0/10

Baltringue (Le)

Vincent Lagaf' succède à Patrick Sébastien et Jean-Marie Bigard dans la famille des comiques dont le passage au grand écran fait saigner les yeux.

S'acharner sur un film comme Le Baltringue, déjà plombé d'une sortie confidentielle (plus d'un an après son tournage) qui lui valut une singulière cuite publique de toute façon bien méritée, ce serait vilain. On se doutait bien qu'une comédie policière où Vincent Lagaf', ancien chanteur de la Zoubida et animateur du Bigdil durant de longues années, fait équipe avec Philippe Cura, troisième couteau de Caméra Café, ne volerait pas bien haut.

Plutôt que de s'appesantir sur la sidérante nullité du résultat, qui pourrait faire Et maintenant, le clou du film
Et maintenant, le clou du film
passer Le Boulet et les films d'Eric et Ramzy pour les fleurons de la comédie française, on s'interrogera donc plutôt sur les intentions des auteurs : en jouant un animateur télé surexcité, Lagaf' pensait-il se livrer à un exercice d'autodérision ou apparaître comme une espèce d'authentique king of cool ? Dans son imitation sans entrain des personnages de Jean Reno ou Lino Ventura face aux emmerdeurs inventés par Francis Veber, Cura a-t-il l'air largué parce qu'il l'est vraiment ou parce que son personnage l'est (pour une raison inconnue) ? Et surtout, les acteurs sont-ils sérieux en évoquant, dans le générique de fin, la préparation d'une suite ?!!

Ah oui hein, c'est bref, mais en même temps, le film dure à peine 1h20 et ne semble composé que de scènes de remplissage destinées à faire patienter le spectateur avant l'arrivée du premier gag... Et franchement, on l'attend toujours.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques