5/10

Bandits

Deux Clyde et une Bonnie

Que ce soit en France (Gangsters) ou aux States (Braquages), l'heure est revenue aux polars. Quelques semaines avant Ocean's Eleven et son casting doré à l'or fin, Bruce Willis met la main à la patte avec Bandits, d'un autre aspect que ses concurrents puisque donné sur le ton de la comédie. Un petit morceau de gâteau sans grande prétention, qui a toutefois le mérite de divertir petits et grands.

A travers une interview exclusive, le parcours de malfaiteurs de deux repris de justice, cambrioleurs de banques aux méthodes peu communes puisque basées sur des concepts de non-violence et de savoir-vivre, surnommés les gentleman - braqueurs.

D'un côté, Bruce Willis, dans son rôle d'homme fort et beau, amateur de filles, dépensier et susceptible. De l'autre, Billy Bob Thornton, l'hypocondriaque un peu fatigant, le cerveau, le véritable gentleman. Et au milieu, Cate Blanchett, la femme désabusée, déprimée, délaissée, qui trouve auprès des deux malfrats un réconfort affectif qui va bientôt lui devenir indispensable. Voire problématique, puisque les deux lièvres n'entendent pas vraiment partager. Ça, c'est l'aspect Love Triangle du film, une intrigue distillée à travers les braquages successifs des deux compères, qui eux représentent la majeure partie de l'aspect comique. Ils s'invitent chez le directeur la veille du braquage, passent la soirée avec eux comme des invités, puis se rendent le matin à la banque et vident le coffre, le tout avec politesse et ménagement. Tellement gentlemen que sur la fin, on ne les prend plus au sérieux. Le côté second degré passe bien, mais semble trop tiré en longueur, trop lent. Le film s'attarde, prend ses aises, se permet des scènes un peu inutiles, et prend le temps d'installer son triangle amoureux. De plus, si le terme comédie est correct, il est vraiment rare que le film arrache le rire, le tout ne décollant jamais de la moyenne du drôle.

Bandits est un honnête divertissement tout public, un peu trop long et un peu trop gentil pour être une bonne comédie. Néanmoins, l'ensemble est de bonne qualité, bien joué, et donne une bonne alternative aux autres polars de ce début d'année.

A découvrir

Ocean's eleven

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • juro

    27/03/2004 à 00h00

    Répondre

    Un relatif ennui vous prend au fur et à mesure de ce qui se trouve etre plus une histoire romantique qu'un film d'action. Domage parce que Billy Bob Thornton en braqueur vaut vraiment le coup d'etre vu.

  • Anonyme

    02/03/2008 à 01h27

    Répondre

    mouai si il est si bien pourquoi seulement 5 ???


    on se prend pas la tete, on ri bien , les acteurs sont bon


    on s'ennui pas, que demander de plus

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques