Biographie de Rachid Bouchareb

Né le 1er septembre 1959 à Paris, Rachid Bouchareb suit des études de cinéma et devient assistant réalisateur, puis réalisateur de fictions télévisées de 1977
à 1984. Le genre de truc qui nourrit mais ne permet pas vraiment de s'épanouir : il tourne en parallèle des courts métrages, dont Peut-être la mer qui est sélectionné à Cannes en 1983. En 1985, il réalise son premier long, Baton Rouge, et alternera au cours des deux décennies suivantes les films de cinéma et de télévision : Les années déchirées sur le petit écran, Poussières de vie (nominé en 1995 à l'Oscar du meilleur film étranger) sur le grand, etc. Son plus gros succès à ce jour est Indigènes (2006), avec Roschdy Zem, Jamel Debbouze, Samy Naceri et Sami Bouajila, qui est nominé pour la Palme d'Or à Cannes, et rapporte à ses quatre acteurs un prix d'interprétation masculine collectif. En avril 2007, Rachid Bouchareb est fait chevalier de la légion d'honneur. En 2010, il réunit à nouveau Jamel Debbouze, Roschdy Zem et Sami Bouajila dans Hors-la-loi.

Dès 1989, il tâte de la production avec son ami Jean Bréhat. Ensemble, ils fondent 3B Production, puis Tadrat Films en 1997. Bouchareb a notamment produit tous les films de Bruno Dumont (La vie de Jésus, L'humanité)... et les deux hommes se retrouvent côte-à-côte en 2008 dans le jury du 61ème Festival de Cannes !

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques