6.5/10

armée des morts (L')

L'armée des remakes compte un nouveau soldat

C'est bien connu, les zombies ne peuvent pas mourir vu qu'ils sont déjà morts. En serait-il de même pour les films de morts-vivants ? L'Armée des morts, remake assumé (de nombreux clins d'oeil parsemés le long du film le prouvent) du fameux Zombie de Romero, semble le prouver. Bref, parler de cinéma de genre n'est en l'occurrence pas usurpé. Je rappelle le scénario pour les non-initiés de ce sous-genre cinématographique : un jour en se levant le héros, en l'espèce une héroïne fort mignonne (Sarah Polley aperçue notamment dans De Beaux Lendemains et eXistenZ), se retrouve entourée par des monstres qui ne cherchent qu'à la croquer. Ses plus proches parents et amis sont devenus des zombies aussi méchants que débiles. Une simple morsure et vous êtes contaminés. La seule solution consiste à rechercher des lieux sûrs en compagnie de personnes saines. Dans L'Armée des morts, Ana, après avoir échappé de justesse à son mari et à sa petite voisine se retrouve en compagnie d'un petit groupe de survivants dans un gigantesque centre commercial assiégé de toutes parts par les morts-vivants.

Je ne critiquerai pas ce film par rapport à ses prédécesseurs. La seule chose que je dirai sur ce plan est qu'à mon sens il est nettement moins réussi qu'un autre film zombiesque du troisième millénaire : 28 Jours plus tard. Je me contenterai de l'aborder comme un film d'épouvante en tant que tel. Les premières dix minutes sont bien menées : une présentation en douceur de l'héroïne avec juste ce qu'il faut d'éléments annonciateurs (une personne mordue à l'hôpital, des flashs télé et radio coupés au bon moment). Le contraste n'en est que plus fort avec un réveil en fanfare et une plongée en enfer sans transition : le mari d'Ana lui fait un bisou puis meurt, puis ressuscite, puis tente de la dévorer le tout en moins d'une minute trente. Les premières scènes sont dès lors impressionnantes : une banlieue américaine à feu et à sang, des explosions, des incendies et des carnages un peu partout. Le tout forme une belle peinture de fin du monde.

Malheureusement le film ne tient pas sur la longueur. La principale critique que j'ai à son égard est l'utilisation trop fréquente de coupures franches entre les scènes alors que l'action n'est pas finie. Cela commence par l'entrée dans le centre commercial : ils sont dehors et hop, une seconde plus tard, ils sont dedans sans qu'on ne sache comment ils ont fait, par où ils sont passés et pourquoi les zombies n'auraient pas pu en faire autant. Lors d'une autre scène c'est encore pire. Un camion de survivants s'approche du centre commercial. Pour les sauver, nos survivants tentent une sortie. Ils arrivent à récupérer les deux personnes de la cabine. Ses dernières leur apprennent alors qu'il reste six passagers sains dans le camion. Coupure et comme par magie les six personnes sont sauvées on ne sait par quel miracle... Je pourrais multiplier les exemples où le metteur en scène s'épargne du travail de cette manière. Qu'on me comprenne bien, je ne veux pas faire un procès du type : cette scène n'est pas crédible car en vrai patati patata... La licence poétique existe, et si on part sur ce chemin glissant alors le film en entier n'est pas crédible et il ne reste plus rien à dire. Cependant ces coupures sont vraiment dommageables pour l'unité du film. On passe sans transition d'une situation non résolue (par exemple la sortie de l'armurerie en direction des égouts qui a dû se faire par téléportation à moins que je n'ai raté un épisode) à une situation de calme où tout va bien.

Il faut le reconnaître ce scénario est en or massif : une armée de zombies débiles à l'attaque d'un centre commercial. On imagine bien tout ce qu'on peut broder sur le thème de la société de consommation avec un canevas pareil. D'ailleurs, Zack Snyder ne s'en prive pas et on a droit à quelques scènes bien senties sur tout ce que l'on peut faire dans un temple de la consommation. Quelques répliques sont elles aussi bien envoyées notamment celle où C.J., un vigile du centre, annonce contre tout bon sens (pendant qu'il parle un shérif explique à la télé comment tuer un zombie alors qu'il se trouve en plein chaos) que "l'Amérique finit toujours par nettoyer ses merdes". Mais là encore j'ai ressenti un manque de "liant" entre ces différentes idées. Finalement, le thème le plus important qui est celui de la destruction progressive et inéluctable de l'humanité, y compris pour les personnes encore saines obligées de tuer à tour de bras, est un peu expédié. On a tout de même droit à un mini cas de conscience sur "doit on le tuer ou pas" et aussi à une séance de tir sur zombie en même temps amusante et glaçante d'effroi (on se demande si les survivants sont encore des hommes et pas plutôt des animaux).

Finalement, je classerai ce film comme un bon film d'été, du type que l'on va voir une après-midi de canicule pour se changer les idées. Pas un chef-d'oeuvre, un peu mieux qu'une série B mais pas tant que ça...

A découvrir

Super size me

Partager cet article
A voir

Saint-Ange

A propos de l'auteur

12 commentaires

  • Lestat

    22/05/2005 à 00h27

    Répondre

    Ce film m'a rapidement gonflé, je le trouve également assez ennuyeux. Faute à des choix esthétiques malvenus qui desimpliquent totalement le spectateur et (de fait ?), des scènes d'actions majoritairement illisibles. Reste Ving Rhames, massif et charismatique. Avec Andy, le sniper isolé, la bouée de sauvetage au milieu d'un parterre de personnages inintéressants au possible. Et malgré tout une poignée de beaux plans, il faut bien le dire. Le final dans le générique est également bien trouvé, avec un clin d'oeil sympa à Cannibal Holocaust. Des points positifs qui surnagent dans un film tape à l'oeil mais oubliable et decevant.

    Dommage, la violence et l'audace était là, et il était facile de s'y plonger en oubliant le Romero, les deux films n'ayant pas grand chose en commun...

  • Anonyme

    22/05/2005 à 09h12

    Répondre

    Une bonne intro, un excellent final (pendant le générique) et au milieu, mise à part quelques idées bienvenues, le film s'enlise en comédie gore, dommage c'est bien gore.

  • Kain2097

    22/05/2005 à 10h56

    Répondre

    Le film n'aurait pas été un remake j'aurais été 100% dedans.
    Dans sont ensemble c'est un film divertissant, et faut le prendre tel quel. Les amoureux de gore serons quelque peu déçut de la mise en scène très clipé qui camoufle tout les gros plants gore.
    A voir.

  • RocK_Lee

    25/05/2005 à 16h49

    Répondre

    J'ai trouvé ce film très interessant... Même si je préfère l'original.

    C'est cool parce que ce remake change plein de trucs (plus de persos, zombis qui courent, etc.), ce qui en fait un film bien différent et plutôt bien.
    Semi-spoils :
    J'ai bien aimé la scène où les persos sont poursuivis par les zombis qu'ils doivent rentrer dans la l'ascenseur avant de se faire attraper, c'était assez effrayant et drôle.
    Par contre certains trucs servent un peu à rien (le bébé zombi ?).

    Et le final est très bien fait.

  • Anonyme

    25/05/2005 à 18h00

    Répondre

    RocK_Lee a dit :

    Par contre certains trucs servent un peu à rien (le bébé zombi ?).


    Ben à ce compte , toutes les sous intrigues du films ne servent à rien, le chien coincé, le mec tireur d'élite, et le père mordu.

    L'intérêt de ces intrigues et de montrer le comportement de chacun face à un problème inconnu, on appelle ça le suspense

  • kou4k

    25/05/2005 à 20h05

    Répondre

    je lui préfere tres largement l'excellent "28 Jours Plus Tard".
    meme si le registre est un peu différent.
    le début apocalyptique est jouissif, mais le film se perd en dialogues minables et le manque de variété dans les comportements est navrant.
    mais les scenes de "charcutage" sont interressantes et le générique excellent ^^.
    par contre, le chien qui se ballade au milieu des zombis et qui sait exactement où il doit aller... heu... j'ai beau etre indulgent sur certaines incohérences, ça ne le fait pas du tout!
    un bon défouloir qui a de bonnes idées rajoutées a son grand frere mais qui m'a décu...

  • hunt

    26/05/2005 à 15h35

    Répondre

    n ayant pas vu l original ni d autres films du genre ( ah si, resident evil 1 et 2 !! bah non alors, aucun ...), j avoue avoir franchement pris mon pied sur celui-la.

    ce que j y ai prefere, c est surtout cet aspect, ce message desinvolte que le real a voulu laisser passer. l intro et quelques scenes dont un vertigineux passage "deconne-retour a la vie normale" illustrent selon moi ce propos.

    enfin, la fin est aussi assez revnersante et laisse un gout plutot amer, exactement le genre de fin qu il aurait du proposer. ( avec en plus de ca l exellent down with the sickness de disturbed en fond sonore )

    bref, voila un avis contraire qui pourra, je l espere, etre constructif .

  • nazonfly

    01/04/2007 à 19h02

    Répondre

    L'Armée des Morts, ben c'est un film de zombis. Si on peut imaginer que le réalisateur a un peu abandonné l'idée originale (assez subversive) de Roméro (dans le Zombie de Roméro si je ne m'abuse, les zombis sont irresistiblement attirés par la grande surface sans vraiment savoir pourquoi), si on peut s'attrister du manque de cohérence de certaines scènes comme le souligne bien Kassad, si on peut rigoler de certains plans (ah la modification du bus type Agence Tous Risques est un must), un film de Zombis reste jouissif par les tripes arrachées, les zombis écrasés, démembrés etc même si ceux-ci sont un peu rapides pour que ce soit génial.
    L'histoire sinon est "normale", les acteurs sont plutôt bon, mais ce n'est franchement pas là l'essentiel. Ah j'oubliais, j'ai bien aimé la fin!

  • kou4k

    01/04/2007 à 20h35

    Répondre

    Moi je trouve que les acteurs surjouent...
    En fait, nan, je trouve que ce sont les personnages qui sont des carricatures...

    Cela gache un peu le film, car je n'arrive pas à le voir uniquement comme un film gore, le coté sérieux étant trop présent par rapport à la nuance des personnages, trop carricaturés.

    Dans ce domaine, Land of the Dead est plus réussi car plus léger.

  • darkbreed

    10/04/2007 à 21h20

    Répondre

    Bon je vais me faire taper, mais j'avoue avoir trouver que ce film est dans son genre (à savoir film de zombis) l'un des meilleurs.
    Je trouve que l'on s'attarde pas mal sur la vie s'organisant dans ce super marché et cela me paraît intéressant!
    Le fait que le zombis courent et ne se trainent plus comme des vieilles lauques je trouve que c'est un partie prit intéressant qui rend certaines scènes
    carrément flippantes!


    Le problème vient d'ailleurs à mon avis:
    Dans tous bon film de zombis qui se respect (et oui en core une fois c'est un style à par entière qui a ses propres règles) les personnages courent dans l'espoir de ne pas se faire dévorés vif par la orde de réssucités... Mais il arrive toujours un moment (il faut bien que le film se calme un instant) où les héros trouvent un moyen de se protéger, ou tombent sur la planque idéale anti zombi... Mais cet état de relative sécurité pour des raisons évidentes ne peu pas durer et le scénariste doit trouver un moyen pour faire en sorte que les survivants qui leur petit nid douyet..........
    Et c'est en général là que le drame intervient!!! C'est là qu'on voit si le film est vraiment bon! Si le scénario est à la fois original et crédible!

    Et c'est là que je vous conscède que dans ce film c'est à cause plus ou moins d'une fille qui veut sauver son chien que les survivants sortent et ce font tous trucider, ce qui est plutôt stupide...
    Mais pour 28 jours plus tard ce sont des militaire fous qui veulent violer des filles ce qui déclenche des flash du viet nam au héros qui préfère tous les buter et libérer le zombi qu'ils gardaient au cas où quelqu'un veuille le lacher dans le chateau! C'est guère mieux

    J'en ai fait une cure et je crois pouvoir vous siter entre 10 et 15 noms de films de ce genre! C'est un style qui par définition, est générateur de navets!
    Et je trouve que l'armée des morts, ainsi que le premier dawn of the dead(zombie), les 2 nuits des morts vivants s'en tire très bien!

    Si vous voulez du nanar avec des zombies je vous conseil cette liste:
    Le commando des morts vivants, l'oasis des morts vivants, la vierge et les morts vivants, l'âbime des morts vivants... et je dois en oublier!


    ah oui n'oublions pas l'outrageux Land of the dead! Honte sur le créateur du genre (Romero)

  • Anonyme

    17/07/2009 à 11h31

    Répondre

    J'ai adoré ce remake, malheureusement, toutes les versions sont coupées. La première version que j'ai eue était non coupée. Par exemple il y a la scène de l'entrée dans le centre commercial: le groupe se trouve devant une porte en fer, à l'arrière du Mall, quand ils sont repérés par un trio de zombies, dont un asiatique au bras arraché, qui se précipite sur eux... C'est une scène impressionnante. Je ne sais pas pourquoi cette scène a été supprimée. Idem pour la scène du magazin d'Andy, le roi de la gachette. Pour en sortir, CJ monte sur le toit et balance une bombonne de gaz dans la foule des zombies, bombonne qu'il explose ensuite, d'un coup de shotgun. Cette scène a été supprimée, on ne sait pas pourquoi: le groupe passe directement du magazin d'Andy à la rue en flammes... C'est un peu du n'importe quoi

  • Anonyme

    24/08/2010 à 13h02

    Répondre

    je n'ai jamais compris l'engouement pour ce "film". c'est un film de zombies ridicule, mal filmé, absolument pas gore, prétentieux, opportuniste, qui ne vaut pas une poussière de "zombie".


    il ne mérite ni le nom de "remake" ni celui de "hommage", tant le réalisateur se moque du métrage d'origine.


    les personnages de ce navet sont d'ailleurs insipides, les acteurs ne parvenant pas à sauver ce naufrage. le supermarché est réduit à une fontaine et deux pièces, un comble quand on voit le supermarché du métrage original...


    bref, rien n'est à sauver, et cela m'étonne que beaucoup de fans du genre aiment tant ce nanar. le grand public, ok. d'ailleurs, tout le film lui est réservé : ça commence avec une scène d'amour sous la douche...


    les zombies courent plus vite que les coureurs du tour de France ( et eux, ils sont à pied ), même en morceaux... le zombie dans la fontaine est bloqué comme un robot...


    les plans s'enchaînent tellement vite que l'on ne voit rien du tout...


    mention spéciale pour le camion final, tout droit sorti d'un bis italien du début des années 80.


    bref, inutile de m'étaler davantage sur ce navet absolu, sans intérêt, sans doute le pire film de zombies de tous les temps avec "diary of the dead", qui lui aussi en tient une bonne couche.


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques