Biographie de Christian Clavier

Né le 6 mai 1952, Christian Jean-Marie Clavier rencontre au lycée Pasteur de Neuilly les autres membres fondateurs de la troupe du Splendid, finalement constituée de Josiane Balasko, Michel Blanc, Thierry Lhermitte, Gérard Jugnot et Marie-Anne Chazel. Ensemble, ils remportent deux succès théâtraux (Coquillages, amour et crustacés et Le père Noël est une ordure) qui seront transposés au cinéma et deviendront des films cultes (le premier, sous le titre Les bronzés, connaîtra une suite hivernale appelée Les bronzés font du ski).

Après des années 80 parsemées d'autres succès (Papy fait de la résistance, Twist again à Moscou), Christian Clavier devient une star du rire au début des années 90, grâce à deux films de Jean-Marie Poiré où il fait équipe avec Jean Reno : Opération Corned-Beef (1991) et Les visiteurs (1993). Usant la veine du "pseudo Louis de Funès hystérique", il fatigue le public en lui proposant coup sur coup La soif de l'or (1993), La vengeance d'une blonde (1994) et Les anges gardiens (1995). Dans ce dernier, il retrouve le réalisateur Jean-Marie Poiré, qui le dirige à On dit qu'la vie est belle...
On dit qu'la vie est belle...
nouveau dans deux suites affligeantes des Visiteurs : Les couloirs du temps (1998) et Just Visiting (2001 - semi-remake américain).

En 1999, il est choisi pour incarner Astérix à l'écran, au côté de Gérard Depardieu en Obélix. Le film s'appelle Astérix et Obélix contre César, et c'est une merde. Une suite voit pourtant le jour en 2002, réalisée par Alain Chabat : Mission Cléopâtre. Un troisième film, adapté d'Astérix en Hispanie, devait être dirigé par Gérard Jugnot avec Michel Blanc en César et Thierry Lhermitte en Supalonion y Crouton, mais le projet fut refusé par Albert Uderzo. Double résultat : les producteurs engagèrent Clovis Cornillac pour remplacer Clavier dans Astérix aux Jeux Olympiques, et les membres du Splendid tournèrent un Bronzés 3 surmédiatisé mais boudé par la critique et le public.

Au cours des années 2000, Clavier axe son jeu sur davantage de sobriété, notamment par le biais des téléfilms Les misérables (2000) et Napoléon (2002). On le retrouve cependant à l'affiche des comédies L'enquête corse (2004, avec Jean Reno) et L'auberge rouge (2007, avec Josiane Balasko et Gérard Jugnot). En 2009, il reprend La cage aux folles au théâtre avec Didier Bourdon.

Il est un des rares membres du Splendid à n'être jamais passé à la réalisation. En revanche, son frère Stéphane Clavier est cinéaste.

Il a été le compagnon de Marie-Anne Chazel durant trente ans, et le couple a eu une fille. Politiquement, Christian Clavier affiche un soutien officiel à Nicolas Sarkozy, qu'il connaît depuis longtemps.

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques