Biographie de Eddie Murphy

Né le 3 avril 1961 dans le quartier de Brooklyn à New York, Edward Regan Murphy perd très jeune son père, et se découvre rapidement un beau-père et un demi-frère. Il développe un goût pour la comédie dès l'adolescence, écrivant des sketches qu'il joue dans les bars. En 1980, à 19 ans, il entre au prestigieux Saturday Night Live où ses talents d'imitateurs plaisent immédiatement aux Axel Foley, le flic de Detroit. Et bien sûr, de Beverly Hills.
Axel Foley, le flic de Detroit.
Et bien sûr, de Beverly Hills.
téléspectateurs.

Son premier rôle au cinéma, en 1982, l'associe à Nick Nolte pour un duo comique dans le polar 48 heures. C'est à nouveau en duo, avec Dan Aykroyd cette fois, qu'il tourne Un fauteuil pour deux avec John Landis en 1983. C'est à nouveau un succès, et les producteurs lui confient désormais la tête d'affiche en solo, une première pour un acteur noir (du moins dans le cinéma à gros budget) : Le flic de Beverly Hills 1, 2 et 3 (1984, 1987 et 1994), Golden Child (1986), Un prince à New York (1988), Boomerang (1992) ou encore Monsieur le député (1992) constituent l'âge d'or de la filmographie d'Eddie Murphy, qui est un des acteurs les plus hilarants de cette période. En 1990, il fait même une incursion dans la réalisation avec Les nuits de Harlem, où il fait tourner son idole Richard Pryor.

Pourtant, à partir du milieu des années 90, c'est la débâcle. D'abord tenté par de nouvelles expériences, il s'essaie à la comédie horrifique sous la férule de Wes Craven : Un vampire à Brooklyn (1995) est un bide, et incite l'acteur à se tourner vers des projets plus proches des attentes du public. Il se jette alors sans retenue dans la comédie familiale consensuelle à l'humour potache et/ou lourdingue, souvent mâtinée d'un zeste de fantastique : Le professeur Foldingue et sa Norbit (2007) : pourquoi, mais pourquoiii ?
Norbit (2007) : pourquoi, mais pourquoiii ?
suite (1996, 2000), Docteur Dolittle et la sienne (1998, 2001), Ecole paternelle (2003)... Bien que n'étant pas à plaindre financièrement, il fait quelques tentatives pour renouer avec le mélange d'action et de comédie qui lui réussissait dans les années 90 ; celles-ci se soldent par de relatifs échecs critiques et publics, parfois immérités (Espion et demi en 2002). Aux 30èmes Razzie Awards, qui se tiennent en 2010, il est nominé pour le prix du pire acteur de la décennie, totalisant 12 nominations et trois palmes.

Au cours des années 2000, les seules performances d'Eddie Murphy qui réconcilient le public et la critique sont la voix de l'âne dans la trilogie Shrek, et son interprétation de James Early dans Dreamgirls (2006). Il annonce pour bientôt deux projets qui laissent une lueur d'espoir : un remake de L'homme qui rétrécit, et un quatrième volet du Flic de Beverly Hills...

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques