8/10

attaque des tomates tueuses (L')

Film qui fait peur

Réalisé en 1978, L'Attaque des Tomates Tueuses est à la série Z ce que Braindead est au cinéma gore. Un vibrant hommage, mi-nanar mi-parodie, à ces films souvent mal fichus, souvent géniaux, réalisés pour une bouchée de pain et généralement mis en boîte en quelques semaines, voire quelques jours (Ed Wood pour ne citer que lui).

Si vous le voulez bien, nous allons décortiquer un peu cette oeuvre. Le début est typique à tout film d'horreur qui se respecte, à savoir le meurtre d'une fille aussi effarouchée que stupide. Ici une bonne mère de famille s'affairant dans sa cuisine. Un couinement se fait soudain entendre et un subtil plan serré nous montre une tomate se trémoussant dans l'évier. Interloquée, la brave dame regarde cette curiosité avec des yeux ronds, jusqu'à ce que la tomate dévoile ses mauvaises intentions et saute sur sa victime, sur fond de musique stressante... heureusement ce meurtre affreux se déroulera hors champ. Ouf !

S'ensuit le générique.
Un générique bien kitsch comme on les aime. Allez on chante avec moi (façon Choeur de l'armée rouge) :
« Attaaaaaaaaack of the killer tomatooooooes, Attaaaaaaaaaack of the killer tomaaaaaaaaaaatoooooooooooooooes........ laaaaaaaa la la lalaaaaaaaaa la laaaaa »

Après cette magnifique entrée en matière, on revoit nos légumes attaquant de malheureux plaisanciers dans un lac. Evidemment, tout le monde tombe à l'eau et meurt dans d'atroces souffrances. C'est la panique, que faire, comment se débarrasser de ces horribles tomates ???
C'est là qu'interviennent les inévitables professeurs et savants, reconnaissables à leurs blouses blanches et leurs airs supérieurs. Après avoir échafaudé un plan fumant, l'armée vient à la rescousse, ainsi qu'une équipe de choc, composée de quatre robots. Mon préféré reste le robot-plongeur, qui garde son costume et ses palmes en toute circonstances, même pour marcher au sec. Evidemment, les robots vont se dérégler et partir en sucette, et après un bordel monstre, on trouvera tout de même le moyen de tuer les ignobles tomates, qui entretemps seront devenues énormes. Et on conclut sur des images de joies débordantes où les habitants de la petite ville flanquent de grand coups de pieds à ces vilains mutants.
La fin s'achève sur l'image terrifiante d'une carotte essayant de sortir de son bout de jardin. Le cauchemar n'est donc pas fini...

Donc au final, une excellente série Z qui n'a rien à envier à ses modèles. Un humour drôle et amusant, (les scènes avec les quatre robots sont d'un ridicule à se damner), quelques bonnes répliques (dont un magnifique « but that's only vegetables ! »), des savants en blouses blanches, des militaires crétins, des acteurs pitoyables, des effets spéciaux très très spéciaux, un scénario absurde... Que demande le peuple ?

A noter dans le même registre, L'Attaque de la Moussaka Géante, qui se veut une parodie-hommage aux Tomates Tueuses. Donc, en somme une parodie de la parodie. Tout un programme.

A découvrir

Maléfique

Partager cet article

A propos de l'auteur

5 commentaires

  • Selena

    27/05/2005 à 13h18

    Répondre

    C'est le potache Adam Sandler qui s'intéresse à ce projet.

  • riffhifi

    04/03/2010 à 10h18

    Répondre

    Ce qui est choquant dans la saga des tomates tueuses, c'est que le cinéaste a contribué à répandre l'idée fausse selon laquelle la tomate est un légume. Alors qu'en fait, c'est un fruit (donc incapable de faire du mal). C'est une injustice.

  • hiddenplace

    04/03/2010 à 10h59

    Répondre

    Le légumes aussi sont gentils, pourtant.

  • riffhifi

    04/03/2010 à 11h19

    Répondre

    Si l'on en croit L'attaque de la moussaka géante (basé sur des faits réels), les aubergines sont quand même de sacrées teignes.

  • nazonfly

    04/03/2010 à 11h40

    Répondre

    Un tout peut-il se résoudre à l'une des ses parties? Certainement pas. C'est la moussaka qui est méchante, pas les aubergines qui n'ont rien à voir là-dedans!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques