7.5/10

August

Dès la première scène du film, nous savons ce qui nous attend : George W. Bush vient d'être élu président et fait son discours officiel avec la promesse de s'occuper parfaitement du pays (entre autres), et nous assistons régulièrement à l'actualité du mois d'août 2001 aux Etats-Unis (rupture entre Tom Cruise et Nicole Kidman, mort d'Aaliyah…), ce qui nous permet de nous situer (avec images véritables pour plus de réalisme, s'il vous plaît !).

Ensuite, nous avons l'histoire elle-même. Et là, c'est intéressant. En effet, au lieu de se focaliser sur Wall Street après le 11 septembre-- sujet sensible et douloureux qui reste très délicat à traiter pour eux-- ils ont d'ailleurs comme toujours été prudents avec leurs allusions à cet événement. On notera l'unique image très brève des deux tours jumelles au début du film – le message passera ensuite uniquement par des images de Bush et son désir de protéger le pays : un petit rappel très probablement pour dénoncer son incapacité à l'avoir protégé du terrorisme, l'histoire se focalise sur le fameux mois d'août. Peu d'entre nous le savent, mais les américains ont connu à cette période une situation unique avec la montée du e-commerce et un « krach » boursier complètement différent de ce que le monde connait aujourd'hui. Ainsi, nous pouvons affirmer que l'histoire est innovante même si je pourrais lui reprocher le cliché des deux frères totalement opposés : l'un est petit, pas très attirant et il faut bien le dire, « intello », alors que l'autre est tatoué, « beau gosse » qui boit pour oublier ses soucis et ne parvient pas du tout à gérer sa vie amoureuse…


DR.
Malgré cela, l'intrigue est prenante. Il y a visiblement une tension entre les deux frères que l'on ne comprend pas immédiatement et, je vous jure que j'ai essayé, mais je n'ai toujours pas compris ce que leur entreprise avait à offrir, ce qui est dommage puisque le film est centré sur ce propos ! Je vous rassure, c'est voulu, et c'est ce que l'acteur Adam Scott définit comme particulièrement intéressant… Oui… peut-être, mais c'est frustrant, j'aurais aimé comprendre ! Il est vrai qu'ainsi ils ont pu accentuer le fait que leur start-up était hyper novatrice et annonçait un renouveau que la population américaine n'était pas encore prête à accepter, d'où leur échec. Ok, ils ont une bonne excuse… Mais tout de même.


DR.
L'évolution des personnages ou plutôt DU personnage de Tom est assez intéressante, car Josh n'est pas spécialement mis en valeur. Je dirais même que son personnage a du mal à exister par lui-même, servant plus à la comparaison entre les deux frères qui nous permet de nous rendre compte du changement qui s'opère peu à peu chez Tom. Le réalisateur Austin Chick a, là encore, respecté un des principes américains de base : le personnage principal ne change pas, il peut évoluer légèrement en fonction du milieu extérieur mais reste et restera ce qu'il est. Ici, cela s'applique parfaitement, Tom garde son bagou et son savoir-faire en matière de négociations mais se rend compte peu à peu que les valeurs familiales doivent prendre le pas sur les affaires et montre qu'il est prêt à tout pour sauver ce qu'il a construit —ainsi que son frère par la même occasion— en se sacrifiant et en se retirant du projet.

Oui, ce film vaut le coup d'œil, car il n'en fait pas trop mais respecte les principales valeurs de la société. Il parvient à faire monter en nous une certaine tension car il montre le visage d'une Amérique inquiète et troublée, à l'aube des attentats.

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Guibluk

    06/12/2011 à 18h58

    Répondre

    Je suis le seul à n'avoir pas vraiment compris le sujet du film après avoir lu cet article?

    "Dès la première scène du film, nous savons ce qui nous attend". D'accord,mais ça aurait intéressant d'en faire de même avec la première phrase de l'article.http://cinema.krinein.com/august-24239/critique-17760.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques