5/10

Beuze (La)

« I Will Always Love Youuuuuuuuuuuuun...... » (Air connu)

Qui pourrait se vanter d'avoir échappé au typhon cathodique qu'est Michaël Youn ? Peut-être quelques allergiques au petit écran lumineux, cloîtrés chez eux à lire et relire Guerre et Paix de Tolstoï et fuyant la radio comme la peste. Pour peu qu'ils fréquentent occasionnellement le cinéma, ils pourront rejoindre le rang des initiés. Oui, difficile il fut d'échapper à Youn et son désormais cultissime Morning Live, version un peu trash de télématin surtout ciblée ado. Car si la bêtise était une page, Michaël Youn serait l'encyclopédie Universalis ! Propulsé en nouvelle star du petit écran, Youn fait trembler les couche-tard armé de son mégaphone, hurlant à qui veut l'entendre et surtout à qui ne veut pas l'entendre "Moooooorning Liiiive !! L'émission qui réveille tes.. VOIIIISIIIIIINS !!".
En pleine gloire, idole de la classe adolescente, Youn abandonne pourtant son émission-phare pour d'obscures raisons, sans pour autant perdre son énergie. Il crée, avec ses deux compères du Morning Live Vincent et Benjamin, les Bratisla Boys, un boy's band issu de l'est venu envahir l'Europe avec leur tube Stach Stach. Succès phénoménal. Peut-être même trop phénoménal. Car si le Stach Stach est un petit délire amusant, l'évènement qu'il crée le rend ridicule et discrédite les bons sentiments de Youn. Pourquoi avoir poussé le vice jusqu'à concevoir un album complet ?
Seulement, Michaël Youn n'en a pas fini. Parallèlement à son one-man-show Pluskapoil, qui cartonne évidemment, quelques teasers annoncent la sortie de son film La Beuze. C'est aussi une sacrée occasion pour Youn de reprendre le micro, avec son personnage de Alphonse Brown, en inventant le Frunkp, mix entre le rap et le funk. Un single vraiment de qualité, bien meilleur musicalement que le Stach Stach, pour sûr.
La Beuze, c'est une quantité astronomique d'herbe à fumer que mettent à jour Scotch Bitman (Vincent Desagant) et Alphone Brown (Michaël Youn), dans un vieux bunker nazi près du Havre. Convaincu d'être le fils caché de James Brown, Alphonse décide de revendre les lingots de drogue douce à Paris pour financer sa carrière musicale, et propulser sur le marché son soi-disant tube Le Frunkp. Une idée qui tiendrait la route, si elle n'était pas semée d'embûches : un parrain de la drogue un peu trop revenchard, un Allemand sanguinaire, et un flic (Lionel Abelanski) un peu trop carré...

Et ce n'est que la version potable du scénario. Il est alors inutile de préciser que le film a été écrit pour n'être que le théatre des facéties de Youn et de son acolyte. Pas de tromperie, on a ce qu'on attendait : un pur délire de 1 h 30 avec pour seule ambition de faire rire le spectateur. Bourré de guest stars comme Catherine Benguigui, Kad, Gad Elmaleh, saupoudré de références cinématographiques évidentes (principalement Wayne's World), La Beuze atteint son objectif en ramant un peu parfois, mais sans jamais pousser le bouchon trop loin. Certes, les habitués riront plus que les autres, mais c'est un peu notre lot à tous (c'était la partie philosophie n°1 de la critique). Mais devant la demande express d'un bilan, ma réponse serait évasive voire mitigée. Outre des qualités comiques évidentes, La Beuze n'est finalement qu'une succession de petits sketchs qui souffre évidemment de son passage sur grand écran. Réalisation également moyenne, mais utilisant judiceusement la bande originale, et pas dénuée d'idée (les passages en "trip" sont hilarants).
Michaël Youn gagne son statut de comique à part entière en réalisant un impressionnant palmarès de succès remportés, en télévision, en musique, en scène, et maintenant au cinéma. Fidèle à son esprit décalé, La Beuze a pour unique souhait de divertir les curieux l'approchant, tâche qu'il accomplit correctement mais non sans mal, si l'on considère un public réceptif. Un nouveau et inévitable succès, qui sacrera le talent de cet acteur complètement frappé. Un bouffon devenu Roi, en somme (c'était la partie philosophique n°2 de la critique).

A découvrir

Taxi 3

Partager cet article
A voir

Z

A propos de l'auteur

9 commentaires

  • ASH

    10/02/2003 à 00h00

    Répondre

    Franchement le film est bien mais pas top... honnêtement je pense que michael youn profite de sa notoriété pour gagner un maximum d'argent en faisant un film moyen et une chanson sympa...

    Dommage que les scènes comiques n'arrivent pas au niveau de celles de la cité de la peur (cursus pour les nuls presque identique au sien, rappellons le, mais sur une autre chaine..)

  • LEO

    14/02/2003 à 00h01

    Répondre

    Moi aussi j'ai été déçue par le film, comme une majorité de gens apparemment. Malheureusement pour nous, toutes les scènes et répliques les plus drôles étaient dans la bande-annonce... Et il est vrai qu'une promo un peu moins overdosée n'aurait pas été mal non plus...

  • liloo

    18/02/2003 à 00h02

    Répondre

    Du Michael comme on l'aime, ce film est vraiment a l'image de Michael et de ses acolytes..... je n'en attendais pas moins de lui, c'est vrai que ce n'est pas un film qui peut plaire a la majorité des personnes, mais la controverse est dans toutes les "oeuvres" de Michel Young et sans controverse ca n'aurais pas vraiment eu l'impact que ca a eu!!!!!!

    Alors longue vie à Michael et à ses fans!!!!

  • Caillasse

    24/02/2003 à 00h03

    Répondre

    C'est un film daubesque.On ne se marre jamais d'ailleurs je suis parti avant la fin du film tellement je m'ennuyais. Comment peut-on donner l'autorisation de sortir un film aussi nul que la Beuze, j'ai perdu 5.5 euros et 1h30 de ma vie, assis sur une chaise à regarder un film ennuyeux à mourir.

  • Agathe

    02/03/2003 à 00h04

    Répondre

    Moi j'ai vraiment été très déçue par michael youn, je pense qu'il aurait pu faire beaucoup mieux,ce film fait sourire à quelques moments mais certainement pas rire... par contre il est vrai que la bande-son du film est assez marrante comme quand michael et vincent chantent en allemand sinon c'est tout.

  • lisa

    24/05/2003 à 00h05

    Répondre

    Moi, j'ai trouvé ça super cool. Tous ce qui connaissent mickael se disent: "on va pleurer de rire pendant tout le film, puisqu'il est si drôle!!"
    Mais c'est pas lui qui a écrit le scénario, il est juste l'acteur principal !
    Il y a quand même de très bon moments qui font rigoler !!

  • Anonyme

    29/05/2003 à 00h06

    Répondre

    Moi perso j'ai adoré le film, c'était trop délirant mais faut aller voir le film que si t'es bien chaud a rire pour un rien car si t'as deux de tension ou le moral KO c'est pas la peine tu va trouver ça con ! Mais Mickaël Youn n'était pas tellement drôle dans le film, c'est surtout les gags et tout les autres personnages aussi. bref j'ai adoré et je suis pressé qu'il sorte en video ! Sinon je suis pas d'ac avec ce qu'a dit caillasse car il dit que c'était pourri mais soit on n'aime soit on aime pas et il fallait se douter avant d'aller voir le film que sa allait être de l'humour a la Youn ! Et si il aime pas il avait qu'à pas payer pour rien !!!

  • Anonyme

    22/12/2003 à 00h07

    Répondre

    Moi j'ai trouvé ce film trop marrant
    Je suis allé le voir avec mes potes au cinéma et on a passé 1h30 à rire !
    Mickael et Vincent déchirent, ils jouent vraiment trop bien .
    Voila vraiment je ne comprends pas du tout les gens qui disent ne pas avoir rigoler en regardant ce film, il sont un peu bizarres.

    Biz Alexia

  • Anonyme

    02/01/2004 à 00h08

    Répondre

    moi j'adore la beuse je ne m'en lasse pas une seule seconde il est génial et fait sourire tout le monde et je trouve bien dommage qu'il ne soit pas assez présent a la télé il est de même génial dans sont clip comme à son spectacle pluskapoil

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques