Biographie de Daniel Craig

Né le 2 mars 1968 à Chester en Angleterre, Daniel Wroughton Craig découvre le cinéma à 5 ans en allant voir Vivre et laisser mourir avec son père. Trente-trois
ans plus tard, il interprètera lui-même James Bond dans Casino Royale (2006), incarnant ainsi le renouveau controversé d'un personnage que l'on croyait immuable. Il reprend le rôle en 2008 dans Quantum of Solace, et en 2012 dans un troisième épisode.

Entre-temps, Daniel Craig s'est principalement illustré au théâtre avant de faire sa première apparition à l'écran en 1992 (année de naissance de sa fille Ella). On commence à le remarquer au début des années 2000, lorsqu'il joue dans le blockbuster Lara Croft (2001) et dans le film de Sam Mendes Les sentiers de la perdition (2002). Il tient le rôle principal du polar Layer Cake en 2004, et tourne pour Spielberg en 2005 dans Munich. Il est alors mûr pour endosser le smoking de l'agent 007 (retour au premier paragraphe).

Fort de sa popularité en James Bond, il décroche en parallèle quelques rôles dans de grosses productions : La boussole d'or (2007), Tintin et le secret de la Licorne (2011, il joue Rackham le Rouge), Cowboys & envahisseurs (2011)...

Partager cet article

2 commentaires

  • Sylvain

    14/02/2011 à 15h26

    Répondre

    Je trouve que son meilleur rôle à la date d'aujourd'hui reste celui qu'il tient dans Layer Cake. Qui soit dit en passant est un film très sympathique...http://cinema.krinein.com/biographi ... 13992.html

  • sven

    14/02/2011 à 15h40

    Répondre

    Tiens, ça me fait penser que je n'ai toujours pas The Jacket en DVD! Il me le faut!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques