Biographie de Ennio Morricone

Né le 10 novembre 1928 à Rome, Ennio Morricone fait ses études au conservatoire de Santa Cecilia, puis compose une vingtaine de bandes originales de 1959 à 1964, avant d'être embauché par son ami d'enfance Sergio Leone pour la musique du western Pour une poignée de dollars. Le film et sa Icône
Icône
musique remportent un succès retentissant, et Morricone deviendra le compositeur exclusif de Leone : Et pour quelques dollars de plus (1965), Le bon la brute le truand (1966), Il était une fois dans l'ouest (1969 : Morricone réalise la musique avant le tournage, afin que la mise en scène puisse se caler dessus), Il était une fois la révolution (1973) et Il était une fois en Amérique (1983). Il s'occupe également de Mon nom est Personne (1973), produit par Sergio Leone, qui reste un de ses travaux les plus célèbres (notamment la musique de La horde sauvage, qui reprend les accents de la Chevauchée des Walkyrie de Wagner).

Après s'être consacré exclusivement au cinéma italien durant les années 60, il travaille plusieurs fois en France au cours des années 70 ; il compose la musique de plusieurs Belmondo : Le Professionnel (le thème 'Chi Maï' fut immortalisée plus tard par une pub de nourriture canine), Le Casse, Le Marginal, Peur sur la ville. Dans les années 80, il s'exporte aux USA. On le retrouvera régulièrement chez Brian De Palma : Les incorruptibles (1987), Outrages (1989), Mission to Mars (2000).

Au cours des années 2000, il se tourne à nouveau vers la télévision et le cinéma italiens. Fin 2009, il approche des 500 bandes originales réalisées en 50 ans de carrière, soit près de 10 films par an en moyenne.

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques