Biographie de James Caan

Né le 26 mars 1940 dans le Bronx à New York, James Edmund Caan commence par étudier l'économie tout en jouant au football à l'aide de sa constitution athlétique ; à cette époque, il pratique également le karaté et le rodéo (il est alors surnommé "le Cowboy juif").

Se tournant vers une carrière de comédien, il obtient un rôle en 1963 dans Irma la douce de Billy Wilder, puis tourne coup sur coup dans deux films de Howard Festival de Caan
Festival de Caan
Hawks : il joue un pilote de course dans Ligne rouge 7000 (1965) et le sidekick de John Wayne dans le western El Dorado (1966). Par la suite, on le voit chez Robert Altman (Countdown en 1968), Francis Ford Coppola (Les gens de la pluie en 1969, Le parrain en 1972, Jardins de Pierre en 1987), Norman Jewison (Rollerball en 1975) ou encore Michael Mann (Le solitaire en 1981).

Après son rôle dans Misery en 1990, adaptation d'un roman de Stephen King où il joue un écrivain séquestré par une fan (Kathy Bates), James Caan se cantonne aux seconds rôles de poids, préférant s'effacer derrière Arnold Schwarzenegger dans L'effaceur (1996) ou derrière Hugh Grant dans Mickey les yeux bleus (1999).

Dans les années 2000, il tient de nouveau des premiers rôles, mais uniquement à la télévision, pour des téléfilms et surtout dans la série Las Vegas lancée en 2003.

Son fils Scott Caan est devenu acteur lui aussi.

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques