Biographie de Bertrand Bonello

Bertrand Bonello est né le 11 septembre 1968 à Nice. Musicien classique ayant travaillé avec quelques grands noms de la chanson française comme Gerald De Palmas, Françoise Hardy, Daniel Darc ou encore Carole Laure entre 1991 et 1997 en jouant à leurs côtés sur scène, cela n'a pas empêché Bertrand Bonello de confectionner parallèlement aux tournées le court-métrage intitulé Qui je suis, sorti en 1996.

Mais la consécration cinématographique ne viendra réellement que deux ans plus tard, en 1998, lorsqu'il réalisera son premier long-métrage. Non content d'être derrière la caméra, Bonello signera 15946-nouvel-article-1.jpgégalement le scénario de Quelque chose d'organique. Son film suivant, Le Pornographe, sorti trois ans après dans les cinémas français, fera couler beaucoup d'encre. En effet, la faute à une intrigue narrant l'histoire d'un réalisateur de films X en fin de vie, une association a été jusqu'à demander l'interdiction du film en salle expliquant que ce dernier n'est rien d'autre qu'un "porno intellectuel". Malgré ce petit aléa (puisque le demande fut rejetée), Le Pornographe remporta le Grand Prix de la Semaine de la critique (anciennement Semaine internationale de la critique) en 2001.

La sexualité est un thème prépondérant dans la filmographie de Bonello. D'ailleurs, il continue dans le même sens en 2003 avec Tiresia qui sera présenté en compétition officielle lors du Festival de Cannes de 2003. Deux ans plus tard, il retrouve le tapis rouge cannois en présentant, toujours en sélection officielle, un de ses courts-métrages, Cindy : The doll is mine. N'oubliant pas ses origines musicales, il crée en 2006 un projet nommé My New Picture qui consiste en un "film pour les oreilles". De fait, durant les 35 minutes du "film", seule une scène montrant une femme mettre des écouteurs est présentée, le reste n'étant qu'écran noir et mélodie. Clairement expérimental, le court-métrage aura une nomination dans le Festival international du film de Locarno, spécifiquement conçu pour les oeuvres dites d'auteures.

En 2008 sort sur les écrans De la guerre, retraçant l'histoire d'une secte à la recherche du plaisir et du bonheur. C'est aussi l'occasion pour Bonello de revenir au Festival de Cannes puisque le film a été présenté lors de la Quinzaine des réalisateurs. En 2010, il obtient une nouvelle nomination au Festival de Locarno pour son court-métrage Where the Boys Are avant de présenter en sélection officielle lors de l'édition 2011 du Festival de Cannes son dernier film, L'Apollonide - Souvenirs de la maison close.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques