Biographie de Jack Nicholson

Né le 22 avril 1937 à Neptune dans le New Jersey, John Joseph Nicholson est abandonné très jeune par son père. Il grandit en pensant que sa grand-mère est sa mère, et sa mère sa grande soeur... Une telle enfance prédispose aux rôles de mabouls, dont l'acteur sera un spécialiste.

Après avoir fait ses débuts chez Roger Corman puis dans quelques westerns, il se fait remarquer dans un rôle secondaire du road-movie Easy Rider (1969). Cinq
ans plus tard, il tient le rôle principal du polar de Roman Polanski Chinatown, mais le film le plus important de sa carrière (à ce stade du moins) arrive en 1975 : Vol au-dessus d'un nid de coucou de Milos Forman, dans lequel il interprète un simulateur chez les dingues. Il remporte l'Oscar du meilleur acteur, et rempilera plusieurs fois pour des rôles de fous, d'associaux, de brutes ou de sadiques : Shining en 1980, Batman en 1989, Wolf en 1994, Pour le meilleur et pour le pire en 1997, Self Control en 2003, Mister Schmidt en 2003, Les infiltrés en 2006. Il tourne également pour Bob Rafelson (Le facteur sonne toujours deux fois en 1981, Man Trouble en 1996), pour John Huston (L'honneur des Prizzi en 1985), pour George Miller (Les sorcières d'Eastwick en 1987), pour Tim Burton (Mars Attacks en 1997, où il joue deux rôles), et deux fois pour Sean Penn (Crossing guard en 1995, The Pledge en 2002).

Il s'est essayé trois fois à la réalisation : en 1971 avec la comédie dramatique (inédite en France) Drive she said, en 1978 avec le western En route vers le sud, et en 1990 avec le polar The Two Jakes, qui fait suite à Chinatown.

Homme à femmes, Jack Nicholson a butiné pas mal d'actrices, n'a été marié qu'une seule fois (de 1962 à 1968, erreur de jeunesse), a longtemps vécu avec Anjelica Huston et a quatre enfants de quatre femmes différentes.

Citations :

« Moi ? La plus grosse vedette américaine ? Mais non mais non, il y a d'autres grosses vedettes : Dustin, Warren, Clint... Vous voulez sans doute dire le plus grand acteur !... »

« Marlon Brando m'a influencé dans la mesure où je me suis dit : Il ne faut pas que je l'imite. »

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques