A DECOUVRIR
9/10

Le Hobbit : un voyage inattendu

Après de nombreux déboires (problèmes de financement du studio, de la répartition des droits avec les héritiers de Tolkien, départ de Guillermo del Toro du poste de réalisateur), ça y est Bilbo le Hobbit est enfin sur nos écrans ! Et je dois avouer, pour notre plus grand plaisir ! Peter Jackson n'a rien perdu de sa capacité à nous faire revivre des épopées lyriques, dans des paysages oniriques.


L'affiche du film Bilbo the Hobbit

Je ne prétends pas être une grande experte de l'univers de Tolkien (j'ai lu Bilbo il y a bien longtemps donc je ne pourrai pas vous dire si le film est totalement fidèle au livre mais je pense que oui) mais justement, pour quelqu'un qui le découvre au travers des films de Peter Jackson, force est de constater qu'il sait nous faire rêver.

Un univers bien familier

Les décors, les maisons des hobbits, la Moria : aucun doute, le spectateur n'est nullement dépaysé et la douce musique nous ramène bien dix ans en arrière. La Nouvelle-Zélande est toujours bien mise en valeur et on sent que chaque détail est pensé et soupesé : de la pipe à fumer aux éléments de costumes. De même, Rivendell, la ville des elfes nous éblouit toujours autant et nous apparaît chaleureuse et accueillante.


Peter Jackson, le hobbit réalisateur

Les personnages : entre nouveautés et clins d'œil

Martin Freeman, que nous avons eu le plaisir de découvrir dans l'excellente série Sherlock, incarne parfaitement Bilbo : il sait jouer l'incrédulité, la nonchalance propre aux Hobbits et apporter une dose d'humour nécessaire et suffisante au film.  À ses côtés, on retrouve un Gandalf toujours aussi impressionnant, plus actif et présent que dans la précédente trilogie. Ian MacKellen a su vite retrouver ses marques et se re-glisser dans sa robe grise. Sans vous dévoiler les caméos, ils sont bien intégrés dans l'histoire (même si certains personnages n'apparaissaient pas dans le livre) : on sent qu'ils ne sont pas forcément là que pour faire joli et plaisir. Au contraire, ils apportent une cohérence et un lien entre les deux trilogies.


Bilbo et les (sept) nains

Petit bémol toutefois : les autres personnages, notamment les nains, ne sont pas très développés, alors que Peter Jackson prend tout de même beaucoup de temps pour placer son film,  autant de temps que pour le Seigneur des Anneaux alors que le livre Bilbo est bien plus court ! L'humour, les traits de caractère des nains sont bien retranscrits mais il manque un petit quelque chose qui fait qu'on a du mal à s'attacher à eux. Il manque un petit Sam… Bilbo, Gandalf et, naturellement, Gollum leur volent la vedette.

Une technique maîtrisée, mise au service du film

Le film est en 3D mais à part certains plans, je trouve qu'elle n'apporte pas beaucoup au film, si ce n'est un peu plus de profondeur dans la cave des nains ou dans la fluidité globale. L'esthétique du film est proche de celle de la trilogie du Seigneur des Anneaux, alors que ces films n'étaient qu'en 2D. À la limite, je trouve que la 3D assombrit un peu les images (mais c'est peut être parce que je l'ai vu en 3D active), ce qui est dommage. Et point de vue technologie, rien à redire, que ce soit pour les décors, les personnages, les scènes de combat, la motion picture de Gollum…Tout est fluide et naturel, ce qui montre à quel point la technologie est mise au service du film (et pas l'inverse, comme malheureusement bien d'autres films mais ceci est un autre débat).


Une autre affiche du film Bilbo the Hobbit

En résumé, un moment de pur plaisir que de retrouver l'atmosphère des Terres du Milieu, avec un petit bémol toutefois, quant à la durée du film ou de la trilogie. Sur le coup, les deux heures quarante cinq du film passent bien et nous immergent bien l'histoire mais savoir qu'il reste deux films de cette durée… j'émets quelques réserves sur la capacité de l'histoire de Bilbo à nous tenir autant en haleine. Peter Jackson, dans son souci du détail, ne nous perdra-t-il pas trop ? Réponse dans quelques mois.

Partager cet article

A propos de l'auteur

129 commentaires

  • rafael5470

    22/03/2005 à 17h28

    Répondre

    d'ailleurs en 2006, il doit tourner THE LOVELY BONES

  • tontonmelkor

    30/11/2006 à 13h19

    Répondre

    J'arrive pas à croire que des conflits financiers visent à enlever la prélude du sda au créateur des trois films...

    Ceci dit j'attends ce film avec impatience, quand je pense à Smaug le dragon, à la bataille des cinq armées, sans parler de l'épisode (cocasse) où les nains s'enferment dans la montagne, refusant de léguer une partie de leur trésor aux hommes du Lac

  • nazonfly

    30/11/2006 à 14h51

    Répondre

    En espérant que le réalisateur choisi ne prendra pas une direction trop trop enfantine... même si pour ceux qui ne connaissent pas, la Terre du Milieu va leur sembler très différente dans Bilbo

    A quand le Simarillion en film

  • Wax

    30/11/2006 à 16h56

    Répondre

    nazgul666 a dit :

    A quand le Simarillion en film


    En mini-série à (très?) gros budget, ça pourrait bien passer.

    Pour Bilbo c'est surement très dommage si Jackson ne fait pas le film, d'autant plus que cela garantirait la cohérence avec Le Seigneur des Anneaux (Ian McKellen et Ian Holm reprendraient ils leurs rôles d'ailleurs?), mais après tout d'autres réalisateurs ont surement une vision très intéressante à proposer de l'univers tolkienien.

    (Wax, optimiste obstiné... )

  • tontonmelkor

    30/11/2006 à 20h26

    Répondre

    d'accord avec toi wax, quand à l'acteur qui tient le rôle de Bilbo, je le vois mal reprendre du service au poste de jeune hobbit...

    le Silmarillon en film, oui. Je m'imagine déjà les hordes de Balrogs de Morgoth lancés contre les forces Eldars

  • nazonfly

    01/12/2006 à 09h48

    Répondre

    tontonmelkor a dit :
    le Silmarillon en film, oui. Je m'imagine déjà les hordes de Balrogs de Morgoth lancés contre les forces Eldars


    Et Ungoliant et ses filles araignées...
    Et les Elfes qui traversent le détroit de je sais plus quoi...
    Et l'énorme loup qui bouffe la main de Féanor et l'un des Silmarils...
    Et les deux arbres de Valinor...

    Ahalalalalala finalement je crois qu'il vaut mieux que ça reste un livre. Que j'ai envie de relire du coup!

  • tontonmelkor

    01/12/2006 à 13h12

    Répondre

    Pareil pour moi

  • tyler

    09/01/2007 à 02h40

    Répondre

    C'est quand meme idiot que Jackson soit écarté du projet car quand meme, c'etait le mieux placé pour réaliser The Hobbit...

    Bon Sam Raimi n'est pas un mauvais choix non plus...

  • nazonfly

    03/04/2007 à 18h07

    Répondre

    Jackson a quelques démélés juridiques avec le studio suite à des machins trucs pas bien payés. Ou quelque chose dans ce genre.

  • riffhifi

    03/04/2007 à 19h01

    Répondre

    Je suis le seul à penser que Bilbo le Hobbit paraîtrait ULTRA faible après la monstrueuse trilogie du Seigneur des Anneaux ? Après cette avalanche de personnages, d'évènements, d'enjeux grandioses et de drames en tous sortes, quel impact peuvent avoir les pitites aventures d'un Hobbit guilleret, brièvement résumées au début de la Communauté de l'Anneau ?
    Je pense que c'est un projet peu utile, mais je vais sans doute me faire casser la gueule en sortant de chez moi pour l'avoir dit

  • Anonyme

    23/07/2007 à 04h09

    Répondre

    D'ailleur je sui devan ché toi... en attendan parai kya 1pétition ki tourn sur le web pr soutenir Jackson, fo ke se soi LUI ET SON EQUIPE qui réalise ce magnifique projet(si si magnifique) psk g tro adoré ce bouquin, c le premier ke g lu. Jvoi déjà les scène de Smaug, de la bataille des 5 armées, les trolls et les Wargs à la sauce PJ... G hâte. En + ils peuv tro étoffer en parlan du Conseil Blan qd Gandalf sen va + la bataille d'Azanulbizar + celle du Gondolin... San oublier kya 1 paquet d'acteur précedents ki reviendron (kestion de marketing)


     New Line, de tte façon, a tt à y gagner en accordan carte blanche à Peter psk d'une le film san lui sera pourav et typiquemen hollywoodien (et non Néozélandai) dc tro commercial (en plus jsui sur ke ya d ta de décor ki seron mal refai) et de 2, le film san lui sra entaché du confli pognon-buisness (mauvaise puuub !!!)


    Et pi si, cet épisode a un impact sur le SDA et est vachmen rentabl... Yen a kon attendu 20 ans avan 2voir à l'écran le prélude à succès planétair d'un certain Star Wars... A bon entendeur...

  • Anonyme

    06/01/2009 à 21h35

    Répondre

    Je vous jure qu'on ne se peut plus, nous attendons avec impatience le film du livre de bilbo le hobbit nous avons hate de voir smaug béorn la foret au arreigné et ainsi de suite ca vas être extra ordinaire j'espère que ce sera encore mieux que la triologie de l'anneau et qu'on vera gandalf le gris qui envoie ses éclaire aux wargs. j'espère aussi qu'il feront un film avec les fils d'Hurin et une parti du simarillion. enfin j'ai hate que quelqu'un ce mette à la tache et nous face vivre les histoire encore inexplorer de tolkien au grand écran.

  • nazonfly

    07/01/2009 à 09h35

    Répondre

    Si on adapte tout Tolkien, on en a pour encore 350 ans Et l'histoire de Beren et Luthien? Et Earendil? Ah si je pouvais voir Ungoliant ou encore la forteresse de Morgoth! 

  • Ryo

    10/04/2012 à 13h45

    Répondre

    A cette musique qui donne des frissons...!!! Howard Shore a encore fait des merveilles...!!!http://cinema.krinein.com/-9323/bilbo-h ... 18685.html

  • OuRs256

    10/04/2012 à 13h54

    Répondre

    Allez plutôt voir la bande annonce en VO :

    Perso elle m'a donné des frissons

  • Ryo

    10/04/2012 à 13h56

    Répondre

    Certes, mais je trouve qu'ils se sont quand même plutôt bien débrouillés (notamment pour la chanson des nains)...

  • OuRs256

    10/04/2012 à 13h58

    Répondre

    Ryo a dit :
    Certes, mais je trouve qu'ils se sont quand même plutôt bien débrouillés (notamment pour la chanson des nains)...


    Disons que c'est pas le pire qu'on ait pu voir en doublage français mais ça reste insupportable et bien meilleur en version originale

  • nazonfly

    10/04/2012 à 14h08

    Répondre

    OuRs256 a dit :
    Allez plutôt voir la bande annonce en VO :

    Perso elle m'a donné des frissons


    Perso ce sont mes yeux qui ont eu des frissons : "j'ai dis", franchement "j'ai dis". En plus la personne qui a posté cette vidéo s'appelle Mittrandir !!! Quelle honte !

    Le parti pris de traduire Bilbo Baggins en Bilbon Sacquet pourquoi pas, mais pourquoi Oin avec le 'in' de fin et pas Oin avec le 'in' de fine ! Et je ne parle même pas de Thorin (Torain ? Mince !). D'ailleurs je suis un peu déçu par Thorin, il est un peu trop humain...

    J'attends de voir le passage chez les Elfes d'Elrond où ils passent leur temps à chanter des chansons débiles. J'attends avec impatience aussi Beorn (est-ce qu'ils vont le virer comme ils ont viré Tom Bombadil ?) !

    Mais surtout, surtout j'espère qu'un jour il y aura l'adaptation de l'histoire de Turin Turambar !

  • froo

    10/04/2012 à 15h43

    Répondre

    Martin Freeman.

  • naweug

    10/04/2012 à 17h17

    Répondre

    Bouarf. Un revival du SDA des années après, bouarf.

  • Maat

    10/04/2012 à 17h53

    Répondre

    Après ?

  • gyzmo

    10/04/2012 à 17h58

    Répondre



    Doit pas connaître l’œuvre de Tolkien dans sa chronologie pour avoir dit ça, moi je dis

  • naweug

    10/04/2012 à 18h28

    Répondre

    Après les films, bande de nazes..

  • nazonfly

    10/04/2012 à 18h35

    Répondre

    naweug a dit :
    Bouarf. Un revival du SDA des années après, bouarf.


    Elle est bizarre cette remarque. C'est pas comme si on avait pas des adaptations de comics en veux-tu en voilà (en veux-tu pas, en voilà quand même) : ce sont tous des revivals aussi ?

  • naweug

    10/04/2012 à 18h45

    Répondre

    Oui c'est vrai. J'aime bien les oeuvres de Tolkien mais cette bande annonce me laisse assez de marbre. Sans doute entre autres parce qu'utiliser encore une fois cette musique, ça me pompe un peu. C'est tout à fait cohérent, pour garder un ensemble mais.. bref, ce n'est que mon avis.

  • nazonfly

    10/04/2012 à 18h51

    Répondre

    Il me semble que c'est relativement courant d'utiliser une musique d'un film précédent pour illustrer une nouvelle bande annonce. Je ne sais plus où j'avais lu ça. Ce qui ne veut pas dire qu'ils ne vont pas utiliser la même musique bien sûr.

  • hiddenplace

    10/04/2012 à 18h58

    Répondre

    Ça arrive même qu'ils utilisent la musique d'autres films (pas de la même franchise, mais dont le thème est proche, ou encore le même réalisateur (ou alors ils utilisent les musiques classiques passe-partout et libres de droit, dans les films d'action c'est tjs les mêmes )) quand ils n'ont pas la BO finale...

    Sinon je m'étais un peu ennuyée pdt les films de la trilogie du SDA (et n'avais pas lu le bouquin), mais comme j'ai lu Bilbo le hobbit (et avais plutôt bien aimé) du coup je suis quand même curieuse de voir le film...

  • Ryo

    10/04/2012 à 20h34

    Répondre

    Attention : ils n'utilisent pas du tout la même musique que pour LSDA dans cette bande annonce : elles ressemblent dans les instruments utilisés et dans le style mais elle est complétement différente. Je le sais pour avoir écouté en boucle pendant des jours la BO des 3 premiers...

  • Islara

    10/04/2012 à 20h52

    Répondre

    hiddenplace a dit :
    Sinon je m'étais un peu ennuyée pdt les films de la trilogie du SDA (et n'avais pas lu le bouquin), mais comme j'ai lu Bilbo le hobbit (et avais plutôt bien aimé) du coup je suis quand même curieuse de voir le film...


    Quand on lit les livres, on s'emmerde tellement que, du coup, on trouve les films très palpitants. Donc, vu que tu n'as pas lu les livres, je pense que ça explique pourquoi tu t'es un peu ennuyée.

    Bilbo, par contre, je l'avais dévoré et j'irai voir le film pour le simple plaisir de retrouver l'univers Tolkien (car même si les bouquins étaient chiants à lire à de nombreuses reprises, ils savaient aussi me passionner).

  • nazonfly

    10/04/2012 à 20h58

    Répondre

    Vu les remarques sur Tolkien, je crois qu'il faut que je fasse l'impasse sur L'assassin royal.

  • froo

    10/04/2012 à 21h04

    Répondre

    Ryo a dit :
    Attention : ils n'utilisent pas du tout la même musique que pour LSDA dans cette bande annonce : elles ressemblent dans les instruments utilisés et dans le style mais elle est complétement différente. Je le sais pour avoir écouté en boucle pendant des jours la BO des 3 premiers...


    Bah si, quand même, la mélodie au tout début on la connaît depuis La Communauté de l'anneau :

    Celle à la toute fin aussi, mais là je n'arrive pas à la retrouver.

  • gyzmo

    10/04/2012 à 21h18

    Répondre

    Vu les remarques sur Tolkien, je crois qu'il faut que je fasse l'impasse sur L'assassin royal.


    En terme d'écriture, les personnages imaginés par Tolkien n'arrivent pas à la cheville de la galerie créée par Hobb. Tout comme le background est plus intéressant et moins conventionnel chez cette dernière.

    Ceci dit, les films de Jackson sont assez chiants. Surtout en version "Final of the Best Director's Cut 24h chrono Épique dans la vie d'un Hobbit Edition 2011 - avant la prochaine".

  • Ryo

    11/04/2012 à 11h08

    Répondre

    Ok pour la similitude avec les 20 premières secondes du début et les 4 dernières secondes de la fin : ce qui laisse quand même près de 2 minutes de nouvelles musiques introduites et terminées par un thème que l'on connait déja histoire de faire la transition : la boucle est bouclée...

  • shushu

    07/12/2012 à 09h18

    Répondre

    Suite à la critique postée ici,
    http://cinema.krinein.com/bilbo-hobbit- ... 20130.html
    je me permets une petite remarque orthographique : il s'agit de Rivendell (la vo de Fondcombe).

    Pour ce qui est de la présentation des nains, il faut bien se souvenir que dans le bouquin, ils arrivent tout bonnement comme un cheveu sur la soupe. Ce serait donc une adaptation très libre de Peter Jackson de romancer leur arrivée et leur personnalité. Bon, cela dit, j'ai pas encore vu le film

  • Islara

    07/12/2012 à 09h38

    Répondre

    Ben ça, c'est ce qu'on appelle un coup de coeur ! Hein Jaiina ?

  • jaiina

    07/12/2012 à 11h21

    Répondre

    Vi, gros coup de coeur Islara
    Shushu, c'est clair que dans le livre, ils arrivent tous 'un peu comme ça' mais là, vu la durée du film, P Jackson aurait eu le temps de développer les personnages secondaires

  • Guillaume

    07/12/2012 à 11h24

    Répondre

    Le livre a un côté comique, le fait que les nains sortent de nul part en fait partie je crois.

  • nazonfly

    07/12/2012 à 14h30

    Répondre

    Dans le livre à part Thorin et Balin, les autres Nains sont quand même à la fois interchangeables et peu développés. Je ne vois pas trop à quoi ça servirait de développer des persos qui ne sont pas franchement développés à l'origine. Par exemple Sam est un personnage majeur du Seigneur des Anneaux alors que le seul Nain important de Bilbo c'est Thorin qui prend son importance petit à petit dans le livre.
    Par contre c'est bizarre que tu parles de Gollum qui apparaît relativement tard dans le livre il me semble. Je suis curieux de savoir où s'arrête le film d'ailleurs.

  • naweug

    07/12/2012 à 15h06

    Répondre

    Sans rire, 3 films de plus de 2h30 chacun ?! Pour le seigneur des anneaux, ça peut se comprendre étant donné l'histoire. Mais pour le Hobbit ?! >

  • Guillaume

    07/12/2012 à 15h09

    Répondre

    On lit le livre plus rapidement qu'on ne regarde les films

  • jaiina

    07/12/2012 à 15h17

    Répondre

    yep, c'est sûr! Par contre, c'est vrai que j'aurais peut être le mentionner dans la critique mais de mémoire, Tolkien avait écrit Bilbo pour les enfants...Pas sûrs qu'ils tiennent aussi longtemps au ciné.
    L'avantage du cinéma c'est qu'on zappe les descriptions

  • cubik

    07/12/2012 à 15h24

    Répondre

    naweug a dit :
    Sans rire, 3 films de plus de 2h30 chacun ?! Pour le seigneur des anneaux, ça peut se comprendre étant donné l'histoire. Mais pour le Hobbit ?! >


    je suis assez d'accord la dessus, même si j'attends le film
    mais bon, je crois qu'une grosse partie de la trilogie (pas 2 films entiers, j'espère) serait de la libre créatoin des scénaristes pour relier cette histoire au SdA (comme s'il y en avait besoin)

  • nazonfly

    07/12/2012 à 15h41

    Répondre

    naweug a dit :
    Sans rire, 3 films de plus de 2h30 chacun ?! Pour le seigneur des anneaux, ça peut se comprendre étant donné l'histoire. Mais pour le Hobbit ?! >


    Et encore il manque des passages au Seigneur des Anneaux. Tom Bombadil

  • Guillaume

    07/12/2012 à 15h45

    Répondre

    Ce sera pour la prochaine comédie musicale de Jackson.

  • cubik

    07/12/2012 à 15h47

    Répondre

    ah oui, le silmarillion, c'est ça? >

  • Islara

    07/12/2012 à 16h03

    Répondre

    naweug a dit :
    Sans rire, 3 films de plus de 2h30 chacun ?! Pour le seigneur des anneaux, ça peut se comprendre étant donné l'histoire. Mais pour le Hobbit ?! >

    Je crois que le dernier film sera principalement consacré à la bataille des 5 armées... Donc forcément, ça aide. J'ai très hâte en ce qui me concerne. Moi qui ne mets plus les pieds au ciné qu'une fois par an, ce sera peut-être mon film de l'année.

  • naweug

    07/12/2012 à 16h48

    Répondre

    Ce n'est vraiment pas LE film que j'ai attendu, mais j'irai quand même le voir au ciné, parce que c'est mieux. Mais ça fait quand même méga vache à lait.

  • Loïc Massaïa

    08/12/2012 à 12h22

    Répondre

    naweug a dit :
    Ce n'est vraiment pas LE film que j'ai attendu, mais j'irai quand même le voir au ciné, parce que c'est mieux. Mais ça fait quand même méga vache à lait.


    C'est clair...
    Je savais meme pas que c'était en 3 films... Franchement... En 2, à la limite, il y aurait matière, mais 3, c'est quand même... Alors, comme dit Guillaume c'est vrai que la vitesse de lecture est différente entre un livre et un film. Le seigneur des anneaux est tellement descriptif, qu'on met beaucoup de temps à lire des passages où il ne se passe rien. Ces passages-là dans le film passent donc furtifs.
    Bilbo étant beaucoup moins descriptif que le SDA, peut-être qu'effectivement en se basant uniquement sur l'aspect évènementiel des deux oeuvres on arrive à une densité d'évènements similaires, ce qui donneraient des films plus ou moins de même durée. Mais j'en suis pas sûr, ma lecture remonte à trop loin.
    Néanmoins si effectivement, le dernier The Hobbit sera axé principalement sur la grande bataille finale, permettez moi de crier au secours à l'avance. J'ai rarement vu un cinéaste filmer si mal les batailles, car il ne sait pas leur insérer la dimension narrative necessaire pour les rendre plaisante à suivre (en général il nous propose juste deux armées qui se rentrent dedans... Sans subtilité, sans tactique de combat, il survole, ne racconte pas vraiment, quand il se centre surles personnages principaux c'est généralement annecdotique -ou ridicule ("je ne suis pas un homme")-, on ne ressent pas les enjeux, la pression, le danger, il ne sait pas rendre la chose interessante quoi... 3 minutes ça passe, mais pas plus...)

  • hiddenplace

    08/12/2012 à 13h57

    Répondre

    Ah ouais quand même, trois films. Mon souvenir remonte à loin aussi, mais le bouquin me semble quand même super court, pour le coup, j'imagine qu'ils vont bien broder.

    Je dis ça, mais Spike Jonze a quand même réussi à faire avec Max et les maximonstres un (super chouette) film de 2 heures à partir d'un album pour enfant de moins de 10 pages. Mais pour le coup on peut quasiment parler de 2 œuvres différentes, entre le livre et le film, 2 façons de traiter la même chose.
    Mais pour Peter Jackson,j'ai un peu peur quand même parce que les 2 derniers opus du SDA m'avaient quand même paru hyyyper longs, le premier fait grâce à mes yeux parce que je découvrais les persos et les paysages et n'était pas désagréable à regarder, mais les autres... (surtout la bataille, comme vous l'évoquez tous)

  • naweug

    08/12/2012 à 14h35

    Répondre

    Ouais, enfin comparer Spike Jonze et Peter Jackson, c'est comme si tu comparais un resto fast food à un resto gastronomique...

  • hiddenplace

    08/12/2012 à 14h42

    Répondre

    Non en fait, je comparais surtout le fait d'adapter des supports courts.

  • nazonfly

    08/12/2012 à 16h08

    Répondre

    Loïc Massaïa a dit :
    naweug a dit :
    Ce n'est vraiment pas LE film que j'ai attendu, mais j'irai quand même le voir au ciné, parce que c'est mieux. Mais ça fait quand même méga vache à lait.


    C'est clair...
    Je savais meme pas que c'était en 3 films... Franchement... En 2, à la limite, il y aurait matière, mais 3, c'est quand même... Alors, comme dit Guillaume c'est vrai que la vitesse de lecture est différente entre un livre et un film. Le seigneur des anneaux est tellement descriptif, qu'on met beaucoup de temps à lire des passages où il ne se passe rien. Ces passages-là dans le film passent donc furtifs.
    Bilbo étant beaucoup moins descriptif que le SDA, peut-être qu'effectivement en se basant uniquement sur l'aspect évènementiel des deux oeuvres on arrive à une densité d'évènements similaires, ce qui donneraient des films plus ou moins de même durée. Mais j'en suis pas sûr, ma lecture remonte à trop loin.


    C'est quand même n'importe quoi. Il se passe bien évidemment largement plus dans le SdA que dans le Hobbit... tellement que Jackson a dû en enlever une partie! Après je suis quand même curieux de voir le Hobbit en 3 films parce que pour le coup le Hobbit me semble court...

    Voilà ce qu'on trouve sur le Wiki anglais
    According to Jackson, the third film would make extensive use of the appendices that Tolkien wrote to expand the story of Middle-Earth (published in the back of The Return of the King).


    Donc ???

    Le fait de voir Saroumane ou Gollum (qui n'a qu'un tout tout tout petit rôle dans le Hobbit) m'intrigue aussi.

  • Islara

    08/12/2012 à 18h05

    Répondre

    Tout cela m'importe peu, il y a tellement peu d'heroïc fantasy en cinéma, que j'ai été une inconditionnelle du SdA. Voir tout ce monde en images, enfin, c'était un pur bonheur. La bataille finale m'a complètement absorbée et je ne me suis même pas aperçue que c'était mal filmé..

    Comme on dit, l'eau de mauvaise qualité a divin goût dans le désert.

  • Loïc Massaïa

    08/12/2012 à 18h09

    Répondre

    Pour Gollum, il pourrait très bien le montrer avant qu'on le rencontre dans le livre de Bilbo. Parce que Gollum suit Bilbo si je me souviens bien, pendant pas mal de temps avant qu'ils ne se rencontrent pour de bon. (je peux me tromper, comme je l'ai dit la lecture remonte à loin, 20 ans je crois... Mon dieu...). Et comme les spectateurs connaissent déjà Gollum, pas la peine de ne le montrer que dans la Moria, il peut très bien le montrer ailleurs (surtout que Jackson n'est pas un grand subtil). Sur cet aspect précis, le désir narratif du cinéaste peut être très différent de celui de l'écrivain Tolkien, qui cherchait plus à surprendre avec la rencontre Bilbo-Gollum, et donc ne "montrer" Gollum qu'a ce moment là.

    Reste que seul ceux qui ont vu le film pourront répondre à cette question: assiste-t-on a la rencontre dans cette 1ère partie, ou alors Gollum est-il à peine montré ?

  • Loïc Massaïa

    08/12/2012 à 18h13

    Répondre

    Islara a dit :
    Tout cela m'importe peu, il y a tellement peu d'heroïc fantasy en cinéma, que j'ai été une inconditionnelle du SdA. Voir tout ce monde en images, enfin, c'était un pur bonheur. La bataille finale m'a complètement absorbée et je ne me suis même pas aperçue que c'était mal filmé..

    Comme on dit, l'eau de mauvaise qualité a divin goût dans le désert.


    C'est ce qu'on appelle se faire duper par la société de consommation: on bouffe de la merde, mais c'est pas grave, l'emballage est si bôôô...

    Pour ce qui est des batailles mal filmées, tu noteras que c'est évidemment un avis subjectif, j'en connais qui ont trouvé ça merveilleusement prenant. Depuis leur tête est sur une pique.

  • Loïc Massaïa

    08/12/2012 à 18h20

    Répondre

    En fait je viens de regarder la bande annonce. Je crois que j'étais le seul terrien à ne pas encore l'avoir vue. Et on y vois bien la rencontre Bilbo-Gollum. Oubliez ce que j'ai dit lol

  • nazonfly

    08/12/2012 à 23h27

    Répondre

    [quote="Loïc Massaïa"]Pour Gollum, il pourrait très bien le montrer avant qu'on le rencontre dans le livre de Bilbo. Parce que Gollum suit Bilbo si je me souviens bien, pendant pas mal de temps avant qu'ils ne se rencontrent pour de bon. (je peux me tromper, comme je l'ai dit la lecture remonte à loin, 20 ans je crois... Mon dieu...). Et comme les spectateurs connaissent déjà Gollum, pas la peine de ne le montrer que dans la Moria, il peut très bien le montrer ailleurs (surtout que Jackson n'est pas un grand subtil). Sur cet aspect précis, le désir narratif du cinéaste peut être très différent de celui de l'écrivain Tolkien, qui cherchait plus à surprendre avec la rencontre Bilbo-Gollum, et donc ne "montrer" Gollum qu'a ce moment là./quote]

    ????

    Hein ?

    Je spoile :

    Dans le livre, Gollum ne suit nullement Bilbo au début. Et d'ailleurs il n'y a pas d'histoire de Moria ! Bilbo, Gandalf et les Nains sont dans une caverne quand le fond de cette dernière s'ouvre. Derrière il y a des orcs/gobelins auxquels Bilbo échappe. Il tombe à cet instant sur l'Anneau Unique (alors juste un anneau magique qui rend invisible). Et tombe peu de temps après sur Gollum avec lequel il se lance dans un concours de devinettes. C'est là que Bilbo gagne en disant "qu'ai-je dans ma poche ?", en l'occurence l'Anneau perdu par Gollum. C'est ensuite que Gollum suit Bilbo.

    Donc ils se rencontrent et après Gollum suit.
    Il faut garder à l'esprit que Bilbo a été écrit avant le Seigneur des Anneaux et que les explications viennent après. Il n'y a pas de de volonté de "surprendre" avec Gollum, juste de mettre un perso drôle qui prendra plus d'importance dans le Seigneur des Anneaux.
    À la lecture, Bilbo et le Seigneur des Anneaux sont quasiment deux œuvres indépendantes (comme le Seigneur des Anneaux et le Silmarillion, le fils (ou petit-fils) de Tolkien a dû réécrire certains passages de ce dernier pour faire coller les deux).

  • Loïc Massaïa

    09/12/2012 à 08h34

    Répondre

    Attention, spoilers (j'écris de mon iPad, je ne peux donc pas mettre la balise automatiquement et vu que je ne la connais pas, je peux pas l'écrire) :

    Ah ben oui t'as raison, c'est complément con ce que je dis, puisque Gollum n'a aucune raison de suivre Bilbo avant qu'il ne trouve l'anneau... Je me souvenais juste qu'il le suivait, mais pas du moment lol. Comme je l'ai dit ça remonte à très loin. Et je croyais aussi que la grotte était la Moria. Enfin bref, de toute façon tout ce que j'ai dit à été discrédité quand j'ai vu la bande annonce, alors...
    Par contre on se rejoint sur Gollum même. Au moins là j'avais pas tout faux lol

  • Islara

    09/12/2012 à 09h03

    Répondre

    Loïc Massaïa a dit :
    C'est ce qu'on appelle se faire duper par la société de consommation: on bouffe de la merde, mais c'est pas grave, l'emballage est si bôôô...

    Ha ha ha, y a pas plus anti-consumériste que moi. Tu n'y es pas du tout. Je lis de la SF et de l'héroïc-fantasy depuis que je sais lire. Le voir mis enfin en images après X années d'attente, c'était du bonheur c'est tout. Quand c'était de le merde comme Donjons et Dragons (avec Jeremy Irons je crois) je savais le voir. Le SdA, ce n'est pas de la merde, c'est tout. Faut pas déconner. Arrête le canabis, ça déclenche des psychoses

  • Guillaume

    09/12/2012 à 09h08

    Répondre

    Le SDA c'est pas mal hormis les blagues ridicules de l'elfe et du nain et l'apparence des elfes.
    Ah et faire du surf pendant une bataille c'est aussi un peu naze.
    Pour le reste, ça se regarde avec un certains plaisir, malgré quelques longueurs notables.

    Bilbo pourrait être très sympa : le propos est relativement peu complexe, pas tant de personnage que ça puisque les nains sont un peu interchangeables. Ça doit se regarder avec une facilité déconcertante. Et ça me rappellera les bons moments passés à lire le bouquin il y a... wow... un paquet d'années .
    Trois volets, je suis sceptique, mais pas contre.

  • Choucroot

    09/12/2012 à 12h01

    Répondre

    Depuis que j'ai Game of Thrones à la télé, c'est pas ce pauvre P.J qui me fera aller au cinéma.
    Mais j'ai surtout plus ou moins appris à lire avec Bilbo, on me le lisait quand je faisait la taille d'un hobbit, je chérie les souvenirs que j'en ai, MES souvenirs, et pour rien au monde je ne laisserai ce bourrin me les parasiter avec ses gros sabots.
    Et en passant Islara, il ne serait pas où il est maintenant sans un usage récréatif du cannabis par son public.

  • Akashinai

    10/12/2012 à 08h27

    Répondre

    Islara a dit :
    Loïc Massaïa a dit :
    C'est ce qu'on appelle se faire duper par la société de consommation: on bouffe de la merde, mais c'est pas grave, l'emballage est si bôôô...

    Ha ha ha, y a pas plus anti-consumériste que moi. Tu n'y es pas du tout. Je lis de la SF et de l'héroïc-fantasy depuis que je sais lire. Le voir mis enfin en images après X années d'attente, c'était du bonheur c'est tout. Quand c'était de le merde comme Donjons et Dragons (avec Jeremy Irons je crois) je savais le voir. Le SdA, ce n'est pas de la merde, c'est tout. Faut pas déconner. Arrête le canabis, ça déclenche des psychoses


    Ah oui D et D c'est de la bonne bouse (et oui c'est avec Irons). Je suis assez d'accord pour dire que le SDA le film c'est quand même très sympa! (bien sûr il y a des choses qui ont du mal à passer -surf, lancer de nain etc etc-) mais au vu de l'entièreté du film ce n'est qu'une goutte d'eau...
    Les hobbits sont, je trouve, bien traité. Gollum, qu'elle claque de le voir animé si bien!. Aragorn et Gandalf sont juste parfait. Un Balrog quoi!. Le "vous ne passerez pas!" qui fait vibrer. Les hobbits plutôt bien traités. Les décors et les costumes, parfait!.

    Faudrait re regarder le film en ombre et animation de je ne sais plus qu'elle année, du SDA pour prendre un peu de recul ;o)

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 09h53

    Répondre

    Akashinai a dit :
    Islara a dit :
    Loïc Massaïa a dit :
    C'est ce qu'on appelle se faire duper par la société de consommation: on bouffe de la merde, mais c'est pas grave, l'emballage est si bôôô...

    Ha ha ha, y a pas plus anti-consumériste que moi. Tu n'y es pas du tout. Je lis de la SF et de l'héroïc-fantasy depuis que je sais lire. Le voir mis enfin en images après X années d'attente, c'était du bonheur c'est tout. Quand c'était de le merde comme Donjons et Dragons (avec Jeremy Irons je crois) je savais le voir. Le SdA, ce n'est pas de la merde, c'est tout. Faut pas déconner. Arrête le canabis, ça déclenche des psychoses


    Ah oui D et D c'est de la bonne bouse (et oui c'est avec Irons). Je suis assez d'accord pour dire que le SDA le film c'est quand même très sympa! (bien sûr il y a des choses qui ont du mal à passer -surf, lancer de nain etc etc-) mais au vu de l'entièreté du film ce n'est qu'une goutte d'eau...
    Les hobbits sont, je trouve, bien traité. Gollum, qu'elle claque de le voir animé si bien!. Aragorn et Gandalf sont juste parfait. Un Balrog quoi!. Le "vous ne passerez pas!" qui fait vibrer. Les hobbits plutôt bien traités. Les décors et les costumes, parfait!.

    Faudrait re regarder le film en ombre et animation de je ne sais plus qu'elle année, du SDA pour prendre un peu de recul ;o)


    1978, de Ralph Bakshi. Bien sur l'enveloppe est moins joli, un peu ringarde même (ce mélange anim-vidéo à du mal à passer aujourd'hui) mais au moins c'est un vrai metteur en scène, avec de vraies idées narratives (et un montage au petits oignons). Alors que Jackson est juste un esthète, et encore on peut lui reprocher certains décors cartons pâte, des éclairages douteusement kitch (Minas Morgul), une technique peu subtile-comme sa mise en scène, finalement c cohérent- remarquez que bien souvent l'éclairage par spot ne correspond pas au sens de l'éclairage (parfois naturel) du décors, parfois c'est ahurissant tellement c'est flagrant, genre la lumière est dans le dos, mais ils sont aussi éclairé de face (ce qui est normal pour ne pas avoir de contre jour, mais là les éclairages sont trop puissant, ça donne un effet esthétique mais c'est tellement peu naturel...)
    Bref pour en revenir à Bakshi, il a confère à son film une dimension qui est absente dans les films de Jackson: l'aspect conte. On est un dans une vraie naïvetés au début du dessin animé (ce qui reflète bien l'esprit hobbit d'ailleurs), ce qui fait que les moments angoissants, sombres, sont bien plus marquant que dans l'oeuvre de PJ, que je trouve d'une platitude mémorable: une linéarité rythmique soporifique et aucun climax, donc aucune monté émotionnelle, aucune pression, aucun danger ne semble plus terrible qu'un autre. Il ne sait pas raconter, c'est tout.
    Les seules choses que je trouve bien dans les versions de Jackson c'est la minutie de la reconstitution de l'univers. Après, ils n'ont rien créé, ou peu, ils se sont basé essentiellement sur les œuvre d'Alan Lee. L'histoire aussi, grandiose, avec des héros principaux qui ne ressemblent pas à des héros (les hobbits) et des vrais héros guerriers souvent relegués au second plan, ce qui est quand même une vision de l'héroic fantasy intéressante. Mais bon là aussi, ils n'ont rien créé. Son seul apport à ce niveau: le rôle d'eowyn et son fameux "je ne suis pas un homme". On s'en serait bien passé.

    Pour Donjon et dragon, c'est une tout autre affaire. Non seulement c'est pas le même budget, mais surtout l'enveloppe n'est même pas belle, ce qui fait qu'il n'entre meme pas dans la catégories des films qui berne le spectateur avec de la merde caché dans un beau paquetage: d'entrée on sait à quoi on a à faire.

  • Akashinai

    10/12/2012 à 10h11

    Répondre

    Oui mais je crois justement que c'est du beau package dont j'avais besoin. J'avais lu les livre et ils m'avaient apporté tout l'aspect psychologique de la chose, ce qui me manquait c'est de voir tout ça en (belles) images un peu comme si le film servait d'extension à mon imagination.
    Pour le film de Bakshi (merci pour la rèf ), certes le boulot abattu est un vrai travail d'auteur, mais moi ça ne m'a rien apporté de plus que le livre, là où le film de PJ (qu'on soit d'accord je ne trouve pas non plus que c'est un bon real, certainement beaucoup moins imaginatif que Bakshi et bien d'autres) m'apporte de l'émerveillement, oui voilà, de l’émerveillement c'est ça Et ca aucune adaptation du SDA n'y était parvenu. Du coup les défauts grossier (dialogue parfois nian nian, quelques longueurs...) ou non (éclairages, oubli, ...) sont gommés par mes yeux d'enfants.
    Après de la à dire que c'est de la merde dans un beau packaging c'est peut être aller un peu loin. Le mec y a passer quand même une bonne partie de sa vie, je pense que c'est un projet qui lui tient à cœur. Il y a de nombreuses imperfections car il a voulu y mettre "sa (grosse) patte" (bien bourrine) et adapter ça à tous, mais c'est un boulot d'une vie qui mérite quand même un peu plus de considération
    Et je suis pas sur que coller Terence Mallick ou Forman sur une adaptation du SDA ait été une meilleure idée. PJ me semble adapté pour raconter le SDA au cinéma, avec ses imperfections.

  • shushu

    10/12/2012 à 10h17

    Répondre

    Je plussune Akashinai.
    Mettre le SDA en images et sons, c'est un cadeau que Peter Jackson a fait à d'innombrables fans. Et l'on peut reconnaître des faiblesses au film tout en étant admiratif du travail accompli.

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 10h36

    Répondre

    Alors déjà y a un truc avec lequel je ne serais jamais d'accord, c'est le fait qu'on passe du temps sur un truc alors c'est forcément pas si mal. Putain Obispo ça fait 20 ans qu'il fait des chansons, c'est pas pour ça que c'est mieux aujourd'hui qu'avant. Le talent n'a rien avoir avec le temps passé à... Le temps la seule chose que ce veut dire c'est que ça à été bossé. Le travail voilà tout. Tout le monde peut fournir du travail, il suffit juste d'être motivé. Bien sur que le SDA ne se prête pas à tous les cinéastes-auteurs. Mais entre Peter Jackson et Terrence Malik, il y a quand même un monde. Monde remplit de cinéastes ente deux eaux, capables de mieux filmer la chose.
    Pour ce qui est d'emerveiller avec une habile transposition visuelle, comme je l'ai dis il faut d'abord remercier Alan Lee avant Peter Jackson. Son seul vrai mérite à celui là c'est d'avoir lancé le projet, car comme vous le disiez c'est une dose de travail conséquente, et il faut une motivation d'enfer pour porter un tel projet à terme. Effectivement pas sur que d'autres cinéastes se soient lancés dans une telle aventure comme il l'a fait. C'est un vrai témoignage de fan. Mais bon sang, j'aurais vraiment préféré qu'il produise la chose, et qu'il confie la part artistique à des scénaristes et des cinéastes moins balourds...

  • Guillaume

    10/12/2012 à 11h12

    Répondre

    Rien ne vaut John Howe !

  • Akashinai

    10/12/2012 à 11h21

    Répondre

    Loïc Massaïa a dit :
    Alors déjà y a un truc avec lequel je ne serais jamais d'accord, c'est le fait qu'on passe du temps sur un truc alors c'est forcément pas si mal. Putain Obispo ça fait 20 ans qu'il fait des chansons, c'est pas pour ça que c'est mieux aujourd'hui qu'avant. Le talent n'a rien avoir avec le temps passé à... Le temps la seule chose que ce veut dire c'est que ça à été bossé. Le travail voilà tout. Tout le monde peut fournir du travail, il suffit juste d'être motivé. Bien sur que le SDA ne se prête pas à tous les cinéastes-auteurs. Mais entre Peter Jackson et Terrence Malik, il y a quand même un monde. Monde remplit de cinéastes ente deux eaux, capables de mieux filmer la chose.
    Pour ce qui est d’émerveiller avec une habile transposition visuelle, comme je l'ai dis il faut d'abord remercier Alan Lee avant Peter Jackson. Son seul vrai mérite à celui là c'est d'avoir lancé le projet, car comme vous le disiez c'est une dose de travail conséquente, et il faut une motivation d'enfer pour porter un tel projet à terme. Effectivement pas sur que d'autres cinéastes se soient lancés dans une telle aventure comme il l'a fait. C'est un vrai témoignage de fan. Mais bon sang, j'aurais vraiment préféré qu'il produise la chose, et qu'il confie la part artistique à des scénaristes et des cinéastes moins balourds...


    On a pas la même façon de voir, Obispo je n'aime absolument pas ses chansons mais il y a un boulot d'écriture (mouarf) de mise en scène, etc etc. Et pour tenir dans un milieu aussi versatile que la musique, c'est qu'il a sacrement du s'adapter ou imposer sa patte, donc pour ça je ne peux que lui dire bravo. Mais c'est sur que si y a une de ses chansons qui passent je zappe direct...PJ c'est un peu la même chose sauf qu'il travaille sur quelque chose qui me parle donc je zappe pas )

    Sinon pour le reste je suis d'accord, bien sûr que Alan Lee (et surement John Howe, sans oublier Tolkien lui même ;o) pour le sindarin et le reste) sont ceux qu'il faut applaudir en premier. Mais, comme tu le dis, le seul fait d'avoir déclencher un projet qui était devenu (du dire de tout le monde) intransposable c'était couillu. Normal qu'il veuille en être le réal et montrer sa vision à lui, surtout si il est fan.

    Mais je ne protège pas PJ pour autant et c'est clair que je ne demande qu'a voir un SDA filmé par quelqu'un d'autre

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 11h35

    Répondre

    Guillaume a dit :
    Rien ne vaut John Howe !


    Exact ! J'avais oublié son nom c'est pour ça que je ne l'ai pas cite. Lui et Alan Lee sont les deux piliers de la représentation picturale de l'univers de Tolkien.

    Akashinai a dit :
    . Normal qu'il veuille en être le réal et montrer sa vision à lui, surtout si il est fan.


    Le problème c'est qu'il n'a pas de vision puisque basée sur les illustrateurs suscités. La seule chose qu'il a apporté lui, c'est la mise en scène (balourde), le montage (rythme linéaire chiant), les coupes scénaristiques (Tom bombamdil, perso ça me gêne pas, là dans l'ensemble il a plutôt bien choisit et les petits changements (Eowyn, sans intérêt car délivrant un faux message féministe encore une fois bien balourd), ainsi que les dialogues (mauvais dans l'ensemble).
    Donc voilà quoi...

  • Islara

    10/12/2012 à 11h42

    Répondre

    Akashinaï a trouvé le mot juste : émerveillement ! Oui, tout à fait, on avait besoin de voir ça en images et ça n'avait pas été fait avant. C'est facile de critiquer le film, mais tous ces détracteurs n'avaient qu'à le faire si c'était si simple.

    D'ailleurs, si ça peut te consoler Loïc, je n'attribue aucun mérite particulier à Peter Jackson. Comme pour toute oeuvre de cinéma (ou jeux vidéo, ou série etc...), il n'est pas tout seul à avoir fait le boulot, loin de là. J'ai d'ailleurs toujours trouvé ça hallucinant d'injustice de limiter le mérite d'un film à un pauvre nom. XYZ - un film de ZZZ., quel mensonge !

    Enfin, le personnage d'Eowyn m'a en effet bcp déçu. Dans les livres, elle représente tout un symbole féministe qui correspond complètement à la période anglaise de libération des femmes (40 ans en avance sur la France) ; elle est magnifiquement décrite dans les livres, elle est crédible ainsi que tout ce contre quoi elle se révolte. Dans le film, elle fait un peu nunuche et j'aurais préféré un combat plus épique contre le nazgul. Du coup, c'est hyper-décevant car le message féministe tombe complètement à l'eau.

  • Islara

    10/12/2012 à 11h46

    Répondre

    Loïc Massaïa a dit :
    et les petits changements (Eowyn, sans intérêt car délivrant un faux message féministe encore une fois bien balourd),

    Ben on n'a pas lu le même livre !? Eowyn et son message féministe, ce n'est pas le film qui l'ajoute, c'est dans le livre, et c'était génial. Par contre, le film le transmet en effet hyper mal. C'est mon unique déception.

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 11h57

    Répondre

    Islara a dit :
    Loïc Massaïa a dit :
    et les petits changements (Eowyn, sans intérêt car délivrant un faux message féministe encore une fois bien balourd),

    Ben on n'a pas lu le même livre !? Eowyn et son message féministe, ce n'est pas le film qui l'ajoute, c'est dans le livre, et c'était génial. Par contre, le film le transmet en effet hyper mal. C'est mon unique déception.


    Sisi
    Je parlais de FAUX message féministe. Ce rôle de guerrière qu'il lui donne. Comme si elle avait besoin de ça pour prouver quoique ce soit, alors que comme tu le dis dans le livre elle n'as pas besoin de ça pour véhiculer son message.

  • cubik

    10/12/2012 à 12h01

    Répondre

    ben elle l'a déjà dans le livre, il me semble, non?

  • naweug

    10/12/2012 à 12h10

    Répondre

    (Apparemment, il y en a qui n'ont toujours pas compris que Loic était un provocateur polémiste )

  • Islara

    10/12/2012 à 12h19

    Répondre

    cubik a dit :
    ben elle l'a déjà dans le livre, il me semble, non?

    Ben oui, Loïc, dans le livre, c'est bien elle qui tue le Nazgul et elle revendique un statut de soldat.

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 12h52

    Répondre

    Islara a dit :
    cubik a dit :
    ben elle l'a déjà dans le livre, il me semble, non?

    Ben oui, Loïc, dans le livre, c'est bien elle qui tue le Nazgul et elle revendique un statut de soldat.


    Ah mince. Rhalala
    J'étais sur que non
    Comme je l'ai dis ma lecture remonte à pfiou
    Ok je l'enlève de ma liste des défauts mineurs des films

    Et oui je suis un peu polémiste sur les sujets qui me tiennent à cœur, car le SDA est une oeuvre qui a marqué ma jeunesse (même si je ne me rapelle pas de tout parfaitement bien lol), et j'ai toujours du mal avec les œuvres grossières dressées sur un piédestal.
    Après, je ne pense pas être un provocateur. En tout cas pas dans le mauvais sens du terme. j'ai effectivement quelques chevaux de bataille, mais je ne vais pas lancer des piques gratuite sur un peu tous les sujets, ce qui serait là, oui, une vraie stature de provocateur.

    Mais j'aime bien les discutions, ça rapelle qu'on est pas seul au monde à voir un avis, et qu'ils peuvent être tous différents (et parfois même je change d'avis, si si)

  • Guillaume

    10/12/2012 à 13h09

    Répondre

    Un travail féministe dans le SDA, faut pas pousser non plus
    Baie d'Or, Arwen, Galadriel, Éowyn.
    Quatre femmes, toutes avec des rôles mineurs, voire anecdotiques.
    Et tous les autres protagonistes importants sont des hommes. TOUS.

  • Hugo Ruher

    10/12/2012 à 13h21

    Répondre

    Guillaume a dit :

    Et tous les autres protagonistes importants sont des hommes. TOUS.


    Et Legolas?
    Ok je sors...

  • nazonfly

    10/12/2012 à 13h25

    Répondre

    L'autre il parle de Bilbo et du Seigneur des Anneaux alors qu'il ne se rappelle de rien !

    Loïc Massaïa a dit :
    Alors que Jackson est juste un esthète, et encore on peut lui reprocher certains décors cartons pâte


    Là ça tourne véritablement au délit de sale gueule. Parce que si tu veux du carton-pâte, tu peux revisiter le cinéma fantastique depuis le début des temps et tu en verras du carton-pâte. J'avais trouvé au cinéma le Seigneur des Anneaux vraiment franchement "réaliste" (pour un truc avec des elfes et des orques ).

    Loïc Massaïa a dit :
    Bref pour en revenir à Bakshi, il a confère à son film une dimension qui est absente dans les films de Jackson: l'aspect conte. On est un dans une vraie naïvetés au début du dessin animé (ce qui reflète bien l'esprit hobbit d'ailleurs), ce qui fait que les moments angoissants, sombres, sont bien plus marquant que dans l'oeuvre de PJ, que je trouve d'une platitude mémorable: une linéarité rythmique soporifique et aucun climax, donc aucune monté émotionnelle, aucune pression, aucun danger ne semble plus terrible qu'un autre. Il ne sait pas raconter, c'est tout.


    Je suis complètement pas d'accord avec ce que tu dis. Tu parles d'esprit hobbit, et je me rappelle mon émerveillement (merci XXX) devant la découverte de La Comté. Là on était pile-poil dans le conte justement (alors que le Seigneur des Anneaux, c'est pas franchement un conte, c'est pas Bilbo). Il y a des éléments franchement marquants : je pense notamment à la descente des Rohirrim, au Balrog (le "You shall not pass" serait un énoooooorme même internet si le film sortait aujourd'hui).
    Il y a de la poésie dans le film (comme chez les Elfes, que c'était beau), des instants épiques, des instants drôles.

    Après bien sûr si tu voulais du rythme, fallait faire réaliser le film par Michael Bay. Mais quelque chose me dit que ça aurait été largement plus raté. De même avec Terrence Malick.......

    Perso j'avais très peur de voir adapté un de mes livres préférés* et Peter Jackson (et son équipe bien sûr) a su parfaitement mettre en images ce qu'on peut imaginer dans le livre, même si comme beaucoup il y a des passages qui m'ont déçu (Eowyn par exemple mais aussi la tronche de Elrond, le fameux surf sur le bouclier (à ce propos, dans le livre aussi, Gimli et Legolas jouent à la plus grosse en comptant leur nombre d'ennemis)).

    Pour Donjon et dragon, c'est une tout autre affaire. Non seulement c'est pas le même budget, mais surtout l'enveloppe n'est même pas belle, ce qui fait qu'il n'entre meme pas dans la catégories des films qui berne le spectateur avec de la merde caché dans un beau paquetage: d'entrée on sait à quoi on a à faire.


    J'étais allé le voir au cinéma. Je n'en garde aucun souvenir et le pire ce n'était pas l'image mais surtout le jeu des acteurs.

    * (oui il y avait une étoile dans ce que j'ai écrit).
    Mon livre préféré est Terremer. Il y a eu une "adaptation" par Goro Miyazaki qui est moins fidèle que le Seigneur des Anneaux (peut-être parce que j'avais été bercé par les dessins de Alan Lee et que j'avais déjà mon idée préconçue du Seigneur) et une affreuse adaptation télévisuelle avec Kristin Kreuk. Je ne me souviens de rien si ce n'est qu'ils n'avaient rien compris.
    Quand on voit aussi l'adaptation de I, robot ou de Je suis une légende (mes deux exemples favoris ), il est impossible de dire du mal de celle du Seigneur des Anneaux !!

  • naweug

    10/12/2012 à 13h28

    Répondre

    C'est clair que l'adaptation de Je suis une légende..... !

  • Guillaume

    10/12/2012 à 13h32

    Répondre

    Tu n'as pas si tort, on peut avoir une lecture crypto-gay de cette épopée.

  • cubik

    10/12/2012 à 13h37

    Répondre

    Perso, le truc qui m'a le plus gêné dans le SdA, c'est pas tant les adaptations ou la technique de Jackson que ce je considère être des concessions au public moderne. Et pour moi, la plus grande, c'est l'ajout d'un élément comique pas du tout présent dans les livres, en particulier avec Gimli. Ca m'a semblé tellement déplacé, je sais pas. Bon, j'ai quand même apprécié les films mais bon

    et là, pour le hobbit, on a effectivement cet élément dans le bouquin, à travers les nains. J'espère juste qu'ils garderont le côté enfantin et simple du truc sans en rajouter des tonnes, du style lancer de nain

  • Islara

    10/12/2012 à 13h51

    Répondre

    Guillaume a dit :
    Un travail féministe dans le SDA, faut pas pousser non plus
    Baie d'Or, Arwen, Galadriel, Éowyn.
    Quatre femmes, toutes avec des rôles mineurs, voire anecdotiques.
    Et tous les autres protagonistes importants sont des hommes. TOUS.

    4 femmes, alors que dans bcp de romans ou films, même modernes, il n'y en a qu'une (pour l'histoire d'amour et la scène de sexe), c'est déjà énorme, surtout pour l'époque.

    En outre, et pourtant j'ai lu le bouquin il y a 20 ans, comme tout le monde ici, j'ai encore en mémoire tous les passages enflammés de ses revendications, qui étaient longs et détaillés, c'était pas juste 3 lignes en passant.

    Enfin, tu oublies tous les persos féminins de la Comté, dont une vieille pie méchante au début (et que Bilbo déteste) qui finalement s'avère être une des héroïnes de la libération de la Comté à la fin.

    Donc, je maintiens, il y a une belle part de féminisme dans le SdA, qui malheureusement a été très mal rendue dans le film, mon unique déception.

  • shushu

    10/12/2012 à 13h52

    Répondre

    Si effectivement le public qui n'a pas lu le SDA trouve ça nunuche qu'une femme puisse tuer celui qu'aucun homme ne peut tuer, c'est bien dommage puisqu'il s'agit de la retranscription littérale de l’œuvre.

    On peut regretter que Tom Bombadil n'apparaisse pas, on peut regretter que l'apparition des armes donnés aux hobbits soient factices, on peut regretter pleins de choses. Mais pointer des absences, des incohérences, des faiblesses, c'est bien faible travail comparé à ce qui a été nécessaire pour mettre ce film sur pied.

    La somme de bonus disponibles sur les DVD en dit long sur l’acharnement, le souci du détail, les conditions dantesques de tournage, les repérages, etc... qui composent le film.

    L'univers de Tolkien est bien plus que le Seigneur des Anneaux. Il est décrit par le menu dans le Silmarillion. Un récit mythologique qui vaut aussi bien une bible. Alors quand il s'agit de transformer le roman, infime parcelle d'un univers dantesque, en spectacle cinématographique, il faut effectivement bien se retrousser les manches, s'accrocher avec une volonté de fer à un projet jugé impossible, collaborer avec des centaines de personnes, pour que le tout forme un tableau cohérent.

    Peter Jackson est co-scénariste. Des scènes ont été filmées sans lui. Il n'est pas tout seul et n'a jamais eu la prétention de porter l’œuvre tout seul. Alors il ne sert à rien de relayer le succès de la trilogie à son réalisateur. On peut lui rendre hommage pour le travail accompli par lui et son équipe - il n'existera jamais rien d'équivalent. Ce qui pourrait germer un jour sous les yeux d'un autre réal sera forcément complètement différent. Sans qu'on puisse juger si c'est mieux ou moins bien.

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 16h04

    Répondre

    shushu a dit :
    Si effectivement le public qui n'a pas lu le SDA trouve ça nunuche qu'une femme puisse tuer celui qu'aucun homme ne peut tuer, c'est bien dommage puisqu'il s'agit de la retranscription littérale de l’œuvre.

    On peut regretter que Tom Bombadil n'apparaisse pas, on peut regretter que l'apparition des armes donnés aux hobbits soient factices, on peut regretter pleins de choses. Mais pointer des absences, des incohérences, des faiblesses, c'est bien faible travail comparé à ce qui a été nécessaire pour mettre ce film sur pied.

    La somme de bonus disponibles sur les DVD en dit long sur l’acharnement, le souci du détail, les conditions dantesques de tournage, les repérages, etc... qui composent le film.

    L'univers de Tolkien est bien plus que le Seigneur des Anneaux. Il est décrit par le menu dans le Silmarillion. Un récit mythologique qui vaut aussi bien une bible. Alors quand il s'agit de transformer le roman, infime parcelle d'un univers dantesque, en spectacle cinématographique, il faut effectivement bien se retrousser les manches, s'accrocher avec une volonté de fer à un projet jugé impossible, collaborer avec des centaines de personnes, pour que le tout forme un tableau cohérent.

    Peter Jackson est co-scénariste. Des scènes ont été filmées sans lui. Il n'est pas tout seul et n'a jamais eu la prétention de porter l’œuvre tout seul. Alors il ne sert à rien de relayer le succès de la trilogie à son réalisateur. On peut lui rendre hommage pour le travail accompli par lui et son équipe - il n'existera jamais rien d'équivalent. Ce qui pourrait germer un jour sous les yeux d'un autre réal sera forcément complètement différent. Sans qu'on puisse juger si c'est mieux ou moins bien.


    Je passe sur la réponse de Naz, car c'est une réponse qui me convient, envers laquelle je n'ai rien a dire. Ce sont purement des questions de sensibilité, lui a ressentit le conte moi pas. Mais encore une fois, j'ai l'impression qu'il s'agit là d'une vision picturale (il a aimé la représentation de la comté) alors que moi je parle de narration, d'atmosphère (qui passe par la réalisation et pas seulement par les décors), de rythme... De cinéma, quoi. Donc on parle pas de la même chose, on a pas les même centre d'interet. Point.

    Mais je tiens à intervenir sur la réaction de shushu, qui est typiquement un de mes cheval de bataille.
    TOUS les films de cinéma, même le plus médiocre à demandé une quantité de travail largement supérieure à tout ce qu'on pourrait pointer comme faiblesse. C'est un argument qui ne tient pas la route une seconde et contre lequel je montrerai toujours les dents grrrr (là vous êtes sensé avoir peur).
    Encore une fois, vu que plus ou moins tout était déjà imaginé à l'avance par Tolkien et les illustrateurs historiques de son univers, n'importe quelle équipe de cinéma digne de ce nom (un minimum impliquée dans son boulot) aurait réalisé aussi bien avec le budget et le temps qu'ils avaient, puisque ce n'était que de la reproduction.
    "Peter Jackson est co-scénariste" et alors ? S'il en avait été capable il aurait amélioré les faiblesses d'écriture de l'autre.
    "des scènes ont été filmées sans lui" avec un storyboard, facile, et on retrouve meme sa lourdeur dans les scènes qu'il n'a pas filmé.
    "rien de sert à relayer le succès de la trilogie à son réalisateur" en effet, je n'essaye même pas: Son succès est dût à Tolkien, à ses illustrateurs et à l'équipe technique du film. Son échec cinématographique (pour moi donc) est du au réalisateur-scénariste, bel et bien.
    je ne rendrais pas hommage pour un travail, sinon il faudrait rendre aussi hommage au travail fait sur n'importe quel film. Ce qui n'aurait aucun sens. Allez rendons hommage à Armageddon et Vercingetorix, tant qu'on y est...
    Décidément, on ne parles pas de la même chose. Je vous parles de cinéma, et vous me parlez de carte postale...

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 16h06

    Répondre

    Precision: après je ne critique pas ceux qui aiment regarder une carte postale, juste qu'on n'est pas raccord du coup. Forcément.

  • Akashinai

    10/12/2012 à 16h42

    Répondre

    On parle bien de Cinéma, mais il y en a une multitudes, le cinéma d'auteur, de genre, de bout de ficelles, amateur...
    Et la je pense qu'on est en face d'un cinéma de divertissement (hollywoodien avec tout ce que ca comporte de péjoratif) et force est de constater que pour moi le contrat est rempli et plutôt bien (comparé aux autres Transformers, Battleship et j'en passe!). Avec le film du SDA ils ont réussit à plutôt satisfaire ceux qui connaissait les bouquins et donné envie à ceux qui ne les avaient pas lu de les lire (parce qu'il ne faut pas oublier qu'il faut que ca reste accessible à ceux qui ne l'ont pas lu hein ).
    La forme, dans une adaptation du SDA est tout aussi (si ce n'est plus) important que le fond je pense. Pour exemple il suffit d'imaginer un SDA avec de purs dialogues et une narration au poil mais avec des épées en cartons et des costumes de Kermesse façon Ed Wood

  • gyzmo

    10/12/2012 à 17h06

    Répondre

  • nazonfly

    10/12/2012 à 17h10

    Répondre

    "Peter Jackson est co-scénariste" et alors ? S'il en avait été capable il aurait amélioré les faiblesses d'écriture de l'autre.


    Non, parce que c'est sa femme le co-scénariste. On ne va contre l'avis de sa femme, malheureux ! (Ah tiens il y a une troisième co-scénariste impliquée dans le projet).

    Loïc Massaïa a dit :
    Je passe sur la réponse de Naz, car c'est une réponse qui me convient, envers laquelle je n'ai rien a dire. Ce sont purement des questions de sensibilité, lui a ressentit le conte moi pas. Mais encore une fois, j'ai l'impression qu'il s'agit là d'une vision picturale (il a aimé la représentation de la comté) alors que moi je parle de narration, d'atmosphère (qui passe par la réalisation et pas seulement par les décors), de rythme... De cinéma, quoi. Donc on parle pas de la même chose, on a pas les même centre d'interet. Point.


    Vilain va ! Je n'ai rien à redire sur le rythme du film, sur son atmosphère (au contraire !). Comme tu dis, j'ai aimé l'aspect de la Comté mais aussi l'atmosphère qui s'en dégage comme par exemple sur la scène de l'anniversaire de Bilbo(n). Sur ce point en précis, c'est exactement l'atmosphère que j'attendais.

    Je ne sais pas ce que tu attends du cinéma puisque nous, malheureux vacanciers emballés par des cartes postales, ne voyons pas ce qu'est le Cinéma. Que ce soit question de sensibilité, c'est une évidence. Par contre rabaisser le Seigneur des Anneaux à une carte postale est tout aussi énervant que de parler seulement de boulot. Parce que, par exemple, c'est quand même Jackson qui donne vie et rôle à Gollum, sans doute la plus grande réussite du film.
    Tiens genre quels sont les films qui voient grâce à tes yeux ? Et puis d'abord qu'est-ce que tu entends par "réalisation", ce terme me semble finalement bien vague et qu'on y met un peu ce qu'on veut ? Et je déteste quand les choses ne sont pas bien définies au départ.

  • shushu

    10/12/2012 à 17h52

    Répondre

    Tous les films ne se valent pas en termes de travail. J'en veux pour preuve le cinéma français qui se contente très facilement de films tournés en moins de 2 mois.

    Et je n'arrive pas à être critique sur la narration du SdA adapté par Peter Jackson parce que l'histoire a été écrite par une autre personne et parce qu'il n'a pas interprété l'histoire - il l'a mise dans un format cinématographique. Il me suffit d'entendre la voix de Galadriel en tout début de film pour comprendre les enjeux de l'histoire. Il me suffit de revoir la scène de la pèche de Sméagol pour illustrer le pouvoir de l'anneau.
    Il me suffit de voir Aragorn pour comprendre qu'un acteur s'est totalement investi dans un projet d'envergure. Il me suffit de voir un Ent prendre vie pour réaliser que la réal et la production ne se sont pas arrêtés face à des défis que d'autres auraient contournés.
    Oui, je suis pris par la film, par sa dimension épique. Oui, je sais trouver certains passages nuls. Mais je peux pas quitter ces heures d'épopée sans verser ma larme malgré les multiples visionnages.

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 21h16

    Répondre

    nazonfly a dit :
    "Peter Jackson est co-scénariste" et alors ? S'il en avait été capable il aurait amélioré les faiblesses d'écriture de l'autre.


    Non, parce que c'est sa femme le co-scénariste. On ne va contre l'avis de sa femme, malheureux !


    ça tiens la route

    nazonfly a dit :
    Que ce soit question de sensibilité, c'est une évidence.


    Effectivement. C'est toujours une histoire de sensibilité

    nazonfly a dit :
    Par contre rabaisser le Seigneur des Anneaux à une carte postale est tout aussi énervant que de parler seulement de boulot. Parce que, par exemple, c'est quand même Jackson qui donne vie et rôle à Gollum, sans doute la plus grande réussite du film.


    C'est vrai qu'on a parlé de Gollum. C'est vrai, la plus grande réussite du film. Il est même "meilleur acteur" -ou mieux "dirigé"- que la plupart des autres... Ce qui est quand même un comble. Et ça m'a d'ailleurs un peu perturbé. Comment un être de synthèse peut-être plus subtil que les autres acteurs de chair du même film (donc "dirigés"-si on peut dire "dirigé" pour un personnage de synthèse- normalement pareil) ?
    Je pense personnellement que c'est parce que l'équipe infographiste sait être plus subtile que PJ lui-même. D'ailleurs un pote m'a dit que la révolte des Ents l'avait réveillé de sa torpeur, il s'est rendu compte d'un coup qu'il ne s'emmerdé plus, et que ca devait venir du fait que l'équipe infographique faisait ses propres choix initiaux. Je sais pas, peut-etre, peut-etre pas, en tout cas moi je me suis aussi fais chier à la révolte des Ents, donc bon...
    Donc oui, Gollum est fantastique, et pas seulement pour son aspect, aussi pour le traitement du personnage, impeccable.
    Au fait, plus haut tu parlais de poésie avec le territoire des elfes, tout ça. Bon moi, j'ai pas accroché, par contre j'ai trouvé qu'il y avait une jolie atmosphère de désespoir lors du chant de Pinpin. Ca c'était beau. MAis je me souviens avoir pensé dommage parce que ca tombait à l'eau, je sais plus trop pourquoi (les images m'échappent). Vous allez m'obliger a les re-regarder, rhaa.

    nazonfly a dit :
    Tiens genre quels sont les films qui voient grâce à tes yeux ? Et puis d'abord qu'est-ce que tu entends par "réalisation", ce terme me semble finalement bien vague et qu'on y met un peu ce qu'on veut ? Et je déteste quand les choses ne sont pas bien définies au départ.


    Oulà ca fait beaucoup de question. C'est marrant, à chaque fois sur les forums on pense que je suis trop exigeant pour aimer des films. Alors que dans la vraie vie, je fais pas cet effet là. Certainement que sur le net j'ai un ton plus sec qui passe moins. bref.
    Beaucoup de films m'impressionnent et me fascinent. D'autres j'adore, un peu pour les mêmes raisons que vous pour le SDA, le côté nostalgique ou cartes postale. Dans la 1ère catégorie, les premiers qui me viennent à l'esprit:
    -Suicide club 0: noriko's dinner table, de Sion Sono. LA claque narrative de ma vie, une sorte de montage à étape, c'est compliqué à expliquer sans voir le film, mais en gros on comprend les scènes après les avoir vu et c'est totalement fascinant. En plus l'histoire est bouleversante et l'écriture excellente.
    -Underground, d'Emir Kusturica. En version longue. Introuvable. N'existe qu'en VHS. 5h20 de film (dans ces eaux) que j'ai regardé d'un trait, et mon frangin est arrivé quand je regardé la 2eme VHS, il m'a dit "tu regardes quoi?" j'ai dit chut, il s'est assis, et est resté là jusqu'au bout. Après il a voulu voir le début ! J'ai donc remis la 1ere VHS. Pour moi plus de 7 h de film d'affilé ! A la fin je me suis rendu compte qu'il faisait nuit, et que j'avais pas mangé.
    -Chungking Express, de Wong Kar-Wai. Peut etre pas mon préféré de Kar-Wai, mais je le cite pour dire que voilà un film tourné en 3 semaines, le soir, pendant le tournage d'un autre film de Kar-Wai (les cendres du temps), sans budget, en impro totale... Et ma foi, des films comme ça, aussi originaux dans le traitement, frais, drole, langoureux, exhaltés, mélancolique... on en voit pas souvent !
    Bref, j'en ai une liste comme ça, je vais pas tout mettre. Dans les films récents qui m'ont impressionné, il y a Drive et Bronson de Refn, par exemple... J'aime beaucoup aussi certains "classiques", comme Le nom de la rose.
    Dans les films "plus léger", j'aime beaucoup les 1er Star Wars, plus par nostalgie car je trouve qu'ils vieillisent pas très bien niveau rythme. La nouvelle trilogie me donne des ulcères, même si j'aime toujours l'univers. Etrangement dans l'ancienne trilogie, celui que j'aimpe le moins c'est L'empire contre attaque, alors que c'est généralement le préféré des fans. Je trouve que c'est le plus plat, et dont les péripéties sont les plus nazes (surtout du côté Faucon Millenium). Seule la derniere demi heure vaut le coup. Retour vers le futurs, Indy bien sur (sauf le 4). Bref que des vieux truc de mon enfance, mais plus recémment, j'ai bien aimé Hanna, Scott Pilgrim par ex. Des trucs très formel quoi, mais qui tentent pas l'émotion a deux balles ou la philo de comptoir.
    Pour ce qui est de la réalisation, tu as raison, c'est galvaudé. Je parle de tout ce qui est réalisation technique au moment de filmé. Je ne parle donc pas des décors ou de la mise en scène, mais plus du choix de la colométrie, du type de focale, de l'éclairage, tout ce qui est technique quoi, au moment où on tourne. La mise en scène, je la différencie, car elle est plus narrative si tu veux, la direction d'acteur en fait partie, comme les cadrages et les mouvements de caméra. La réalisation c'est plus l'athmosphère visuelle, le "rendu".

    shushu a dit :
    Tous les films ne se valent pas en termes de travail. J'en veux pour preuve le cinéma français qui se contente très facilement de films tournés en moins de 2 mois.


    et parfois pourtant bien meilleur. Comme quoi le critère travail n'en est pas un.

    Pour le reste, c'est subjectif donc j'ai pas mon mot a dire (ah oui, j'ai trouvé aragorn pas assez majestueux au début. j'ai finit par l'accepté, c'était juste que je me l'imaginais pas du tout comme ça-moins beau gosse notament-)


    Akashinai a dit :
    On parle bien de Cinéma, mais il y en a une multitudes, le cinéma d'auteur, de genre, de bout de ficelles, amateur...


    Bien sur. Sauf que vous me parlez juste du rendu visuel, alors que le cinéma c'est avant tout une histoire a raconter, et surtout, le plus important COMMENT la raconter.


    Akashinai a dit :
    Avec le film du SDA ils ont réussit à plutôt satisfaire ceux qui connaissait les bouquins et donné envie à ceux qui ne les avaient pas lu de les lire (parce qu'il ne faut pas oublier qu'il faut que ca reste accessible à ceux qui ne l'ont pas lu hein ).


    Les quelques fans du SDA que je cotoient ont détesté ces films. Ils les renient même, c'est dire. Après j'en connais que 3,5 (le ,5, c un demi fan, il pas lu le silmarillon).

    Akashinai a dit :
    La forme, dans une adaptation du SDA est tout aussi (si ce n'est plus) important que le fond je pense. Pour exemple il suffit d'imaginer un SDA avec de purs dialogues et une narration au poil mais avec des épées en cartons et des costumes de Kermesse façon Ed Wood


    Bien sur que c'est primordial pour ce type de film. Mais ca ne fait pas le film. Ce qui le fait -selon moi- c'est comme toujours sa narration. Et là elle est très très très lourde. Un film fait avec deux bouts de ficelle peut etre excellent s'il est inventif et bien racconté (Cube !)

  • gyzmo

    10/12/2012 à 22h08

    Répondre

    Je me suis arrêté ici, à propos de Gollum : "Je pense personnellement que c'est parce que l'équipe infographiste sait être plus subtile que PJ lui-même.". Ça m'a largement suffit pour comprendre que tu parlais beaucoup sans trop rien maîtriser du sujet. Je suis pas pédagogue pour un sous, mais je vais être sympa en te filant un indice : Andy Serkis.

    Bon courage les autres, vous êtes pas sortis de l'auberge

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 22h23

    Répondre

    c pas andy serkis qui a fait les expressions de gollum, mec

  • gyzmo

    10/12/2012 à 22h32

    Répondre



    http://www.economist.com/node/16295602

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 22h38

    Répondre

    non mais je sais, mais tu ne sais pas comment ca fontionne ou quoi ? j'ai deux très bon potes qui font de l'animation numérique (un dont c le boulot, il a été plusieurs années chez Ellipsanime): en capture, ils améliorent toujours les expressions en post prod.

    la preuve:
    c'est pas du copié collé. Le traitement numérique est vraiment affiné, c'est non seulement un grand travail mais aussi d'excellents choix expressifs.

  • gyzmo

    10/12/2012 à 22h47

    Répondre

    Ce n'est que de "l'affinement" (c'est toi qui utilise le terme sans t'en rendre compte en plus^^). De là à dire que ce n'est pas Serkis qui donne vie au personnage (Empire Awards 2004 pour ce rôle, en passant), c'est se la jouer Troll des montagnes, tout de même. Autrement dit, tu cherches vraiment la petite bête, ça doit être fatiguant pour tes interlocuteurs j'imagine hihi.

  • nazonfly

    10/12/2012 à 22h57

    Répondre

    Merci pour les éclaircissements ! Même s cette filmo, tu fais pas mal part à la nostalgie, pas forcément qu'à la technique J'étais sûr d'ailleurs que tu allais citer des films presque inconnus dans tes préfèrés (d'ailleurs je n'ai jamais entendu parler du premier. Si j'avais du temps..).
    Par contre dans ta définition de la réalisation je ne vois pas en quoi Peter Jackson pêche. Mais bon...

    Loïc Massaïa a dit :
    Pour le reste, c'est subjectif donc j'ai pas mon mot a dire (ah oui, j'ai trouvé aragorn pas assez majestueux au début. j'ai finit par l'accepté, c'était juste que je me l'imaginais pas du tout comme ça-moins beau gosse notament-)


    Maintenant c'est fini, tu vas tout de suite me relire le Seigneur des Anneaux, ce n'est plus possible ! Dans la taverne de Bree, au départ, Frodo est plutôt inquiet de cet étrange personne qui se cache dans un coin en fumant sa pipe. Il ne lui fait pas trop confiance. Aragorn a plutôt l'air d'un pouilleux, il est loin d'être majestueux, normal c'est un rôdeur. Je crois même que ce n'est qu'à Minas Tirith que Pippin se rend compte de qui est réellement Aragorn en disant un truc du genre : "Et dire que ce n'était qu'un rôdeur".

    S'il se tape la fille d'Elrond, l'un des Elfes les plus puissants de la Terre du Milieu, c'est forcément qu'il n'est pas moche comme un troll.

    N'empêche que du coup j'ai envie de revoir les films et que vu que je n'ai pas la version longue (que je n'ai d'ailleurs jamais vue), il va falloir que j'attende Noël pour la piquer chez mes beaux-parents, et ça c'est moche !

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 23h02

    Répondre

    gyzmo a dit :
    Ce n'est que de "l'affinement" (c'est toi qui utilise le terme sans t'en rendre compte en plus^^). De là à dire que ce n'est pas Serkis qui donne vie au personnage (Empire Awards 2004 pour ce rôle, en passant), c'est se la jouer Troll des montagnes, tout de même. Autrement dit, tu cherches vraiment la petite bête, ça doit être fatiguant pour tes interlocuteurs j'imagine hihi.


    mais j'ai jamais dit que c'était pas serkis qui a fait la majeure partie du boulot, tu déformes tout !
    je disais juste que les infographistes sont certainement plus subtils que Jackson, et savent affiner le jeu d'un acteur, ce que Jackson ne parvient pas à faire dans sa direction d'acteur. La preuve, les scènes où les personnages tentés par l'anneaux prennent un visage monstreux déformé par l'envie et l'ambition (Galadriel et Bilbon, si je me souviens bien): avoir recours au numérique ici n'a presque aucun sens. Comme si jackson appliquait Tolkien à la lettre, quand celui-ci faisait une exagération métaphorique (je n'ai pas souvenir qu'il parle de dents pointues par ex). Avoir recours à la subtilité d'un jeu d'acteur n'était pas possible ? Les spectateurs auraient été trop idiots pour comprendre ?
    Comme l'ont dit d'autres, Jackson est un bourrin, et ses qualités sont essentiellement potaches. Par exemple, j'aime bien son Fantomes contre Fantomes.
    En regardant le seigneur des anneaux j'ai toujours l'impression qu'on me prend pour un simplet, et au bout d'un moment ça me barbe (et comme vous le savez tous, simplet est le seul des 7 nains à ne pas en avoir... de barbe... bon ok, je sors)

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 23h20

    Répondre

    nazonfly a dit :
    N'empêche que du coup j'ai envie de revoir les films et que vu que je n'ai pas la version longue (que je n'ai d'ailleurs jamais vue), il va falloir que j'attende Noël pour la piquer chez mes beaux-parents, et ça c'est moche !


    J'ai trouvé la version longue bieeeen meilleure, question rythme en tout cas. Dans les deux tours (version courte) j'avais décelé des problèmes de montage vraiment vilains, qui n'étaient plus du tout là dans la version longue. Je pense vraiment que les versions ciné sont du vrai charcutage, et que les version pensées par jackson sont les longues, et pas juste des scènes supplémentaires à la con comme on a droit des fois dans ce type d'édition spéciale, et qui n'apportent rien. Là, j'ai trouvé l'ensemble plus cohérent, et paradoxalement moins "long" que les versions courtes. Je te les conseille donc.

    Pour Aragorn, je sais pas, je crois que j'avais en tete l'image du dessin animé de Bakshi (que j'avais vu en anglais, sans rien y comprendre, ce qui m'a donné envie de lire les bouquins du coup) ou il ressemble à un indien (d'amérique, mais sans la plume). Ca à de la gueule un indien

    Pour ma liste de films, bah noriko's dinner table est de 2005 je crois, c même moins vieux que le SDA. Dans les années 2000 sinon, y Sympathie for Mr Vengeance, Punch drunk love, le voyage de chihiro, Memories of murder, Eternal sunshine, le dernier jour du reste de ta vie, Persepolis (que j'ai préféré à la BD), Mullholland drive, in the mood for love, Old boy (un film tres formel donc), kaïro... pour les premiers qui me viennent

  • gyzmo

    10/12/2012 à 23h26

    Répondre

    Loïc Massaïa a dit :
    tu déformes tout !

    Et c'est toi qui dis ça, après toutes les erreurs que tu as faites au long de tes messages ?

    Vraiment, ne changes rien. Tu es très drôle sur ce fil

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 23h44

    Répondre

    gyzmo a dit :
    Loïc Massaïa a dit :
    tu déformes tout !

    Et c'est toi qui dis ça, après toutes les erreurs que tu as faites au long de tes messages ?

    Vraiment, ne changes rien. Tu es très drôle sur ce fil



    j'ai reconnu mes erreurs quand il y en avait. mais elle n'étaient pas fondamentale dans mon propos.
    Je te fais rire ? tant mieux.
    je préfère ça plutôt qu'attiser la haine ^^
    tu préfères partir sur une pirouette pensant que ca servira ta démonstration ? Tant pis.
    Je préfère ça plutot que de continuer avec quelqu'un qui a décidé de ne pas chercher à comprendre ce que je veux dire, c'est stérile.

    Moi ce que j'aime c'est quand on dévellope des arguments, c'est ça qui fait refléchir, avancer, ca permet de constamment se repositionner. Comment approfondir sa pensée et bien la faire comprendre, et donc mieux se comprendre soit-même?
    Moi j'aime ça les contradicteurs, ca permet d'avancer.

  • Akashinai

    11/12/2012 à 08h31

    Répondre

    Rahhh la chanson de Pippin (et pas Pinpin, ca c'est le lapin ;o) ), rien que ca ca me donne envie de le revoir!! D'ailleurs en passant j'ai encore les images du passage (Denethor bouffe comme un porc, Pippin est parfait d'expression, et il y a des images de la bataille avec Faramir le fils de Denethor)
    Et les paroles ca fait:
    La maison est derrière, le monde est devant,
    Nombreux sentiers ainsi, je prends,
    A travers l'Ombre, jusqu'à la fin de la nuit,
    Jusqu'à la dernière étoile qui luit.
    Brume et nuage noyés dans l'Obscurité,
    Tout va se mêler,
    Ohoo, tout va... se mêler...

    Pour parler de la folie de Denethor forcément.

    Ca me fait penser que la BA (Howard shore bravo!) me fait frissonner de plaisir a chaque fois (et les chansons des hobbits et autres elfes sont aussi dans le ton, d'ailleurs PJ en tant que gros bourrin aurait pu éllipser ces choses là ;o) )

  • Loïc Massaïa

    11/12/2012 à 10h37

    Répondre

    La musique, les poèmes, le chant, ça fait partie aussi de l'athmosphere de l'univers de Tolkien. Déjà qu'il a zappé Tom Bombadil... Je vais encore une fois comparer avec le dessin animé, mais je me souviens avoir été plus charmé par certaines de ses musiques que celles du films, elles faisaient plus médiévales. Et plus guillerette, ce que Jackson a voulu zapper je pense, c'est un choix, il s'est plus accès sur l'aspect sombre de l'histoire, et donc à choisi le ton musical qui va avec...
    Moi je trouve que ça enleve de la naïveté, citée plus haut, mais bon... Je peut pas vraiment lui reprocher d'avoir fait e choix, même si ca n'aurait pas été le mien

  • Akashinai

    11/12/2012 à 11h01

    Répondre

    Ben la pour le coup il a donné sa vision
    J'aime assez ce parti-pris. Des chansons guillerettes et médievales (même si dans le SDA on retrouve à mon sens un ton médiéval dans la façon de chanter) siérait mieux au film The Hobbit à mon sens.
    Je reviens un peu aussi sur le côté bourrin de PJ que tu mets en avant (je suis plutôt d'accord la dessus, mais j'aime bien débattre avec toi donc faut bien que j'aille contre tes chevaux de bataille, par principe ). Outre le fait que les chants soient plutôt fins, je trouve aussi que les confrontations magiques (Balrog VS gandalf, gandalf VS Sarouman ou Gandalf VS Nazgul quand il sort pour sauver les soldats de Faramir de l'annihilation) sont sobre et plutôt bien fait (peut être pas le Sarouman VS Gandalf mais bon...). On est d'accord que au vu des studios, du public visé et de la tendance à toujours vouloir faire plus, PJ aurait pu rajouter des tonnes d'éclairs et d'effets de lumières superflues et autres effets tapageurs, mais cette fois il a rangé ses gros sabots

  • nazonfly

    11/12/2012 à 11h21

    Répondre

    Si par hasard je doute de l'adaptation de Peter Jackson, il suffit que je pense à une adaptation par Michael Bay ou Terrence Malick pour me dire qu'on aurait pu avoir pire dans les deux côtés

    (et puis je répète quand même que la naïveté du Seigneur des Anneaux, c'est pas trop ça quand même... Dans Bilbo oui par contre. Je pense que l'adaptation de Bilbo sera d'ailleurs très loin du livre puisque sinon le film serait vraiment cul-cul : il n'y a qu'à voir ce que chantent les Elfes de Fondcombe/Rivendell).

  • Loïc Massaïa

    11/12/2012 à 15h18

    Répondre

    Akashinai a dit :
    On est d'accord que au vu des studios, du public visé et de la tendance à toujours vouloir faire plus, PJ aurait pu rajouter des tonnes d'éclairs et d'effets de lumières superflues et autres effets tapageurs, mais cette fois il a rangé ses gros sabots


    Balourd, c'est pas forcément excessif... Mais avouons tout de même que ces scènes là n'ont pas besoin d'être subtiles hein, efficace c'est déjà pas mal. Et pour être efficace, il faut généralement rester relativement simple.

    nazonfly a dit :
    quand même que la naïveté du Seigneur des Anneaux, c'est pas trop ça quand même...


    Certes. C'est plus dans le début, quand on pense justement qu'on va avoir une aventure à la Bilbo, les hobbits partent tout guilleret. Dans ces passages là ça s'y serait prêté. Dans le retour du roi effectivement, ca n'aurait pas sa place !
    En fait, je précise ce que j'ai aimé dans la musique du dessin animé et que j'ai pas retrouvé dans les films. C'est l'évolution des arrangement d'un même air. Au début guilleret, cet air -qui revient comme un leitmotiv- prendra des dimensions différentes, tantôt angoissantes, tantôt langoureuses... Un peu comme dans star wars quoi

  • Maat

    20/12/2012 à 19h17

    Répondre

    Désolé pas trop le temps de lire les 5 pages.
    Je l'ai vu hier : Mouais.
    Franchement je suis bon public en plus généralement mais là, c'est plaaaaaaaaaat. Vas y qu'on se fait courser par les Orques. Ah ben non maintenant c'est les goblins, hop re les Orques. Vraiment l'impression d'avoir regardé un documentaire en fait.
    Par contre niveau graphisme ça en jette. Je regrette pas de l'avoir vu, juste c'est limite quelconque.

  • Hugo Ruher

    20/12/2012 à 19h47

    Répondre

    Ben moi j'ai kiffé.

    Ouaho, quel decryptage, je devrais faire des critiques ciné.

  • Miles90

    22/12/2012 à 21h43

    Répondre

    moi j’attends le blueray

  • cubik

    22/12/2012 à 22h13

    Répondre

    bon be j'y suis allé cet aprem
    c'est pas mal, mais y a vraiment plus cet effet de surprise qu'il y avait dans le SdA
    pourtant, je ne me souvenais pas de tout, loin de là, mais bon
    je me demande si Jackson n'aurait pas du laisser la main à un autre réalisateur
    c'est un peu toujours les mêmes ficelles, même si c'est bien fait

  • el viking

    23/12/2012 à 22h44

    Répondre

    Moi j'ai kiffé aussi. Ne serait-ce parce que j'ai retrouvé un peu de l'esprit de SDA à sa sortie au cinoche... En fait, c'est nouvelle trilogie Seigneur des Anneaux en moins bien, mais une nouvelle trilogie quand même!

    Donc clair, ça aurait pu être mieux, mais je ne regrette pas mon investissement car c'était quand même pas mal!

  • nazonfly

    28/12/2012 à 08h23

    Répondre

    Un peu comme les gens plus haut, c'est plutôt bien mais il manque l'effet WOW du Seigneur des Anneaux.

    Concernant l'adaptation en tant que telle, Peter Jackson a clairement privilégié le lien avec le Seigneur des Anneaux, notamment avec une intro qui se situe DANS le Seigneur des Anneaux et pas dans Bilbo, ainsi que quelques autres détails

    le truc avec Radagast, la réunion Elrond/Galadriel/Gandalf/Saruman
    .
    En visionnant le film il me semblait qu'il y avait plusieurs moments où Jackson s'écartait clairement du livre
    par exemple les bagarres de géants de pierre
    mais y avoir réfléchi longuement je crois que c'est plutôt fidèle, même si je ne peux pas vérifier. La plus grande différence me semble être Azog.

    Côté persos, je trouve que Bilbo n'est pas assez "bonhomme" et certains Nains sont vraiment trop elfiques (Bofur, Fili et Kili) même s'ils ont de bonnes têtes. J'aime particulièrement le Nain à tête d'Irlandais (je crois que c'est Bofur). Christopher Lee m'a fait franchement peur : on dirait qu'il ne peut plus bouger.
    Par contre les deux trucs que j'ai vraiment beaucoup aimé sont
    la chanson des Nains et le jeu des énigmes de Bilbo et Gollum
    .
    Le truc le pire du Hobbit, c'est quand
    Thranduil sur un élan
    !!!! Pourquoi mais pourquoi ?????

    Côté technique, la 3D passe bien : il y a même un moment où j'ai eu le réflexe de baisser la tête.... Humhum. Par contre certains moments sont un peu flous. Il y a un truc qui m'a toutefois dérangé : quelle idée de faire un effet de flou pour passer d'un perso en arrière plan à un perso en avant alors qu'il y a la 3D ?

  • el viking

    28/12/2012 à 12h38

    Répondre

    nazonfly a dit :
    Le truc le pire du Hobbit, c'est quand > Afficher le Spoiler < Thranduil sur un élan !!!! Pourquoi mais pourquoi ?????

    Parceque c'est une tarlouze d'elfe?


    Cela dit, avec du recul, c'est vrai que le personnage de Radagast le brun ne correspond pas du tout à ce que j'imaginais... En même temps, j'ai découvert ce personnage avec le jeu de figurine seigneur des anneaux, et il avait plutôt la classe à ce moment là, donc je ne sais pas s'il est vraiment fidèle au bouquin au final...

  • nazonfly

    28/12/2012 à 14h17

    Répondre

    On rencontre Radagast dans le Seigneur des anneaux, il y est proche des animaux et de la nature mais un peu moins moins bizarre, même s'il semble moins puissant que Saruman ou Gandalf.

  • Islara

    02/01/2013 à 15h51

    Répondre

    Bon, ben voilà, je l'avais dit, je l'ai fait, et j'ai adoré. Pas vu passer les 2H50. Surtout que ça démarre drôlement bien : c'est que l'équipe du film, comme dans le SdA, sait y faire avec les introductions en grande pompe.

    J'ai aimé les mêmes scènes que Nazonfly, mais aussi les liens très étroits avec l'histoire du SdA, l'effet d'attente pour voir enfin Smaug, les envolées au sens propre comme figuré, la bande-son qui fait rêver, l'atmosphère heroïc-fantasy, la présence plus importante de la magie (ce qu'on était un peu resté sur notre faim avec un seul sort pour 3 films dans la SdA ^^).

    Contrairement à Jaiina, les personnages nains ne m'ont pas paru peu développés, au contraire, ça fait du bien de découvrir d'autres facettes que celles de l'unique Gimli.

    Et toujours mention spéciale pour ces petits passages (qui étaient déjà présents dans le SdA et se retrouvent nécessairement dans Bilbo) où gloire est rendue, non pas aux puissants guerriers et à leurs faits d'armes, mais aux petites gens et à leurs actes ordinaires qui, en réalité, sont ceux qui sauvent vraiment le monde

    (car si Gollum n'avait pas été épargné...)
    .

  • nazonfly

    02/01/2013 à 18h03

    Répondre

    Deux points qui me semblent importants :

    Islara a dit :
    la présence plus importante de la magie (ce qu'on était un peu resté sur notre faim avec un seul sort pour 3 films dans la SdA ^^).

    Contrairement à Jaiina, les personnages nains ne m'ont pas paru peu développés, au contraire, ça fait du bien de découvrir d'autres facettes que celles de l'unique Gimli.


    La magie c'est vraiment à la limite de l'accessoire dans Bilbo et le Seigneur des Anneaux. Gandalf a deux trois tours avec le feu et pis c'est tout. On n'est pas dans les Royaumes Oubliés avec Elminster (oui j'ai été traumatisé par Elminster qui fait apparaître une main géante).

    Dans Bilbo, les Nains ne sont pas vraiment plus développés de toute façon : à part Balïn, Dwalïn, Thorïn et Bombur... les autres sont là pour faire le nombre.

  • Islara

    03/01/2013 à 10h51

    Répondre

    nazonfly a dit :
    On n'est pas dans les Royaumes Oubliés avec Elminster (oui j'ai été traumatisé par Elminster qui fait apparaître une main géante).

    Je vois qu'on a les mêmes références. C'est justement parce que j'ai bouffé du Royaumes Oubliés que j'aime voir de la magie au cinéma. Dans Bilbo, j'apprécie donc qu'il y en ait un peu plus que dans le SdA.

  • Hugo Ruher

    03/01/2013 à 15h40

    Répondre

    C'est impressionnant mais aussi tellement illogique:

    Gandalf balance une espèce d'explosion nucléaire dans la caverne et la scène d'après, il devait plus avoir de jus il se contente de mettre le fin à des pommes de pin!

    Cela dit c'est peut-être pareil dans le livre j'en sais rien, mais je considère que quand on va au ciné c'est sans avoir le livre sur les genoux donc bon c'est quand même illogique.

  • Akashinai

    03/01/2013 à 15h55

    Répondre

    On peut imaginer que c'est un peu comme "la force", a trop déployer sa puissance on se perd dans le côté obscure

  • Islara

    03/01/2013 à 16h51

    Répondre

    Flammes-and-co a dit :
    C'est impressionnant mais aussi tellement illogique:
    Gandalf balance une espèce d'explosion nucléaire dans la caverne et la scène d'après, il devait plus avoir de jus il se contente de mettre le feu à des pommes de pin!

    Ben si, c'est complètement logique même si on n'a pas lu le livre. Tout à fait qu'il n'a plus de jus... C'est comme ça que ça marche la magie (temps d'incantation, temps de récupération, temps de mémorisation du sort, obtention des éléments matériels etc...).

  • Guillaume

    03/01/2013 à 17h09

    Répondre

    Il parait même que si on regarde bien, en arrière plan, on voit un type derrière un écran en carton qui lance un dé.
    Dans la caverne il a fait une réussite critique, mais avec les pommes de pin il a raté misérablement.

  • Islara

    03/01/2013 à 17h20

    Répondre

    Guillaume a dit :
    Il parait même que si on regarde bien, en arrière plan, on voit un type derrière un écran en carton qui lance un dé.
    Dans la caverne il a fait une réussite critique, mais avec les pommes de pin il a raté misérablement.

    Mdr, des années de jeu de rôle...

  • nazonfly

    03/01/2013 à 18h12

    Répondre

    Je ne me souviens plus trop exactement ce qui se passe dans le livre.

    Pour les pommes de pin, c'est sûr qu'il y met le feu. Pour la caverne, il ne me semble pas. Le passage dans la caverne est d'ailleurs un des trucs les plus différents entre le livre et le film, sauf la partie Bilbo/Gollum.

  • el viking

    03/01/2013 à 19h24

    Répondre

    Moi il me semble que ça donne ça:

    Dans la caverne, il utilise son épée pour balancer de la foudre, pas du feu (dans le bouquin)


    Pour en revenir à l'histoire de l'illogisme, avec les pommes de pin, il peut les filer aux autres pour qu'ils les lancent. Les petites gens sont souvent très habiles pour jeter des trucs (cf les jeux de rôles), et donc bilbo était plus à même de maximiser le potentiel de ces pommes de pin. Evidemment, l'explication du à court de jus est également pertinente, mais c'est moins rigolo.

  • Guillaume

    03/01/2013 à 20h21

    Répondre

    Faut surtout dire que gandalf c'est avant tout du marketing. Il fait tout pour ne jamais lancer de sorts. Alors on devrait plutôt être surpris qu'il arrive à en faire un convenable.

  • Maat

    04/01/2013 à 20h53

    Répondre

    Ouais Gandalf c'est un peu un commercial : Que de la tchatche et dès qu'il faut agir y a plus personne généralement

  • gyzmo

    04/01/2013 à 20h55

    Répondre

    Je dirai même plus : Gandalf est un Troll.

  • hiddenplace

    04/01/2013 à 21h30

    Répondre

    Maat a dit :
    Ouais Gandalf c'est un peu un commercial : Que de la tchatche et dès qu'il faut agir y a plus personne généralement


    Mais il revient quand même au dernier moment et hop, il vole la vedette de tous ceux qui se tapent dessus depuis des lustres !

    edit : à part ça, pour donner quand même un léger semblant d'avis sur le film, sur mes maigres souvenirs de lecture qui remonte à y a 15 ans, je n'ai reconnu que le passage de la rencontre entre Gollum et Bilbo. Pour le reste, je ne sais pas ce qui est brodé ou ne l'est pas. Mais j'ai quand même du mal à imaginer que ça va durer 3 films en tout.

  • cubik

    04/01/2013 à 22h40

    Répondre

    perso, je me souvenais grosso-merdo de l'arrivée des nains et du diner de troll

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques