Biographie de Michael Keaton

Né le 5 septembre 1951 à Coraopolis en Pennsylvanie, Michael John Douglas change de nom pour ne pas être confondu avec l'autre Michael Douglas, et choisit Keaton en hommage à Diane (et non à Buster, comme on aurait pu le croire).

Remarqué grâce à diverses apparitions télévisées à la fin des années 70, il décroche en 1982 un des deux rôles principaux de la comédie Les croque-morts en folie (Night Shift) de Ron Howard. Devenant progressivement une figure
reconnaissable de la comédie américaine, il remporte un beau succès en jouant le démon Beetlejuice en 1988 dans le film éponyme de Tim Burton. Mais l'annonce qui suit déclenche la perplexité générale : Michael Keaton incarnera le rôle-titre de Batman, à nouveau réalisé par Tim Burton... Déjouant toutes les craintes, l'acteur s'avère aussi convaincant en Bruce Wayne qu'en justicier masqué, et reprend le rôle en 1992 dans Batman le défi.

Difficile de retrouver un rôle aussi marquant par la suite : Keaton s'en retourne à la comédie chez Ron Howard (Le journal, 1994) et Harold Ramis (Mes doubles ma femme et moi, 1996), et joue les seconds couteaux chez Kenneth Branagh (Beaucoup de bruit pour rien, 1993) ou Quentin Tarantino (Jackie Brown, 1998). On remarque sa jolie prestation de psychopathe dans L'enjeu (1998), mais sa carrière tourne court durant les années 2000. En 2008, il passe pour la première fois derrière la caméra pour The Merry Gentleman.

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques