Biographie de Alfonso Cuaron

A 47 ans, si Alfonso Cuaron ne jouit pas encore d'une renommée comparable à celles d'un Steven Spielberg ou d'un Gus Van Sant, nul doute que le réalisateur mexicain fait maintenant partie des grandes figures cinématographiques contemporaines, non pas par le prestige de ses œuvres, mais bien par son talent et sa technique.

De 1983 à 1990, Alfonso partage son temps entre la réalisation de courts-métrages et d'épisodes de séries pour la télévision mexicaine. Son premier long métrage, Solo Con tu Pareja (Uniquement avec ton Partenaire, 1991), lui offre un certain succès et une bonne réputation dans son pays natal. Alfonso s'envole Fonce Alphonse !
Fonce Alphonse !
alors vers les Etats-Unis, et accepte de tourner pour la série Fallen Angels (1993).
Deux ans plus, il réalise son second long métrage, Une Petite Princesse (1995), transposition cinématographique du célèbre dessin animé Princesse Sarah. Le film n'arrivera jamais en France, mais sera plutôt bien reçu outre-Atlantique. En 1998, Alfonso adapte le roman de Charles Dickens, De Grandes Espérances (1998), réunissant à l'écran Gwyneth Paltrow, Ethan Hawke, Robert de Niro, et Anne Bancroft.
2001 sera à la fois un retour aux sources et un bond en avant. Retour aux sources, car Alfonso retourne au Mexique pour tourner Y Tu Mama Tambien (2001), comédie dramatique sur la jeunesse et le passe à l'âge adulte, avec notamment Gael Garcia Bernal ; Bond en avant, car il fait ses premiers pas de producteur en associant son nom à L'échine du Diable (2001) de Guillermo Del Toro.

2003 est la consécration, Alfonso succède à Chris Colombus aux commandes de la franchise Harry Potter, et réalise Le Prisonnier d'Azkaban (2003). Si le film n'est, certes, pas le plus réussi de la saga, il affiche des qualités indéniables qui seront retrouvées dans ses prochaines réalisations. En 2006, il réalise un petit court-métrage pour le recueil Paris, je t'aime (2006), et y dirige Nick Nolte et Ludivine Sagnier. Parallèlement, il produit The Assassination of Richard Nixon (2004) de Niels Muller et le très beau Labyrinthe de Pan (2006) de Guillermo Del Toro.
En 2007, Alfonso livre Les fils de l'homme (2007), film d'anticipation porté par un sujet intéressant mais aussi, et surtout, par une réalisation chiadée et impressionnante. Cuaron y multiplie les plans-séquence de grande envergure, éblouit par son sens visuel, et signe une des œuvres majeures de l'année, à défaut d'être un grand succès.
Aucun projet en cours, mais Alfonso Cuaron reste très énergique dans son activité de producteur. Il est membre du jury du Festival de Cannes de 2008, sous la houlette de Sean Penn et aux côtés de Natalie Portman et de Marjane Satrapi (Persepolis).

Partager cet article

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques