7.5/10

Autres (Les)

Les histoires de fantômes, Hollywood les connaît bien. Ghost, Hantise, Sixième sens, la liste est longue et représente un thème récurrent du septième art, à tous les registres (comédie, horreur, love-story). Les autres, c'est un film tout droit issu de cette usine, beaucoup plus proche d'un sixième sens que d'un tape à oeil dopé au numérique. Autrement dit, une atmosphère angoissante, un scénario très solide, et une réalisation bourrée d'idées qui préfère la suggestion à la démonstration.
1945, île de Jersey. Grace (Nicole Kidman) attend patiemment avec ses deux enfants Nicholas et Anne le retour de son mari, disparu au front, dans leur immense manoir. Les deux enfants sont atteints d'un mal rarissime, qui les rend extrêmement vulnérables à la lumière, inclue celle du soleil. Aussi les fenêtres sont constamment masquées par des rideaux. Grace se convenait plus ou moins de la situation, mais depuis que trois nouveaux domestiques sont entrés au manoir, des événements inexplicables perturbent leur tranquillité...
La référence à Sixième Sens s'impose immédiatement. On en retrouve d'ailleurs certains des principaux traits qui ont fait son succès. D'abord un déroulement intéressant, empilant petit à petit les éléments pour aboutir à une explication rationnelle. Ensuite une atmosphère angoissante, par le côté lugubre des lieux, la musique qui ne manquera pas d'en faire sursauter, et certaines images pesantes. Puis certaines valeurs : les enfants sont les seuls à voir ce que les adultes ne peuvent comprendre, le refuge dans la religion... Alors, un ersatz du film de M. Night Shyamalan ? Bin pas vraiment. Alejandro Amenabar (auteur du scénario, et réalisateur) propose un thème un peu plus subtil, plus psychologique, jouant sur plusieurs terrains à la fois pour finalement tout recouper en un seul point. Rien que le titre en est une preuve : Les autres, ce sont les intrus, ceux qui ne devraient pas être là, mais qui y sont et envahissent le quotidien si bien ordonné.
Sans tomber franchement dans le film d'horreur, Les autres amène sa part d'angoisse sans réduire le film à une banale succession d'apparitions. Lugubre et déroutant, magistralement mis en forme et maîtrisé, un excellent moment qui n'est pas sans rappeler le film de Shyamalan, sans toutefois en avoir le même impact.

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Anonyme

    18/11/2003 à 00h01

    Répondre

    Ce que j'ai aimé dans ce film c'est l'ambiance exeptionnel et la fin à laquelle on ne s'attendait pas, j'ai beaucoup aimée la performence de Nicole Kidman. Très bon film à rebondissement.

  • hiddenplace

    12/01/2004 à 00h02

    Répondre

    Voilà un film qui m'avait marquée lorsque je l'avais vu au cinéma: des frissons tout le long, une photo saisissante, des acteurs qui vous troublent (Nicole Kidman, et SURTOUT ces deux petits acteurs qui se confondraient presque avec leur rôle).

    Et en plus des émotions ressenties, il y a toute cette part de réflexion sur la nature humaine, sur l'appréhension de l'inconnu, sur nos croyances et nos paranoïas. En plus, contemporainement à la sortie de ce film il y avait une expo de photos sur la mort au musée d'Orsay...ça sert plus à rien de le dire maintenant, mais si vous êtes amenés à voir ces photos quelquepart, c'est aussi troublant que ce le film.

  • Anonyme

    25/06/2007 à 21h26

    Répondre

    Ni orait -il pas un erreur par hasard sur la note mise sur ce film car meme en comprend que le film est déplu je ne comprend tout de meme pa pourkoi la note est de 3 !!!!

  • Anonyme

    25/06/2009 à 12h03

    Répondre

    C film est le meilleure que j'ai vu a ce jour!!!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques