Biographie de Bryan Singer

Né le 17 septembre 1965 à New York, Bryan Jay Singer réalise en 1993 son premier long métrage Public Access ; réunissant plus ou moins la même équipe (notamment le scénariste Christopher McQuarrie et le compositeur John Ottman) pour un deuxième film, Singer décroche le jackpot : le thriller Usual Suspects est un succès international, et fait de lui un cinéaste coté.

16243-nouvel-article-1.jpgAprès avoir adapté la nouvelle de Stephen King Un élève doué (1999), Bryan Singer se voit offrir l'adaptation du comic book X-Men par Marvel. D'abord réticent en raison de son manque de connaissance du sujet, il finit par accepter et se prend au jeu : il sera scénariste et réalisateur sur X-Men (2000), scénariste-réalisateur-producteur sur X-Men 2 (2003) et scénariste-producteur sur X-Men le commencement (2011). La question de la différence et de la tolérance, au coeur de la saga, trouve une résonance particulière chez Singer, homosexuel militant.

En 2004, il participe au lancement de la série Dr House, dont il réalise deux épisodes et qu'il continuera à produire au cours des années suivantes ; il produira également Dirty Sexy Money en 2007-2009, avec Donald Sutherland.

En 2006, il signe Superman Returns, un reboot-suite des aventures du héros, qui remporte un succès mitigé et ne génère aucune suite. Se tournant vers le film historique, il réalise alors Walkyrie avec Kenneth Branagh, récit d'un attentat fomenté contre Hitler. En 2012, il sortira Jack le tueur de géants, et devrait enchaîner avec une adaptation sur grand écran de la série Battlestar Galactica.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques