un bide aux USA, mais remportent un réel succès en Europe, notamment en France. Après Scoop (2006), il cesse de jouer dans ses films, et préfère réunir des castings prestigieux à l'aide de comédiens en vogue.

Citations essentielles du petit homme sagace :

Vieux et toujours blasé
Vieux et toujours blasé
"Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où on peut manger un bon steak."

"N'importe qui peut être traqué comme coupable. Prenez les Juifs, imaginez une planète sans eux : même s'il n'existait qu'une seule nationalité, on inventerait de nouvelles raisons d'exterminer son voisin, les gauchers, les sopranos, les amateurs de voitures roses..."

"Tant que l'homme sera mortel, il ne sera jamais complètement relax."

"Je ne peux affirmer être le meilleur amant du monde, mais être en septième position n'est tout de même pas si mal."

"J'aurais voulu être espion, mais il fallait avaler des microfilms et mon médecin me l'a interdit."

"L'éternité, c'est long, surtout vers la fin."

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques