5/10

amour à New York (Un)

Il s'en passe des choses, à New York. Entre les gratte-ciel qui se cassent la gueule, les coeurs qui saignent à l'automne (petit clin d'oeil à Winona), et les grosses bébêtes qui cassent tout (clin d'oeil à Godzizou), on ne peut pas dire que les new yorkais s'ennuient. Devinez quoi ? Un Amour à New York se passe aussi à New York !

Alors que tout New York s'apprête à fêter noël, Jonathan (John Cusack) rencontre une belle anglaise du nom de Sara (Kate Beckinsale). Coup de foudre immédiat. Et bien qu'ils ne sachent rien de l'autre, ils passent une partie de la soirée ensemble. A l'heure de se séparer, ou de donner suite, Sara décide de laisser le destin faire son boulot : Jonathan laisse son numéro de téléphone sur un billet de banque qu'elle s'empresse d'utiliser, et elle laisse le sien dans un bouquin qu'il revendra le lendemain. Plusieurs années passent, sans qu'aucun des deux n'arrive à retrouver l'autre. Mais, alors qu'ils sont sur le point de se marier chacun de leur côté, une succession de "signes" les persuadent de relancer les recherches...
Cette comédie sentimentale cherche à s'appuyer sur les signes du destin. Mais si, vous savez, ce tas de petits hasards qui font que le gars finit avec la fille à la fin. Un Amour à New York, ce n'est que ça. Elle voit l'affiche de son film préféré, il ne fait que croiser des Sara, et c'est parti pour un jeu de chassés-croisés du genre je le rate de deux secondes, ou elle passe juste derrière moi, et pour toute la durée du film. Certes, mais nous sommes dans une comédie sentimentale. Si le gars ne finit pas avec le fille, c'est limite la catégorisation dans le drame. Alors nous partons dans deux catégories de spectateurs : soit vous n'aimez pas le style fleur bleue (répliques niaises, hasards pas crédibles), auquel cas ce film paraîtra un ramassis de scènes pour bluettes et coeur tendre ; soit vous aimez les jolies histoires d'amour un peu féeriques au suspense haletant (mais va-t-il vraiment finir avec ?) auquel cas Un Amour A New York vous fera passer un délicieux moment plein de paillettes.
Un Amour à New York reste entièrement dans le ton de la comédie sentimentale de base, sans dévier d'un chouïa : le garçon retrouvera la fille et c'est le destin. La petite nouveauté, c'est qu'il affirme haut et fort que le couple formé à l'écran devait se retrouver par les voies impénétrables du hasard. Niais pour certains, agréable pour d'autres.

A découvrir

Blanche

Partager cet article
A voir

S1m0ne

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    09/12/2009 à 23h09

    Répondre

    yetai bon

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques