1/10

Big Movie

Big vomi

Avertissement : Cette critique comporte une grande partie de spoiler.

Aaron Seltzer et Jason Friedberg sont de retour. Question : qui se cache derrière ces noms ? Réponse : les deux scénaristes-réalisateurs les plus mauvais du moment. En effet, on doit déjà à ces deux compères l'écriture ou la co-écriture d'un bon nombre de grosses déjections cinématographiques. Jugez plutôt : la série des Scary Movie (1, 2, 3, 4 et bientôt 5 en 2008) et Sexy Movie. Les deux hommes suivent les productions ZAZ (Zucker Abrahams Zucker), avec la vulgarité et la décadence en plus (bien que, faut-il le rappeler, David Zucker et Jim Abrahams sont désormais aussi criticables).

Sauce immonde

Ce Big Movie, Epic Movie en VO ("Epic" est un qualificatif utilisé pour parler de la taille impressionnante du membre masculin...), contient une sauce immonde de grand n'importe quoi. Un mélange de violence gratuite (coups, insultes), de gore gratuit (flèche en pleine gorge, corps transpercés, tête découpée, coup de couteau en plein ventre), du scato-uro (un sudoku en pipi dans la neige, un torrent de matière fécale), du vomi (répétitif et massif), des grognasses (des fesses et des gros seins à gogo ainsi que Carmen Electra, bien sûr...) et du crade (bouton plein de pus qui éclate, etc.).
Pour la paire Seltzer et Friedberg, le concept est le même à chaque fois : parodier les derniers succès du grand écran et les saupoudrer des émissions télévisées phares de la jeunesse américaine. Dans les faits, pour ce qui est des références du septième art, vous retrouverez des éléments des films suivants : Super Nacho (gros bide en France mais succès aux Etats-Unis, où Jack Black est une star), Da Vinci Code (avec une guest star navrante de David Carradine), Des serpents dans l'avion (peut-être un des seuls moments marrants avec un sosie de Samuel L Jackson qui répète sans cesse sa phrase culte du film), X-Men, Harry Potter, Charly et la Chocolaterie, Le Monde de Narnia (sur lequel la majorité du scénario est basé), Scarface, Mission Impossible, Superman Returns, Pirates des Caraïbes (avec le capitaine Jack Swallows, traduisez « Jack avale »...), Star Wars (un Choubaka et quelques soldats blancs), Borat et plus surprenant, Click.

Un des pires films de l'année

Pour les émissions TV, les scénaristes ont pioché dans le plus gros récipient de programmes poubelles : MTV. On retrouve donc ici une parodie de Room Raiders, de Punk'd avec un faux Ashton Kutcher plutôt rigolo, une évocation ultra rapide de Laguna Beach et une tonne de délires hip-hop pas drôles. Plus subliminal, un détail rappelle Prison Break. En dehors d'un casting habitué aux films pourraves (avec notamment Kal Penn, vu dans Van Wilder 1 et 2, et Adam Campbell, héros de Sexy Movie), de nombreux sosies de stars internationales font des apparitions éclair. Sont ainsi représentés ou évoqués : Paris Hilton, Nicole Richie, P Diddy, Jackie Chan, Mel Gibson (forcément alcoolo...) et Chuck Norris (réplique amusante : « Chuck Norris rules »).

Si l'on ajoute à tous ces défauts des effets spéciaux approximatifs, une absence de lien logique entre les différentes parodies, on obtient sans aucun doute un des pires films de l'année, et de l'histoire du cinéma.


Crédits photos : Twentieth Century Fox France

Partager cet article

A propos de l'auteur

12 commentaires

  • hiddenplace

    04/04/2007 à 13h25

    Répondre

    J'ai juste vu la bande annonce de ce truc, et force est de constater qu'à elle seule elle fait vraiment très peur^^. Comment peut-on assumer aussi ostensiblement de faire un film uniquement destiné à faire du fric, puisqu'il n'est fondé que sur des références parodiques (expression bien indulgente je le conçois^^) aux gros blockbusters du moment? Bon je sais que c'est aussi le principe des scary movies, mais ça marche si bien que ça, ces trucs-là? (surtout cet humour gras qui me donne limite la nausée...)

    Sinon Vincent, il me semble que les deux premières phrases de ta critique sont inutiles, et ouvrent facilement la porte à des amalgames plutôt malveillants (même si j'imagine que ce n'est pas ton intention)... je dis ça comme ça, mais je ne vois pas l'intérêt de commencer comme ça, personnellement.

  • Vincent.L

    04/04/2007 à 13h40

    Répondre

    Modifié

  • kou4k

    04/04/2007 à 16h09

    Répondre

    Scary movie, le premier,était assez amusant, par le fait qu'il était le premier de ce style, trash, sans retenue, et bourré de références...

    MAis, face au succès, on a commencé à voir naitre une floppée de parodies minables, reprenant le même principe, sans rien changer.
    Spécialité américaine : manger jusqu'à la moelle.

    Je ne suis pas étonné de la médiocrité décrite... ca me conforte dans mon envie d'aller voir autre chose

  • Vincent.L

    04/04/2007 à 22h08

    Répondre

    Je ne suis pas étonné de la médiocrité décrite... ca me conforte dans mon envie d'aller voir autre chose


    Ma critique sert à quelque chose alors, car c'est vraiment mon but d'éviter aux gens de perdre leur temps

  • Cineman

    04/04/2007 à 23h28

    Répondre

    J'irais surement pas voir ça non plus , déja que je me suis toujours pas remis de '' Scary Movie 4 '' j'ai pas envie de m'achever !!
    Cependant d'après ta critique '' Big Movie '' a l'air encore plus médiocre ... rien que pour ça il mérite le respect

  • Vincent.L

    05/04/2007 à 00h29

    Répondre

    '' Big Movie '' a l'air encore plus médiocre


    Oula non, je crois que Scary Movie 4 est bien pire, bien que la note soit la même.

  • Nicolas

    05/04/2007 à 10h28

    Répondre

    Bon bah je confirme : horrible, pas drôle, et sans imagination. J'aurais mis 1.5, parce que chaque film qui parle de Chuck Norris mérite qu'on ne les oublie pas...

  • nazonfly

    05/04/2007 à 13h43

    Répondre

    Ce qui m'étonne toujours avec ce genre de film, c'est que :
    1. ils trouvent toujours du pognon pour en faire (probablement dû au dernier point)
    2. il faut des critiques pour savoir que c'est mauvais
    3. il y a quand même des gens qui vont voir ça au cinéma!

  • Anonyme

    14/04/2007 à 23h17

    Répondre

    une parodie est forcement derisoire et detourner donc la violence gratuite et autres allusion sont tout a fait normale après c'est un style qu'on apprecie ou pas mais on ne peut pas dire que c'est mauvais essayer d'enfaire autant on verra

  • iscarioth

    14/04/2007 à 23h38

    Répondre

  • Nicolas

    16/04/2007 à 10h00

    Répondre

    Luffy a dit :
    mais on ne peut pas dire que c'est mauvais essayer d'enfaire autant on verra


    Oui... En même temps, s'il faut en avoir fait autant pour dire que c'est mauvais, l'inverse est aussi vrai...

  • Anonyme

    16/04/2007 à 21h10

    Répondre

    Nicolas a dit :
    mais on ne peut pas dire que c'est mauvais essayer d'enfaire autant on verra


    Oui... En même temps, s'il faut en avoir fait autant pour dire que c'est mauvais, l'inverse est aussi vrai...
    J'ai rien compris
    N'empêche, le film est mauvais, et c'est parce que je veux pas en faire autant que je le dis. D'ailleurs, je m'attendais à ce que ce soit nul, mais à ce point ! Au moins, ça m'aura surpris. C'est un bon début.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques