Biographie de Cary Grant

Né le 18 janvier 1904 à Horfield en Angleterre, Archibald Alexander Leach apparaît pour la première fois à l'écran en 1932. Sous le nom d'acteur Cary Grant, il s'impose tout au long des années 30-50 comme le protoype du charmeur maladroit et attendrissant, dans une flopée de comédies romantiques dont il partage l'affiche avec Katharine Hepburn ou Irene Dunne, sous la direction de cinéastes comme Howard Hawks, George Cukor, Blake Edwards et Frank Capra : Cette sacrée vérité (1937), L'impossible monsieur Bébé (1938), Indiscrétions (1940), Arsenic et vieilles dentelles (1944), Chérie, je me sens rajeunir (1952)...


Dès 1941, il est repéré par Alfred Hitchcock qui explore sa part d'ombre dans Soupçons, avant de le diriger à nouveau dans Les enchaînés (1946), La main au collet (1955) et La mort aux trousses (1959), un récit d'espionnage humoristique qui reste un des films les plus célèbres du duo. Il rempile à nouveau dans ce registre en 1963 pour Charade, réalisé par Stanley Donen, mais se retire définitivement à partir de 1966, s'estimant trop âgé pour perpétuer l'image que le public a de lui.

Marié cinq fois, il n'a pourtant eu qu'un seul enfant, une fille née en 1966. Il meurt le 29 novembre 1986 d'une hémorragie cérébrale.

Son influence sur le monde de la culture et du divertissement est incontestable : Ian Fleming a créé James Bond en pensant à lui (et a regretté qu'il ne puisse pas l'incarner à l'écran), Christopher Reeve s'est inspiré de son jeu pour interpréter Clark Kent dans Superman, John Cleese lui a rendu hommage en nommant son personnage Archie Leach dans Un poisson nommé Wanda, etc.

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques