Biographie de Jeremy Irons

Né le 19 septembre 1948 sur l'île de Wight en Angleterre, Jeremy John Irons y passe son enfance avant de s'engager sur la voie du théâtre. C'est sur scène qu'il remporte le plus de succès jusqu'aux années 80, recevant notamment un Tony Award en 2004 pour The real thing qu'il joue avec Glenn Close, avant de percer progressivement avec des films comme Un amour de Swann (1984) de Volker Schlöndorff ou Mission (1986) de Roland Joffé, où il joue face à Robert de Niro. En 1988, il impressionne le public en jouant deux jumeaux dans Faux semblants de Une main de fer dans un gant de tissu.
Une main de fer dans un gant de tissu.
David Cronenberg.

Dans les années 90, on le voit chez Steven Soderbergh (Kafka, dont il tient le rôle-titre en 1991), à nouveau Cronenberg (M. Butterfly en 1993), John McTiernan (Une journée en enfer, où Irons joue le bad guy en 1995), Bernardo Bertolucci (Beauté volée en 1996) ou encore Adrian Lyne (le remake de Lolita en 1997). En 1998, il joue Aramis dans L'homme au masque de fer, dont il complète le casting luxueusement composé de John Malkovich, Gabriel Byrne, Leonardo diCaprio et Gérard Depardieu.

Les années 2000 seront celles de la perte de prestige pour l'acteur : après s'être commis dans Donjons & dragons (2000) où il joue le méchant Profion (soupir), il cachetonne dans La machine à explorer le temps (2002), And now ladies and gentlemen (2002) de Claude Lelouch, quelques téléfilms, Eragon (2006) et La Panthère Rose 2 (2009). Heureusement, en 2006, il apparaît également dans Inland empire de David Lynch, et joint en 2008 le casting du western Appaloosa réalisé par Ed Harris.

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques