Biographie de Ray Park

Né le 23 août 1974 à Glasgow, l'Écossais Raymond Park se passionne très jeune
pour les films d'arts martiaux, et se lance dans l'apprentissage du kung-fu. Après avoir remporté un paquet de médailles, il concilie sport et cinéma en jouant dans la bouse Mortal Kombat : Destruction finale (1997), qui lui vaut d'être remarqué par George Lucas et embauché pour incarner le méchant Darth Maul dans Star Wars épisode I (1999). Dans la foulée, il se retrouve en Cavalier sans tête chez Tim Burton (Sleepy Hollow, 2000) et en Crapaud chez Bryan Singer (X-men, 2000).

Après ce pic de "popularité" (en réalité, son visage est quasiment absent de tous les rôles précédemment cités), on parle de lui pour jouer le héros Iron Fist, puis... plus rien. Après une traversée du désert de près de dix ans, on retrouve finalement Ray Park dans le rôle du ninja Snake Eyes au générique de G.I. Joe : le réveil du Cobra (2009). Encore une fois, son visage disparaît sous le rôle.

A découvrir

Objectif Kiwi

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques