Biographie de Gérard Lanvin

Né le 21 juin 1950 à Boulogne-Billancourt, Gérard Lanvin commence par être technicien au théâtre du Splendid. Il commence alors à faire l'acteur, et rencontre Coluche qui lui offre un rôle dans son film Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine (1977). Il obtient ensuite une série de rôles plus importants : Extérieur nuit (1980), Une étrange affaire (1981, pour lequel il reçoit le prix Jean Gabin), Tir groupé (1982)... En 1984, il est le pote de Michel Blanc dans Marche à l'ombre, et en 1985, il forme un duo avec Bernard Giraudeau dans le film d'action Les spécialistes de Patrice Leconte : Gérard Lanvin est désormais une tête d'affiche, associé aux rôles de baroudeurs tendres et râleurs.

Ni lent, ni vain
Ni lent, ni vain
Par la suite, il tourne avec Jean-Marie Poiré (Mes meilleurs copains en 1988), Claude Lelouch (Il y a des jours et des lunes en 1989, La belle histoire en 1992), Nicole Garcia (Le fils préféré en 1994, pour lequel il remporte le César du meilleur acteur), Bertrand Blier (Mon homme en 1995), Pierre Jolivet (En plein coeur en 1998) ou encore Agnès Jaoui (Le goût des autres en 2000, qui lui vaut un autre César).

Dans les années 2000, il se commet essentiellement dans un cinéma populaire formaté, tapageur et bas du front : Le boulet en 2002, 3 zéros en 2002, Camping en 2005, Le prix à payer en 2007, Secret défense en 2008, Envoyés très spéciaux en 2009... Il joue également dans le film de Sam Karmann A la petite semaine (2003), et il interprète le personnage-titre de San-Antonio en 2004, dans une production atypique mais faiblarde inspirée des livres de Frédéric Dard.

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques