Biographie de Jan de Bont

Né le 22 octobre 1943 aux Pays-Bas, Jan de Bont fait très tôt ses premières armes comme directeur de la photographie sur des cours-métrages, et devient le partenaire privilégié de Paul Verhoeven dès ses premières oeuvrettes Jan de Bont
Jan de Bont
hollandaises. Il restera son chef op' durant presque toute sa période hollandaise : Turkish Délices (1973), Katie Tippel (1975), Le quatrième homme (1983), et le suivra à Hollywood pour tourner La chair et le sang (1985). Sa carrière de directeur de la photographie sera florissante aux USA : Cujo (1983), Le diamant du Nil (1985), Piège de Cristal (1988)... et Basic Instinct (1992), de nouveau avec Verhoeven. 1992 sera également l'année de son dernier film comme chef opérateur (L'arme fatale 3) : Jan de Bont sera désormais réalisateur.

Sa carrière de réalisateur, de Bont la fera exclusivement dans le domaine de l'action bourrine sans personnalité : après le succès de Speed (1994) et de Twister (1996), il connaîtra un bide (Speed 2, 1997), un autre bide (Hantise, 1999), sera viré de Minority report par Spielberg, et tournera le triste Tomb raider 2 (2003). Il prépare actuellement Stopping power avec John Cusack, un film d'action (pour changer) prévu pour 2009.

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques