Biographie de Shane Briant

Né le 17 août 1946 à Londres, Shane Briant fait des études de droit puis se lance dans le théâtre. En 1971, il est nommé "meilleur nouvel espoir" par les critiques londoniens. Il signe alors un contrat avec la firme Hammer, pour laquelle il 17331-nouvel-article-1.jpgtournera quatre films entre 1972 et 1974 : Straight on till morning, Les démons de l'esprit, Capitaine Kronos tueur de vampires et surtout Frankenstein et le monstre de l'enfer, où Briant joue l'assistant du savant campé par Peter Cushing. Durant cette période, il incarne Dorian Gray dans un téléfilm, et est dirigé par John Huston dans Le Piège, aux côtés de Paul Newman et James Mason.

En 1981, il est Sir Clifford dans L'Amant de Lady Chatterley, face à Sylvia "Emmanuelle" Kristel. Par la suite, on le verra principalement à la télévision.

Il émigre en Australie en 1983, où il se marie et devient écrivain (il a publié une dizaine de romans). En 2005, il écrit le court métrage A Message from Fallujah, qui remporte le prix "Best in the Fest" au Los Angeles International Short Film Festival.

Il n'a pas pour autant abandonné l'écran : on le voit en 1992-1995 dans la série pour enfants Mission top secret, et il donne la réplique à Geoffrey Rush dans un épisode d'Histoires peu ordinaires ; au début des années 2000, il joue dans deux épisodes de la série SF Farscape ; et la fin des années 2000 marque son retour au grand écran avec Les Orphelins de Huang Shi (2008, Roger Spottiswoode) et Singularity (2011, Roland Joffé).

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques