4/10

Belphégor - Le fantôme du Louvre

Pourquoi pas...

Le Grand Louvre est en travaux. Les collections sont déplacées et les réserves vérifiées. A la faveur de cet inventaire, les archéologues du musée découvrent un sarcophage, abandonné depuis quelques décennies, contenant une momie énigmatique, ensevelie sans bijoux et sans nom, contrairement à la tradition égyptienne. Mais personne ne se doute que l'esprit de la momie rôde encore parmi les vivants... et qu'il est prêt à tout pour atteindre enfin le royaume des morts. Belphégor est de retour !

Faire un remake d'un succès des années 60 est a priori une bonne idée, mais c'est fatalement plus facile à dire qu'à faire... Tout d'abord, engager une flopée d'acteurs connus du grand public ne suffit pas. On ne place pas un acteur trop charismatique dans un rôle trop petit. Dès lors que Serrault entre en scène dans son rôle d'inspecteur à la retraite, il écrase les autres par son assurance, alors qu'il n'est qu'un personnage secondaire (un peu artificiel d'ailleurs, on croirait un Deux Ex Machina venu tout droit du ciel pour dicter ce qui doit être fait afin de lutter contre Belphégor). Ensuite, il faut bien avouer que les effets graphiques placés dans le film ont tout de "spéciaux". Lorsque l'esprit de la momie sort de son enveloppe, on ne peut s'empêcher de sourire tellement il paraît ridicule. Imaginez un écorché style BD dans des tons rouges et jaunes, et vous cernerez bien le personnage... Pourquoi ne pas l'avoir imaginé en particules de fumée (genre Hollow Man) ? Après son apparition, l'ambiance est irrémédiablement rompue (c'est à dire dès le premier quart d'heure du film).

Finalement, il n'y a pas que du mauvais dans Belphégor. Si on passe outre les défauts déjà énumérés ci-dessus, on ne peut qu'être fasciné par les vues du Louvre pendant la nuit, lorsqu'il est complètement vide. L'architecture du palais est un véritable miracle, sans parler de toutes les oeuvres d'arts à contempler. Belphégor n'est pas un mauvais film, mais il n'est pas assez palpitant pour nous (re)tenir trop longtemps sous son charme limité. Pour une fois, au lieu d'aller au cinéma, déplacez-vous jusqu'au Louvre. Là, au moins, vous ne serez pas déçus.

Partager cet article
A voir

eXistenZ

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques