Biographie de Reggie Nalder


Né le 4 septembre 1907, le vi­sage d'Alfred Reginald Natzler était aussi ef­frayant que l'homme était sym­pa­thique. Re­con­nu comme l'as­sas­sin de l'Al­bert Hall dans L'Homme qui en sa­vait trop (1956), Reg­gie Nal­der pro­mène son ter­ri­fiant fa­ciès chez Ar­gen­to (L'Oi­seau au plu­mage de cris­tal), chez Fel­li­ni (Ca­sa­no­va... mais pas dans le rôle-​titre) ou chez Tobe Hooper (Les vampires de Salem en 1979). Ne crai­gnant pas de mon­trer le reste de son ana­to­mie, il s'égare dans quelques por­nos ava­riés -dont un cer­tain Dra­cu­la Sucks- et dans le go­thique dé­ca­dent des an­nées 70 où il joue le sa­dique in­qui­si­teur de la Marque du Diable. Une car­rière plus ou moins pres­ti­gieuse, que l'an­cien dan­seur de ca­ba­ret com­men­tait d'une maxime la­pi­daire : "du tra­vail, c'est du tra­vail".

Il dé­cède le 19 no­vembre 1991, em­por­té par un can­cer des os.

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques