Biographie de Tommy Lee Jones

Né le 15 septembre 1946 à San Saba au Texas, Tommy Lee Jones commence par recevoir un B.A. de littérature anglaise avant de se tourner vers une carrière théâtrale à Broadway. En 1970, il décroche un petit rôle dans Love Story, puis s'enrôle dans le soap opera One life to live de 1971 à 1975. Après une dizaine d'années d'apparitions télévisées, il se fait remarquer au cinéma avec Les yeux de Laura Mars (1978), mais continue à tourner essentiellement pour la télévision jusqu'au début des années 90.


En 1992, il perce grâce à son rôle de bad guy dans Piège en haute mer, un an après avoir joué dans le JFK d'Oliver Stone. En 1993, il traque Harrison Ford dans Le Fugitif et remporte l'Oscar du Meilleur rôle secondaire pour son interprétation du Marshall Sam Gerard. Les années suivantes le voient apparaître dans bon nombre de blockbusters (Batman forever en 1995, Men in Black et sa suite en 1997 et 2002...), ainsi qu'à plusieurs reprises chez Oliver Stone (Entre ciel et terre en 1993, Tueurs nés en 1994). Il reprend son rôle de Sam Gerard en 1998 dans US Marshals, et s'essaie à la réalisation en 1995 avec le téléfilm The good old boys ; il n'y reviendra que dix ans plus tard, en 2005, pour le film Trois enterrements. Après cette réalisation très personnelle, il tournera sa carrière d'acteur vers des films qui lui tiennent à coeur : No country for old men des frères Coen, Dans la brume électrique de Bertrand Tavernier... Ce qui ne l'empêche pas de revenir aux blockbusters à l'occasion : on le retrouve ainsi dans Captain America: First Avenger (2011) et Men in Black 3 (2012).

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques