8/10

Y a-t-il un flic pour sauver le président ?

Une bonne comédie

The Naked Gun 2 1/2 : the smell of fear (titre anglais) est le deuxième et meilleur épisode de la trilogie du lieutenant Frank Drebin de la police spéciale. (Y a-t-il un flic pour sauver la reine / le président / Hollywood ?) Comme d'habitude réalisé et produit par le trio Zucker / Abraham / Zucker, cette comédie met en scène les tribulations d'un lieutenant de police un peu gaffeur (Leslie Nielsen) et de sa fiancée (Priscilla Presley) face un gros méchant très riche. Les industriels de l'énergie ont enlevé le professeur Menheimer qui voulait engager les États-Unis vers les énergies propres. Nous suivons donc comme d'habitude en parallèle l'enquête horriblement mal menée de la police spéciale et les histoires de coeur de Frank.

Jouant à la fois sur le comique bien lourd et sur les jeux de mots bien pourris, ce film vous fera hurler de rire. On a le droit à de nombreux grands moments de bravoure et à pas mal de petits délires sans rapport avec le reste de l'histoire. Leslie Nielsen en grande forme nous sort sa panoplie d'expressions exagérées. A voir et à revoir !

Par contre, les gars de la Paramount ont un peu oublié le mot bonus. On a le droit au minimum syndical : deux bandes-annonces et les commentaires de David Zucker. Mais le DVD vous permet des choses plutôt sympa comme par exemple l'arrêt sur image net qui vous permet de repérer tous les petits détails idiots glissés par-ci par-là.

A découvrir

American Beauty

Partager cet article

A propos de l'auteur

    1 commentaires

    • Anonyme

      20/07/2008 à 10h11

      Répondre

       j adore...

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

    Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

    Rubriques