6/10

Benjamin Gates et le trésor des Templiers

Gates Pride

Il n'y a pas à chercher plus loin que le bout de son nez. L'idée centrale du film, celle qui a engendré des heures et des heures d'écriture/ré-écriture, on la repérait dès la bande-annonce. Un pari insensé, une sacrilège innommable, en un mot le parfait petit prétexte au film d'aventure/suspense : le vol d'un document aussi historique que la déclaration d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique. Après, plus qu'à peaufiner le casting : Nicolas Cage, dont c'est la quatrième collaboration avec le charismatique producteur Bruckheimer ; Diane Kruger, la blonde/yeux bleus la plus cotée d'Hollywood ; et Sean Bean, histoire de ne pas oublier les fans du Seigneur des Anneaux. Le réalisateur ? Qui se fiche du réalisateur dans un cas pareil ?

Depuis plus de 200 ans, la famille d'illustres historiens Gates vouent leur existence à la recherche d'un fabuleux trésor caché Dieu sait où. Une chimère, pour le reste de la planète, que Benjamin (Nicolas Cage), le petit dernier de la lignée, entend bien découvrir et jeter à la face du monde. Et ses plus grands espoirs semblent se concrétiser lorsqu'il parvient à mettre la main sur la Charlotte, un navire perdu dans les glaces depuis des dizaines d'années, le premier d'une longue série d'indices qui impliqueront, pour le bon déroulement de la quête, le vol de la déclaration d'indépendance...

Six ou sept générations d'une famille de cinglés courant après un gigantesque trésor que nul ne soupçonne l'existence, avec pour seul indice trois ou quatre mots en anglais griffonnés sur un bout de papier. Et en une seule (génération de cinglés), le mystère sera complètement résolu. Un indice en amenant désespérément un autre, Benjamin remonte la piste dans l'intérêt national et communautaire, jusqu'à dérober la précieuse déclaration d'indépendance selon lui porteuse « d'une carte au trésor invisible ». De quoi faire rire miss Abigail Chase (belle, célibataire, compréhensive, nom à coucher dehors, et conservatrice de musée de surcroît), mais pas bien longtemps. National Security, c'est un peu ça : Une hypothèse incroyable provenant d'un indice pratiquement introuvable, qui elle-même sera récompensée par un autre indice. Le gros avantage : le suspense est maintenu à de bonnes températures et les deux heures s'évaporent comme si elles en duraient une seule. La grosse contrepartie, c'est que justifier un périple aux quatre coins de la planète ne coïncidait pas vraiment avec cette idée de "Trésor national". Ceux qui comme moi espéraient un sous-Indiana Jones, voire même un sous-Alan Quatermain, seront déçus d'apprendre que l'intrigue reste profondément attachée à sa patrie natale, en pleine captivité urbaine. Benji tient plus du rat de bibliothèque que du solide baroudeur, ceci explique peut-être cela. Ce qui ne l'empêche pas de s'adjoindre les services presque anecdotiques d'une ex-Hélène de Troie le vent en poupe, et dénicher Dieu seul sait comment le seul partenaire américain au monde à la fois super-compétent et super-blagueur. Face à cette fine équipe, la justice américaine bien sûr, pas franchement à cran mais juste de quoi engager le joli costard d'Harvey Keitel ; et Sean "Boromir" Bean, nettement plus intéressé par le trésor, mais pas excessivement vindicatif non plus.

Une sympathique chasse au trésor en zone urbaine, assez bien fichue pour ne pas trouver le temps long et s'ennuyer ne serait-ce qu'une dizaine de minutes. On reste dans les eaux territoriales du divertissement d'assez petite envergure mais, le genre se faisant rare, on s'y baigne volontiers.

A propos de l'auteur

12 commentaires

  • Shanks Dulacre

    29/12/2004 à 19h58

    Répondre

    C'a n'arrete pas dans tous les sens, on n'a meme pas le temps de cligner des yeux tellement on a peur de rater la resolution d'une nouvelle enigme.
    Franchement on ne s'ennuie pas avec ce film.., Je ne me suis pas ennuyer pendant ces quelques minutes de cinema.
    Depuis la fin des Idiana Jones (R.I.P) on n'avait pas vu une quête au tresor aussi palpitante ,aussi captivante, des les premieres images on sait deja que ca va faire BOUMMMM et mon coup de chapeau pour une fois les mechants (le mechant) ont aussi un cerveau assez devellopé (mais vous vous en doutez pas aussi developpé que celui du hero).
    Mais ce film est malheureusement surtout un film pour redorer le patriotisme americain puisqu'il nous anmene a travers tous les principaux monuments americain, mais cela et juste mon avis personnel , mais c'est aussi une bonne lecon d'histoire (pour ceux qui aime l#Histoire americaine)
    Ma note :6,5
    Bye

  • Audraie

    30/12/2004 à 10h15

    Répondre

    Personellement j'ai beaucoup aimé ce film. L'histoire n'est certes pas originale mais le rythme tenu est intéressant et le jeu des acteurs m'a semblé ma foi plutôt bon et convaincant

  • Protos

    30/12/2004 à 20h01

    Répondre

    un bon petit film d'aventures. Ca n'est pas aussi bon qu'un Indiana Jones, mais c'est suffisement divertissant pour en ressortir content. On en a pour son argent, contrairement à d'autres films que je ne citerais pas (ocean twelve).

  • Grrr

    07/01/2005 à 00h34

    Répondre

    J'attendais peut-être trop de ce film, n'est pas Indiana Jones (et Spielberg ) qui veut.
    j'ai trouvé le début long et ennuyeux et à vrai dire j'ai eu du mal à accrocher , je ne suis pas rentré ans le film.
    Les acteurs sont sympas (cependant je préfère le Cage dans d'autres emplois^^) , mm Diane Kruger se sort de son rôle cliché avec pas mal de tenue je trouve. Mais j'ai eu l'impression de visionner un téléfilm un peu bâclé et manquant d'imagination...

  • dorian

    08/01/2005 à 13h40

    Répondre

    Grrr a dit :
    J'attendais peut-être trop de ce film, n'est pas Indiana Jones (et Spielberg ) qui veut.
    j'ai trouvé le début long et ennuyeux et à vrai dire j'ai eu du mal à accrocher , je ne suis pas rentré ans le film.
    Les acteurs sont sympas (cependant je préfère le Cage dans d'autres emplois^^) , mm Diane Kruger se sort de son rôle cliché avec pas mal de tenue je trouve. Mais j'ai eu l'impression de visionner un téléfilm un peu bâclé et manquant d'imagination...



    J'ai trouvé ce film génial toujours beaucoup d'action beucoup de suspence d'ailleurs j'ai envie de le revoir plein de fois bwehe le seul truc qui m'a derangé c'est la fin. Comme vous dites "ce film est bien car pour une fois le méchant est intelligent " mais pourtant le truc qui m'& un peu dégouter c'est que à la fin les méchant se font arreter beaucoup trop facilemant!! o c'est du baclage pur et simple. on dirait que c'est un gosse de 11 ans qui a fait le scenario (pour la fin évidement parce que le reste est génial!) voila donc ceci m'& fait baissé ma cote je suis passé de 9 à 7.5 bouhou

  • Prinncess

    09/01/2005 à 18h38

    Répondre

    Un scénario intéressant : histoire de secret de templiers et de francs-maçons avec un brin de comédie et d'action (mais pas de flingage à tout bout de champs, ni de mort à la pelle et ça fait du bien ).

    Il est vrai que je m'attendais à ce qu'on visite pyramides et autres catacombes mais découvrir les dessous des Etats-Unis n'est pas pour déplaire. On nous relate quelques évenements de l'histoire américaine mais sans pour autant nous saouler et ils sont prononcés tellement vite qu'on a dû mal à tout enregistrer.

    De plus les acteurs sont excellents, Nicolas Cage en tête

    Un très bon film à regarder seul ou en famille.

    Note : 9/10

  • iscarioth

    12/01/2005 à 08h01

    Répondre

    Plus qu'un mauvais film d'exploitation, un gros nanard.

    Sous couvert de nous donner un cour d'histoire américaine, le film nous vomi son patriotisme au visage. Jamais une séquence du film ne se passe sans sa petite note pathético-patriotique. La musique, bien typique de ce genre de films américains, vient renforcer les effets d'un pathos qui tourne au ridicule voire à la parodie.

    Ca me surprend que la critique ne parle pas de ces instants où l'on voit le patriotisme arriver avec ses très gros sabots :

    - Benjamin Gates et son second l'abruti typé qui contemplent la déclaration avant de préparer le vol : Gates lit une phrase de la déclaration. La musique de fond se fait plus présente et vient renforcer le coté solenel et "émouvant". et gates qui conclu : "plus personne n'écrit d'aussi belles choses aujourd'hui"

    - Vers la moitié-fin du film, les 3 héros sont poursuivis par les "méchants" du film (oui, faut vraiment aller trouver Indiana Jones pour dénicher des persos aussi manichéens) ils déroulent la déclaration et là, gates : "Rendez vous compte, la dernière fois qu'elle a été dans cette salle, c'était quand elle a été signée" avant de pousser un soupir...

    - A la fin du film, la déclaration tonitruante de Gates : " La déclaration ne sera jamais pour moi une monnaie d'échange".

    Et ce ne sont que des exemples parmi des dizaines d'autes choses, plus ou moins flagrantes. Jamais vu aussi béta et patriote depuis "Independance Day". Mel Gibson, s'il a vu le film, a du beaucoup apprécier !

    Et je me demande comment le public peut encore marcher dans une histoire manichéenne au possible, avec les méchants méchants, les gentils gentils, le héros qui ébranle tout, le second bouffon de l'histoire, la blonde ave son accent allemand quant elle veut, dont on est sur, dès les premières minutes, qu'elle finira dans les bras du héro...
    Nicolas Cage, qu'a tu fait ? Il est bien loin le temps de SAILOR et LULA !

    Mais bon, on était prévenu dès les bandes annonce et en voyant l'affiche du film. Faire un "Indiana Jones" urbain, c'est prévenir les spectateurs d'enlever leur cerveau en rentrant dans la salle.

    Je reste toujours baba devant tant d'engouement pour un film qui me donne cette sale impression de prendre les gens pour des cons et de leur servir la même bête recette depuis des lustres.

  • Protos

    12/01/2005 à 17h49

    Répondre

    Oui bon, mais si on le regarde d'un point de vu critique politico-social, c'est sûr, ça vole pas trés haut, surtout que ça tourne autour des Francs-maçons, qui sont une secte, comme chacun sait. Déjà, j'ai des doutes quant à l'objectivité de l'auteur dans ce domaine (mais il paraît que c'est à la mode aux Etats-Unis ce genre de choses).

    Mais, trés franchement, on sait en allant voir ce film à quoi s'attendre : de l'action, un petit scénario, des enigmes et... une jolie actrice .
    Alors c'est divertissant, mais pas culturel.

  • iscarioth

    12/01/2005 à 18h21

    Répondre

    Je pars du principe que tout film est un divertissement. Qu'il vous fasse rire, qu'il vous fasse pleurer, un film reste un spectacle. Que je vais voir le dernier Allen, le dernier Almodovar, le dernier Soderbergh ou le dernier Pixar, je pars toujours avec une seule consigne : "qu'on ne me prenne pas pour un con !" Et j'ai eu l'impression, en regardant ce film, qu'il me prenait pour une grosse boite à popcorn.

  • Grrr

    12/01/2005 à 18h32

    Répondre

    Ben moi j'ai pas trouvé ça divertissant , alors que c'est ce que j'étais venu chercher!
    Peut-être qu'avec Le Cage à l'affiche on s'attend à mieux, c'est vrai aussi qu'il ne peut pas tourner tous les jours avec Lynch, DePalma ou Woo, mais là quand mm je n'éxagère pas lorsque j'évoque le niveau téléfilm (pas celui de 20h30 mais plutôt celui qui passe à 13h30 pendant les vacances de la Toussaint )

  • Migou

    17/01/2005 à 20h42

    Répondre

    Gallu a dit :
    une histoire manichéenne au possible, avec les méchants méchants, les gentils gentils, le héros qui ébranle tout, le second bouffon de l'histoire, la blonde ave son accent allemand quant elle veut, dont on est sur, dès les premières minutes, qu'elle finira dans les bras du héro...
    Nicolas Cage, qu'a tu fait ? Il est bien loin le temps de SAILOR et LULA !
    .


    Mince tu m'enlèves les mots de la bouche !
    Un film insipide sans saveur ni le moindre humour

  • Anonyme

    12/02/2008 à 22h39

    Répondre

    D'accord, on ne s'attendait pas à un chef d'oeuvre...


    D'ailleurs pas mal d'éléments me font penser que le film s'adresse quasiment plus à un jeune public qu'aux amateurs d'action ou de mystères historiques. Il n'y a donc pas là de quoi chercher desespérément le frisson intellectuel, mais comme on n'a jamais vraiment essayé de nous le faire croire, l'honneur est sauf.


     Par contre, il faut avoir sacrément besoin d'un "divertissement" pour supporter une telle débauche de mievrerie patriotique. Avais-je la naiveté de croire que le trésor des templiers était plus à sa place en Europe ou au moyen orient ?

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques