Biographie de André Dussollier

Né le 17 février 1946 à Annecy, André Dussollier commence par faire des études de lettres, avant de se lancer dans le théâtre. Il obtient le premier prix du
Conservatoire, et brûle les planches tout en faisant ses débuts au cinéma sous la direction de François Truffaut (Une belle fille comme moi). Il deviendra un habitué de la Nouvelle Vague, tournant avec Eric Rohmer, Jacques Rivette et Claude Chabrol.

Dans les années 80, on le retrouve dans plusieurs comédies, parmi lesquelles un succès surprise réalisé par Coline Serreau : Trois hommes et un couffin (1985), où il partage l'affiche avec Michel Boujenah et Roland Giraud ; il retrouvera la réalisatrice et les deux acteurs dans la suite tardive 18 ans après (2003). Après une légère baisse d'activité, on le retrouve à partir de la fin des années 90, souvent dans des seconds rôles indispensables. Il alterne drames, comédies et films policiers avec une santé étonnante, et intègre quelques "familles", comme celle d'Alain Resnais (On connaît la chanson, Coeurs) et celle de Jean-Pierre Jeunet (Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, Micmacs à tire-larigot).

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques