Bande-annonce : Requiem pour Mélanie Laurent en tueuse

Aujourd'hui, c'est mercredi. Alors, forcément, on a fait le tour des bandes-annonces des films qui sortent... et on n'a décidé de n'en retenir qu'une.  Ça aurait pu être 127 heures, vu son énorme potentiel, ou bien Les Voyages de Gulliver si on avait voulu se moquer. Mais non, ce sera plutôt Requiem pour une tueuse.

Mélanie Laurent en tueuse a un côté fascinant. La bande-annonce, entre la musique un peu oppressante, les couleurs et l'aspect sans concession des personnages, annonce une ambiance prenante. Clovis Cornillac et Tcheky Karyo complètent le tableau que l'on devine assez impitoyable.

Définitivement, la bande-annonce joue son rôle à merveille : du sexe, de la violence, de l'action, que demander de plus pour se laisser subjuguer ?

Je vous laisse juger de la chose !

 

 

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

1 commentaires

  • Guillaume

    24/02/2011 à 00h38

    Répondre

    J'étais au cinéma ce soir et on peut dire que parfois les bandes-annonces n'ont pas grand chose à voir avec les films...
    En l'occurrence, c'était plutôt mou du genou, sans action (ou presque), avec un montage assez foireux.

    La tueuse à gage "impitoyable" (la meilleure du marché paraît-il) est vraiment mauvaise, tandis que le péquin de passage est plus doué qu'elle.

    Pas vraiment glorieux :/ Pourtant il y avait certainement du potentiel en rendant le tout plus nerveux.http://cinema.krinein.com/bande-ann ... 15246.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques