Biographie de Frédéric Jannin

Site officiel 

Né à Uccle (Bruxelles) en 1956, Frédéric Jannin doit sans doute à son père, peintre et publicitaire, sa vocation de dessinateur. Une vocation précoce puisqu'il n'a guère plus de 5 ans lorsqu'il écrit à Disney pour lui offrir ses services ! Son sens de la dérision, il le doit surtout à son facétieux copain d'école Thierry Culliford, le fils de Peyo.

A 14 ans, il montre ses dessins à un producteur de la télévision belge : celui-ci le charge de la présentation graphique des diverses séquences de son émission. Avec l'argent gagné, il s'achète un synthétiseur et avec trois amis, dont le fils de Peyo, il forme un groupe de rock. Comme dessinateur, il collabore au magazine More !, la bible des rockers belges. Il y réalise sa première BD, Les Aventures de Rockman (scénario J.C. de La Royère), et s'y lie d'amitié avec le jeune journaliste Bert Bertrand dont le père Yvan Delporte est scénariste de BD et rédac'chef de Spirou... A sa sortie du collège, Jannin entame des études en journalisme à l'Université Libre de Bruxelles. Mais, quelques mois après, il est contacté par Delporte et Franquin pour participer avec eux, Alexis, Hausman, Bretécher, Gotlib et Cie, au lancement du Trombone illustré, le supplément humoristique de Spirou !

En 1977, avec la complicité scénaristique de son ami d'enfance Culliford, il crée ainsi la série Germain et Nous... Jugé trop subversif, Le Trombone illustré cesse de paraître au bout de 40 semaines. A l'initiative de Delporte et Franquin et sur des textes de ceux-ci, Jannin dessine alors Arnest Ringard et la Taupe Augraphie dans Spirou. En 1979, il y anime Didi scénarisé par un ancien de More !, A. De Kuyssche. En 1980, à l'incitation de celui-ci devenu le rédac'chef de Spirou, il reprend Germain et Nous (scénario Culliford, Delporte et plus tard Honorez). Il en résultera 14 albums (Dupuis). En 1984, il publie Les Collectionneurs, une suite de gags imaginés par Yvan Delporte (Le Miroir) et Jimmy Laventure sur un scénario de J.C. de La Royère (Dargaud). Parallèlement, il fait de la musique au sein des Bowling Balls, puis du groupe Zinno, avec Jean-Pierre Hautier (RTBF)...

En 1989, chargé par Canal + Belgique de réunir de jeunes rigolards pour des émissions d'humour typiquement belges, le publicitaire Stefan Liberski engage entre autres Frédéric Jannin avec Sergio Honorez, Kris Debusscher et Nico Fransolet. Pendant 4 ans, ils animent la délirante bande des Snuls (Nuls en bruxellois) en télé comme en radio (RTBF). Le duo Jannin-Liberski s'illustre actuellement sous formes de sketchs télévisuels : les fameux J.a.a.d.t.o.l.y (J'aime autant de t'ouvrir les yeux) sur Canal +, où naîtront "Allô, c'est moi ?" et "Froud et Stouf". Ils sortent des albums de BD : Petit Jules et Pépé Jules chez Casterman.

Il a également réalisé en 2002 le vidéoclip Organ (super sympa !) sur l'excellent album CD Top Secret de Marc Moulin. Jannin signe ensuite avec Liberski On se détend à fond, un recueil de croquis humoristiques publié dans la nouvelle collection Petits Délires du Lombard qui entame par ailleurs une réédition en 4 volumes de l'intégrale de Germain et Nous. Depuis 2004, il écrit et dessine la série Que du bonheur au Lombard, mais rallie Dupuis en 2009 le temps d'un album consacré à Facebook : 300 millions d'amis (scénario Gilles Dal).

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques