Biographie de David Fincher

Né le 28 août 1962 à Denver dans le Colorado, David Leo Fincher se fait d'abord embaucher chez ILM (Industrial Light & magic) au début des années 80, et travaille notamment comme petite main sur les effets spéciaux de La guerre des étoiles épisode VI : Le Retour du Jedi.

Par la suite, il se fait connaître en réalisant des clips musicaux pour Madonna, Sting, Michael Jackson, les Rolling Stones, Aerosmith ou encore Iggy Pop. En 1987, il fonde Propaganda Films avec Dominic Sena, Greg Gold et Nigel Dick, une société qui se tournera quelques années plus tard vers la production cinématographique. En 1991, il accepte pour son premier long métrage de réaliser le troisième opus de la saga Alien. Son Alien 3 sera une âpre bataille contre 20th Century Fox, qui ne le laisse pas sortir sa version du film (elle sera finalement visible sur le DVD, de nombreuses années plus tard).

En 1995, il prend sa revanche en réalisant Seven, un thriller sombre et pessimiste dans lequel un tueur élimine les pécheurs en fonction de leurs fautes. Brad Pitt et Fincher king
Fincher king
Morgan Freeman y sont brillants, et le premier retrouvera Fincher à deux reprises. Si en 1997, le plus anecdotique The Game, avec Michael Douglas, déçoit le public malgré son scénario malin, le Fight Club de 1999 reste dans les mémoires comme l'un des films les plus marquants de sa décennie : Brad Pitt y est associé à Edward Norton, dans une quête identitaire d'une noirceur et d'une violence rarement vue à l'écran. Le soufflé retombe à nouveau avec son film suivant : Panic room (2002) est un suspense gentillet où Jodie Foster et sa fille se cachent dans une pièce forte pour échapper à un trio de cambrioleurs.

En 2007, David Fincher revient au serial killer avec le très documenté Zodiac, consacré à l'étude d'un tueur ayant sévi à la fin des années 60. Mais le réalisateur fait surtout son grand retour avec L'étrange histoire de Benjamin Button (2009), l'histoire d'un homme qui vieillit à l'envers (joué par Brad Pitt à grand renfort d'effets spéciaux)... L'an suivant, Fincher sort The Social Network, consacré à la bataille juridique entourant la création de Facebook.

Fincher est presque aussi connu pour les films qu'il a refusés que pour ceux qu'il a fait : ainsi, il a décliné la réalisation de Chapeau melon et bottes de cuir, 8mm, Spider-man, Batman begins, Le dahlia noir et Mission: impossible 3.

En 2011, il coréalisera une nouvelle version animée de Métal Hurlant.

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques