Biographie de David Niven

Né le 1er mars 1910 à Londres, James David Graham Niven commence par faire l'académie militaire avant de se tourner vers une carrière de comédien. Il tient de nombreux rôles secondaires au cours les années 30, puis accède à la célébrité à la fin de la décennie, notamment grâce au rôle du gentleman cambrioleur A.J. Raffles, sorte d'Arsène Lupin britannique.

Lorsque la Seconde Guerre Mondiale éclate, David Niven rejoint l'armée, et se verra décoré à son retour de l'Ordre du Mérite. Reprenant sa carrière d'acteur, il est plus populaire que jamais, et rayonne notamment dans le film fantastique de Michael Powell et Emeric Pressburger, Une question de vie ou de mort (1946).


DR.
En 1956, il incarne Phileas Fogg dans une luxueuse adaptation du Tour du Monde en 80 jours de Jules Verne. Après avoir reçu plusieurs récompenses dans les années 50, il obtient le Golden Globe et l'Oscar du meilleur acteur pour Tables séparées en 1958.

En 1961 et 1963, il tourne les célèbres films de guerre Les canons de Navarone et Les 55 jours de Pékin, puis se tourne plus volontiers vers les comédies. On le voit ainsi en cambrioleur de charme dans La Panthère Rose de Blake Edwards (1963), où il se fait souffler la vedette par le débutant Peter Sellers. Pas rancunier, il le retrouve trois ans plus tard dans Casino Royale, une parodie de James Bond où Niven joue une version homosexuelle et retraitée du fameux agent secret.

En 1969, il est sollicité par le réalisateur français Gérard Oury, qui fait de lui le Cerveau face à Jean-Paul Belmondo, Bourvil et Eli Wallach. En 1976, il est au générique d'Un cadavre au dessert, une parodie des films de suspense façon Agatha Christie ; deux ans plus tard, il joue dans Mort sur le Nil, une authentique adaptation de Christie ! Il y partage l'affiche avec Peter Ustinov, avec qui il a fait l'académie militaire.

Après deux films de guerre (Bons baisers d'Athènes et Le commando de sa majesté), il retrouve la Panthère Rose pour deux derniers films, avant de tirer définitivement sa révérence le 29 juillet 1983, au Château d'Oex en Suisse. Il a été marié deux fois et laisse quatre enfants, deux avec sa première femme, et deux adoptés avec la deuxième.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques