6/10

Banlieue 13 - B13

L'action a bien lieu (plutôt 13 fois qu'une)

Luc Besson y tient à ses films d'action made in France. Comme à son habitude scénariste et producteur, il a laissé la réalisation au novice Pierre Morel, lui demandant un résultat nerveux et physique. Ce Banlieue 13 (puisque tel est son nom) se devait être un espèce de croisement entre Ong Bak et New York 1997. Au final, il faut chercher assez loin ces références et prendre B13 pour ce qu'il est : un film d'action pur et dur.

Question innovation, il ne faut pas chercher à regarder le scénario, uniquement prétexte à castagner et bondir telle une grenouille sportive d'immeubles en immeubles.
Le gouvernement, sûrement après avoir visionné New York 1997, décide d'emmurer des cités devenues trop incontrôlables. Logiquement, la loi du plus fort s'impose vite et certaines personnes continuent de lutter tant qu'elles peuvent contre cette gangrène des rues. C'est le cas de Leïto (David Belle), tous muscles dehors, prêt à en découdre contre les malfrats qui maltraitent sa soeur et son quartier. Un jour, pas de bol, une bombe nucléaire surveillée par un seul garde (louche tout de même) tombe au sein de la banlieue. On y envoie alors le superflic Damien (Cyril Raffaelli), aux muscles moins saillants, pour récupérer la méchante bombinette avec l'aide de Leïto. Bref, c'est classique, même idiot mais foncièrement rigolo.

L'action est de rigueur et il fallait trouver un tandem efficace, capable d'effectuer toutes leurs cascades eux-mêmes. Sur ce point, David Belle et Cyril Raffaelli sont vraiment impressionnants, à croire que la force de gravité leur est étrangère. Malgré des rôles qui auraient pu être échangés, le policier ayant un accent banlieue plus prononcé que son partenaire, leur jeu est tout à fait correct pour des acteurs sportifs avant tout (fini les excuses les Yamakasis).

C'est bien joli d'être très bon physiquement, encore faut-il que les scènes d'action soient à la hauteur de leur force. C'est effectivement le cas pendant la première moitié du film. Le début de Banlieue 13 est assez énorme, de l'action non-stop sur un rythme effréné, chose assez rare en France et bien loin de ce que les productions Besson nous avaient habituées. Le reste n'est pas de la même trempe, beaucoup moins nerveux et en perte d'intensité. Si tout le film avait pu tenir le rythme de départ, on aurait eu droit à une vraie grosse surprise qui aurait pu devenir un exemple pour tous les films d'action français. Malgré de belles chorégraphies, surtout au début, il manque tout ce qui fait la force des réalisations asiatiques entre les cascades hallucinantes à la Jackie Chan ou de vraies grosses scènes de baston. De plus, on ne compte plus les tant déjà-vu courses poursuites en terrain urbain (Luc, arrête avec ça s'il te plaît).

Même s'il se dégrade sur la fin, Banlieue 13 est un vrai film d'action, sans temps mort. L'atmosphère lugubre et un peu violente séduit et surprend, tout comme la réalisation bien nerveuse. Niveau effets spéciaux, rien d'exceptionnel si ce n'est que la moitié du budget affecté a du être utilisée pour le générique. Le pari est réussi niveau divertissement, il n'en est pas forcément de même pour le reste. A trop vouloir cibler un public jeune et plutôt de banlieue, on nous ressort comme sur les autres productions Besson de gros beat hip-hop (plutôt pas mauvais tout de même), une histoire autour des cités, un humour pas toujours réussi fait de répliques foireuses et des seconds rôles caricaturaux. L'aspect social et profond du récit est complètement ignoré, comme l'on pouvait s'en douter, malgré quelques dialogues moralisateurs autour de la défense des valeurs ou de ses origines.

Il faudra retenir le nom de Pierre Morel comme réalisateur, auteur d'un film bien nerveux et étonnant par sa première partie tournée à cent à l'heure. Le reste est plus difficile à avaler, moins inspiré et pas franchement très recherché. Cela dit, le spectacle est assuré et sans les quelques travers habituels des productions Besson, le résultat aurait pu être bien meilleur. Fans du genre et des films musclés, allez-y.

A découvrir

Carnosaur

Partager cet article

A propos de l'auteur

17 commentaires

  • chakkoz

    15/11/2004 à 16h43

    Répondre

    salut;
    Je viens de lire ta critique sur le film et je pense que tu n'y as vu que ce que tu voulais voir, alors dans ce cas je te conseille d'écrire tes propres scénarios de film,franchement t'aura une chance d'être produit, si on y retrouve tous les thèmes que tu as abordé.
    Luc Besson est une machine à faire des thunes au même titre que Jerry Bruchkeimer (mais à la différence que ce dernier ne le cache pas , bien au contraire, et ses films sont meilleurs et de loin), tu as une vision assez simpliste de la chose en pensant que lui et son nouveau pote Naceri voulait faire passer un message à travers ce film qui est ni + ni - une pale copie de plusieurs films dont je ne citerai pas le nom, avec pour seule objectif d'offrir un DIVERTISSEMENT...dans le cas de Besson, j'utiliserai plutot le mot : ABRUTISSEMENT,bien sur tous les jeunes des cités sont des yamakasis et niquent la police..
    Soit on fait un film à thème soit on fait un film d'action, dans ce cas ,lors de l'écriture du scénario, on évite de pomper sur celui du film de la veille,ce en quoi Besson s'est faite une spécialité.
    C'est clair il a les moyens mais le hic, c'est qu'il ne sait PLUS s'en servir,je dis bien PLUS, car LEon et Nikita sont et reste des chefs d'oeuvres.
    Bref, tu devrai revoir le film une deuxième fois, sans doute que lors de ta première scéance il y avait des petits hommes vert qui défilaient avec le drapeau "peace And love", de la fumé dans l'air ou des messages subliminaux.

    Le seule point positif de ta critique est que tu sais faire de belles longues phrases, mais dans ce cas ci, tu aurais du t'arreter au titre.
    Allez à Bientot.

  • belletoile

    26/05/2005 à 14h01

    Répondre

    J'ai été très agréablement supris par cette série B sans prétention et très divertissante, me suis pas ennuyée une minute devant le DVD.
    Et la seule comédienne du film est un nom à retenir : Danny Verissimo
    http://www.ecranlarge.com/interview-129.php

  • belletoile

    31/05/2005 à 12h24

    Répondre

    Il semble que c'est la meilleure vente de DVD depuis sa sortie...

    De cartons de DVD sont tombés d'un camion

  • Kain2097

    01/06/2005 à 09h29

    Répondre

    Je déteste ce film pour plusieur raisons.

    1- Il est à l'origine de la fermeture d'une cinema par chez moi. En effet j'étais dans une salle a coté entrain de voir Gang de requin, et tout le quartier de racaille était à coté entrain de voir Banlieu 13. Sauf que ce film leur est monté à la tête puis ils ont saccager le cinema. Celui ci déjà pas au top financièrement devra fermer ses porte.

    2-Ce film est tout simplement mauvais à mes yeux. Je me doute qu'il pouras plaire à certain, mais moi je n'aime pas. Voilà.

  • Alain

    02/06/2005 à 01h45

    Répondre

    Triste pour le ciné, mais c'est malheureusement souvent le cas avec les prod besson : Taxi (plein de jeunes qui se sont tués en faisant les imbèciles au volant ou avec leur booster) ; Yamakasi (un jeune de 14 ans s'est tué pas loin de chez moi en escaladant un immeuble) ; un film thaï que je ne nommerai pas qui a été la base de la mort d'un autre jeune... enfin, c'est triste mais est ce vraiment la faute des films ou de la bêtise du public visé ?

    Pour en revenir a Banlieue 13, c'est plutôt bien filmé, mais avec un scènarii complètement bidon (bien moins bon que celui qu'il cherche à copier en tout cas), les acteurs sont tous très mauvais (sauf pour la gym mais bon...) et franchement c'est une ressucée de plusieurs films... la méthode Besson = on pique a droite, on pique a gauche, on secoue un bon coup et on ecris un scénarii avec un pitch pompé aussi en général... ( le 5em élément ).
    Pour banlieue 13, il y avais les moyens de faire un bon film, car justement de ce côté la il ne lésine pas le pére Besson. Mais il n'a jamais aucune idée nouvelle... (marre des cités et de la fausse idée que certains se font de Marseille) dommage ! ça aurait pu être bien, ça ne l'est pas et il n'y a guerre que deux films correct dans le catalogue des prods Besson, ce sont les plus décalés (est ce que qq est capable de trouver les titres ?).

    Banlieue 13, navet à oublier très vite !!!

  • belletoile

    12/06/2005 à 12h33

    Répondre

    Mes films Europa préférés :
    Le baiser mortel du dragon, Le transporteur, Rire et chatiment, Haute tension, Mensonges et trahisons, Banlieue 13 et Danny the dog. Aucun chef d'oeuvre, d'accord, mais du bon divertissement. Ca court pas les rues tant que ça !

  • belletoile

    17/06/2005 à 11h13

    Répondre

    Et le podium des prods que je déteste le plus :

    Ze Film
    Taxi 2
    Taxi 3

    J'en ai évité pas mal, je précise...

    Et vous ?

  • bousk8

    17/06/2005 à 12h30

    Répondre

    belletoile a dit :
    Et vous ?


    Euh, je crois que mon podium du worst-of-Europa Corp va crouler sous le poids de tout ce qu je vais y mettre, à savoir la quasi-totalité de la filmo

  • belletoile

    23/06/2005 à 17h20

    Répondre

    Faudrait que le public visé par la plupart de leurs prods, bref les 11 / 16 ans, répondent !!!

  • belletoile

    04/07/2005 à 18h25

    Répondre

    Apparemment, la moyenne d'âge est ici plus élevée !

  • kou4k

    04/07/2005 à 23h14

    Répondre

    je n'ai pas encore 20 ans. donc je me considere comme légerement au dessus de cette tranche d'age.
    pourtant, je pense qu'a 16 ans j'aurai autant vomi sur les nouvelles productions besson...
    et je ne suis pas coincé ou médisant sans raisons et je vis en banlieue.
    donc pas de préjugés(taxi 1 et 2 étaient marrants eux...qu'il reste dans l'humour.).

  • belletoile

    06/07/2005 à 11h36

    Répondre

    Ceux qui ont aimé le film seront touchés par la mort récente de Tony D'Amario, le méchant à la forte corpulence :
    http://www.ecranlarge.com/news-cinema-798.php
    J'aimais bien ce comédien

  • nazonfly

    14/03/2008 à 11h18

    Répondre

    Il est sorti aux USA. Voilà les critiques. 


    Time



    Ce film rend maladroit, ennuyeux et gris tout ce qu'Hollywood a tenté récemment dans le cinéma d'action.



    Seattle Post-Intelligencer





    C'est fabuleux de voir des stars du film d'action choisies pour leur talents physiques -leur grace en action est impressionnante- mais ils ont également le charisme nécessaire pour faire exister leurs personnages.



    Boston Globe



    Je ne m'attends pas à recevoir plus d'adrénaline au cinéma cet été.



    The New York Times



    Pierre Morel livre une série B casse-cou inspirée des films de Hong-Kong, des classiques de John Carpenter et du renouveau du film de kung-fu type "Ong-Bak". Il n'a pas réinventé le genre, mais il réalise le tout avec un sacré savoir-faire.



    Village Voice



    Faites passer le mot : ce film français délirant est le plus (et peut-être le seul) film d'action fun de l'été.



    Premiere



    Si vous avez été déçu par la déferlante de blockbusters médiocres, ce film risque de vous procurer le divertissement dont vous rêviez.



    TV Guide



    Ce que vous voyez ici n'est réalisé ni à l'aide de câbles ni d'images de synthèse : il s'agit de cascades chorégraphiées, magnifiquement executées, montées avec talent et incroyablement divertissantes.



    Chicago Reader



    Des acrobaties et des cascades dignes de ballets qui évoquent parfois Tarzan.



    The Hollywood Reporter



    Ce qui rend ce film unique, ce sont ses scènes d'action incroyables mettant en scène le fondateur du "Parcours" David Belle et son partenaire Cyril Raffaelli.



    CHUD



    Hollywood, arrêtez de faire des remakes de films étrangers et arrêtez vos festivals d'explosions. Luc Besson et "Banlieue 13" vous ont lancé un défi : essayez de faire des films d'actions à couper le souffle, avec du coeur, de l'énergie, et aussi un message.



    Coming Soon



    Si le film pêche au niveau de l'écriture et du jeu, les scènes d'action qui mêlent arts martiaux et parcours devraient rassasier les fans d'action les plus tatillons.



    FilmForce



    Les cascades les plus incroyables et les plus cools depuis les premiers films de Jackie Chan dans les années 80.



    The Stranger



    Même le plus snob des cinéastes devrait rester bouche bée devant les talents athlétiques de David belle, qui évoque un Jackie Chan piqué par une araignée radioactive.



    Christian Science Monitor



    Le film est peut-être sous-titré et les visages peu familiers, mais "Banlieue 13" est le meilleur film d'action du moment.



    Reel.com



    Dès la séquence d'ouverture, vous savez que vous allez adorer "Banlieue 13".



    The Houston Chronicle



    Un mauvais film de SF mais un incroyable film d'action.



    Kaplan vs Kaplan



    Plus entraînant que les "Spider-Man", ce film rend la saga "X-Men" presque ennuyeuse et s'avère être plus crédible que les films venus d'extrême-Orient.



    MTV



    "Banlieue 13" pourrait bien être le film d'action à battre cette année.

  • Dat'

    14/03/2008 à 12h55

    Répondre

    wtf? Banlieue 13 aux USA ??? le Banlieue 13 sorti il y a 5 ans chez nous?

  • nazonfly

    14/03/2008 à 13h31

    Répondre

    Mmmm après vérification de la date, il s'agit d'un article de Juin 2006. Je suis en retard, mais c'est intéressant quand même!

  • Guillaume

    14/03/2008 à 13h45

    Répondre

    Krinein, premier sur l'actualité

  • Bung

    06/11/2009 à 01h14

    Répondre

    Et Besson ne sait pas vraiment pas plagier Los Angeles 2013...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques